Vague à l’âme

Bonjour à tous, et puis joyeux Printemps en passant !

Ce mois-ci les questionnements des Livreurs d’Art touchent à plusieurs thèmes qui me tiennent à cœur, comme l’émulation artistique au sein d’un groupe et l’influence des illustrateurs japonais…

Les Livreurs d’Art : Dans les années 20 Hemingway appartenait à un groupe artistique. Est-ce que comme lui, tu retrouves cette effervescence et ce bouillonnement au sein d’un cercle artistique ?

Anne Montel : Depuis janvier, j’ai rejoint un atelier à Bordeaux dans lequel nous sommes une dizaine d’illustrateurs, auteurs BD, scénaristes à travailler dans le même espace. Ce sont des métiers extrêmement solitaires, et si l’on ne se regroupe pas dans ce genre de structure il est courant de ne voir personne pendant des jours… j’essaye d’y aller toutes les semaines pour pouvoir échanger, c’est quand même agréable d’avoir quelques compagnons de travail.

D’ici à parler d’une effervescence sans doute pas, mais il est toujours agréable de sentir une certaine émulation autour de soi !

Les Livreurs d’Art : Il nous semble trouver des similitudes entre tes illustrations et celles de Catherine Meurisse dans « Le pont des arts ». Es-tu d’accord et peux-tu nous en dire plus ?

Anne Montel : Personnellement la similitude ne me saute pas aux yeux, mais il est je crois toujours difficile pour un dessinateur d’avoir assez de recul pour discerner nettement ce genre de choses. En étant un peu objective, je pense que nous avons des techniques similaires (travail à la plume et encre/aquarelle) qui font se rapprocher nos dessins, sans doute.
Les Livreurs d’Art : En tant qu’illustratrice, admires-tu l’œuvre d’Hokusai et es-tu inspirée par les illustrateurs japonais ?

Anne Montel : Je ne connais pas très bien Hokusai, j’admire énormément sa fameuse « vague » comme tant d’autres…

J’aime énormément l’illustration japonaise, que nous parlions des estampes, du manga, des animes… je suis une grande fan des productions du studio Ghibli, et en particulier d’Hayao Miyazaki. Ses dessins-animés sont vraiment des chefs-d’œuvre.

Voici ma version de la vague d’Hokusai, j’espère qu’elle vous plaira. Je vous dis au mois prochain… et en attendant, merci de m’avoir lue !

Laisser un commentaire