L’originalité extrême de Louise Bourgeois

louise bourgeoisLe 31 mai 2010 à New York, l’information est passée presque inaperçue … C’est pourtant le jour où disparaît la sculptrice contemporaine la plus connue, la première femme ayant exposé au Museum of Modern Art de New York ! Louise Bourgeois, française naturalisée américaine, détient le record de vente pour une oeuvre artistique signée par une femme, 10 millions de dollars.

  • Une enfance douloureuse

C’est dans la souffrance et les disputes conjugales qu’est élevée Louise Bourgeois. Son père entretient une liaison avec la nurse de Louise, ce qui la conduit à rejeter l’image du père. Elle en fait d’ailleurs le thème d’une de ces oeuvres Destruction of the father (Destruction du père). Alors qu’elle commence des études de mathématiques, sa mère , qu’elle considérait comme sa meilleure amie, meurt en 1932. Elle bifurque radicalement en s’inscrivant aux Beaux-Arts.

  • Une créativité unique

03-1967-0267-germinal-SF_LGLouise Bourgeois devient l’élève de Fernand Léger, peintre cubiste, qui l’oriente vers la sculpture. Alors que l’Europe est envahi par les nazis, elle part à New York en 1938, cité d’accueil de nombreux artistes. Elle rencontre alors Pollock, Rothko ou De Kooning. Mais elle rejette toutes ces influences artistiques : son travail n’a pas besoin d’école ou d’idéologie. Il trouve son origine au plus profond d’elle-même, les traumatismes de son enfance, la figure de sa mère.

  • Une femme de renom 

Maman de Louise BourgeoisElle écrit sa vie à travers ses oeuvres, utilisant des matériaux innovants comme le latex, le tissu … Mais elle fuit les professionnels qui veulent l’exposer, peut être par peur de montrer son travail. La reconnaissance, elle ne la connait que tardivement … à 71 ans ! Elle exposera à la Tate Modern de Londres, le Guggenheim de Bilbao ou le Centre George-Pompidou de Paris. L’une de ses plus fameuses sculptures, Maman, une araignée aux dimensions colossales sera exposée aux 4 coins du monde !

« La preuve du succès pour moi, ce n’est pas la vente, mais si l’oeuvre me touche, me rend meilleure et me donne du plaisir. » Louise Bourgeois

Pour découvrir cette femme hors du commun, cliquez ici.

Une réflexion au sujet de « L’originalité extrême de Louise Bourgeois »

  1. MAMAN, superbe sculpture, à la fois imposante, impressionnante et fragile. Superbe symbole aussi – accessible à tous – à la fois  » protectrice et castratrice  » rajoutait Louise Bourgeois.
    L’occasion rêvée de partager mon enthousiasme pour un autre hommage maternel tout aussi émouvant, cinématographique celui là , le MOMMY de Xavier Dolan, plus ou moins autobiographique mais tout aussi cathartique.

Laisser un commentaire