Etape 2 : Montana 1948 – Larry Waston

Pour cette 2ème étape, notre train s’arrête à nouveau dans les Plaines du Montana.  Dès sa parution aux Etats-Unis en 1993, Montana 1948  de Larry Waston a été reconnu comme un nouveau classique de la littérature de l’ouest.

 

« De l’été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n’a pu chasser ni même estomper ».

C’est ainsi que débute l’histoire qui  nous est contée par David Hayden qui 40 ans plus tard revient sur ce passage douloureux de son existence  qui changea à jamais son regard sur la vie et l’être humain. David, alors âgé de 12 ans, fils du Shérif, est très proche de Mary, indienne d’une vingtaine d’année qui est à la fois l’aide-ménagère, la nounou, la cuisinière…Mary étant malade, on fait appelle à Franck, le frère du Shérif, qui est le médecin réputé de la ville. Celle-ci refuse de se faire soigner par Franck et porte alors sur lui de lourdes accusions…

David se retrouve alors plongé au cœur d’un drame familial : jusqu’où aller  pour sa famille ? La notoriété est-elle plus importante que la vérité ? La vie d’une jeune femme Sioux compte-t-elle autant qu’une autre ? 

Tout le récit nous est décrit à travers les yeux d’un enfant de 12 ans. Les mots sont justes, les émotions sont fortes, la tension monte tout au long du livre et même si l’issue semble inévitable, on n’arrive pas  décrocher de ces mots qui restent gravés en vous un long moment…

Bonne lecture, et n’hésitez pas à nous partager votre avis ! 

Calamity

 

4 réflexions au sujet de « Etape 2 : Montana 1948 – Larry Waston »

  1. Très belle histoire en effet, qui raconte la découverte du monde adulte avec ses silences, ses mensonges et les secrets de famille, dans une petite ville du Montana. Ecriture simple allant à l’essentiel. Bravo aux éditions Gallmeister de nous faire découvrir ce livre.

  2. Bien écrit,les sentiments des uns et des autres,dans l’ environnement du Montana,sur 2 sujets épineux.
    Quand j’ai eu fini je trouvais que quelque chose me perturbait, je trouve que la couverture
    ne correspond pas à l’histoire,si ce n’est l’environnement. A découvrir.

  3. ce livre laisse une forte impression ,il parle de racisme ,de négation de l’autre lorsqu’on se croit supérieur parce que soit disant » civilisé »; je ne peux pas m’empêcher de faire la comparaison avec le dernier livre de toni morrison « home » sur le racisme dans le sud des états-unis ,à lire impérativement pour se souvenir que chaque être humain est notre égal sur tous les plans et rester vigileant devant toute tentative d’exploitation de l’homme par l’homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *