Comment je suis devenu Jimmy Page

Jimmy Page, un des plus grand guitariste anglais de rock       Je m’appelle James Patrick Page et je suis né le 8 janvier 1944 à Heston dans la banlieue de Londres.

Je suis originaire de la middle class et  fils d’employés. Dès 12 ans avec l’arrivée du rock en Angleterre, je me passionne pour la guitare,  soutenu en cela par mes parents.
J’apprends à jouer en autodidacte même s’il m’arrive de suivre quelques cours dans lesquels on perçoit mon talent. J’adore le rockabilly et le blues et je m’inspire du jeu des guitaristes de Presley et de Gene Vincent, en particulier du fabuleux Cliff Gallup.

Un de mes copains d’alors est un certain Jeff Beck, apprenti guitariste comme moi, qui jouera un rôle important dans le déroulement de ma carrière.

A 14 ans, après un passage dans une émission pour jeunes talents de la BBC , je décide de quitter l’école pour faire de la musique le but de mon existence.
Mais le chemin sera long avant de devenir quelqu’un.

Au Madison square Garden en 1977Obscur tâcheron dans les studios pendant la décennie 60,  je passe pro à 15 ans. Quand un groupe avait des difficultés, il faisait appel à moi…
J’ai joué sur d’innombrables enregistrements sans pour cela être crédité comme musicien.

Pour l’anecdote, Johnny Hallyday et surtout Polnareff ont fait appel à mes services.
J’ai joué aussi avec John Mayall, le bluesman, mais aussi avec Pétula Clark, Tom Jones ou même Françoise Hardy.

L’expérience venant, j’intègre en 1965 les Yardbirds pour remplacer mon ami Eric Clapton, formation dans laquelle je retrouve un autre ami Jeff  Beck.Période Yarbirds

Mais l’aventure Yardbirds prend fin en 66 alors que je m’éveille à d’autres influences musicales.

J’ai envie de monter un autre groupe rock où je pourrais expérimenter et mêler d’autres sons inspirés d’ailleurs…

C’est ainsi que naît en 1968 LED ZEPPELIN avec Robert Plant au chant, John Paul Jones à la basse et aux claviers et John Bonham à batterie. Après, c’est encore une autre vie à raconter…

Les Led Zep

Voici la nouvelle Gibson à double manche qui porte désormais mon nom. Série limitéeEn concert à Chicago en 1977 avec ma Gibson à 12 cordes

Pour conclure, nous vous proposons  de voir et d’écouter sur Youtube
Stairway to heavenSince I’ve been loving you  ainsi  que Kashmir  trois monuments du rock…

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Dans cette version de Kashmir, Page réussit son rêve : le mélange des cultures musicales, musique classique marocaine, indienne orientale s’alliant au rock et à la musique classique.

Evy et Pascale

Une réflexion au sujet de « Comment je suis devenu Jimmy Page »

  1.  » Si Robert Plant voulait reformer Led Zeppelin, on le ferait  » commente Jimmy Page dans l’interview Post-it deTélérama . Mis en ligne aujourd’hui à l’occasion de la réédition des 3iers albums de Led Zeppelin.

Laisser un commentaire