Paroles par les Frisettes Brother’s

Comme les Frisettes Brother’s sont des gens (même si certaines mauvaises langues prétendent que les Frisettes ne sont pas des gens mais des moutons avec de jolies fesses bien rebondies) très entreprenants, ils ont,  après avoir lu Paroles  (et non pas entendu Paroles comme on pourrait le croire à première vue (ou plutôt à première ouïe)), interviewé Jacques Prévert en exclusivité mondiale :

Les Frisettes : Jacques Prévert, bonjour.

Jacques Prévert : Bonjour, Messieurs Dames.

LF : Non, non, on est deux garçons…

JP : Pardon.

LF : C’est votre première interview depuis votre mort. Pourquoi êtes-vous enfin sorti de ce silence ?

JP : Parce que.

LF : Merci. Deuxième question. Nous avons  lu le recueil de poèmes Paroles et même le dossier de Yann Le Lay et on a pas tout compris… C’est normal ou c’est parce qu’on est un peu teubé ?

JP : Teu… quoi ?

LF : C’est du verlan, c’est le mot « bête » à l’envers.

JP : C’est amusant comme expression ! Moi aussi, j’aime jouer avec les mots, les mélanger, les secouer dans tous les sens ! C’est peut-être pour cela que vous n’avez pas tout compris…  Il faut se laisser aller, relire les poèmes, les dire à haute voix… Et puis, vous savez, j’ai commencé avec les surréalistes donc la compréhension, la logique, tout ça, ce n’est pas le plus important pour moi. C’est comme si on me demandait « A quoi ça sert un poème ? » Et bien à rien, mes chèrs amis, à rien ! Et c’est pour cela que les poèmes sont tellement importants !

LF : ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

Oh pardon ! Nous aussi, on fait des poèmes, vous voulez qu’on vous lise une de nos œuvres ?

JP : Je suis un peu pressé…

LF : Ça s’appelle : Le Mars et le Bounty

Un Mars dans son frigo faisait un gros dodo

Le Bounty arrive et se moque de lui :

«Ton petit caramel est vraiment riquiqui »

« Tu fais vraiment des blagues à la noix de coco !!!»

Répondit le Mars qui repartit

Alors, vous en pensez quoi ?

JP : C’est très bien ! J’en parlerai à Gallimard. Au revoir !

LF : Au revoir Jacques !

Après réflexion, les Frisettes Brother’s tiennent à s’excuser auprès de la famille de Jacques Prévert. Evidemment, les Frisettes n’ont pas interviewé Jacques Prévert puisqu’il est mort. En réalité, ils ont interviewé  Jean de La Fontaine.  Pour une meilleure compréhension de cet article, veuillez donc remplacer le nom « Jacques Prévert » par « Jean de La Fontaine ».

Merci et pardon.

Si vous voulez rire, vous pouvez aussi remplacer  « Mars » par « pipi » et « Bounty » par « caca », vous allez voir c’est très rigolo.

Les Frisettes n’ont peut-être pas de carte de presse mais ils ont lu Tintin !

PS : Si vous avez encore envie de rigoler, venez nous voir le 28 juin à 20h30  à la Vendéthèque de la Chataigneraie. C’est gratuit. Renseignements et réservations : 02 51 52 56 56.

Laisser un commentaire