« Marie Laurencin » de Bertrand Meyer-Stabley

marie laurencinA la une cette semaine, le livre biographique de Bertrand Meyer-Stabley intitulé « Marie Laurencin » édité chez Pygmalion. Il retrace parfaitement la vie de cette femme peintre du 20ème siècle, une femme au style original et au talent indéniable. Plus qu’une biographie, c’est un tableau de toute une époque que nous brosse l’auteur, au détour duquel on croise Apollinaire, Picasso ou Coco Chanel … 

Marie Laurencin, née en 1883, vit une histoire d’amour passionnelle et passionnée avec Guillaume Apollinaire pendant 5 ans, période durant laquelle elle sera sa muse.

« L’automne est morte souviens-t’en                                                                                                                                                                                           L’odeur du temps brin de bruyère                                                                                                                                                            Et souviens-toi que je t’attends. »

Adieu de Guillaume Apollinaire (au moment de leur rupture en 1912)

Portrait de Coco Chanel
Portrait de Coco Chanel

Elle expose pour la première fois en 1907 au Salon des indépendants, le début d’un succès qui fait d’elle une exception féminine dans l’univers masculin de l’époque.  Son style poétique et ses couleurs fluides et douces lui permettent de devenir la portraitiste officielle du milieu mondain féminin des années 20. Elle fait la connaissance de Coco Chanel en 1923, et fait d’elle un portrait que Coco refusera, sous prétexte qu’il ne lui ressemble pas … ou tout simplement par jalousie du succès de la peintre … Marie Laurencin laisse derrière elle 1800 portraits et huiles sur une cinquantaine d’années de peinture. Elle connait la célébrité de façon posthume grâce à l’industriel japonais Masahiro Takano, créateur du musée Marie Laurencin à Tokyo !

Un célèbre chanteur a immortalisé Marie Laurencin ! A vos méninges !

 peinturelogo

4 réflexions au sujet de « « Marie Laurencin » de Bertrand Meyer-Stabley »

  1. J’ai d’abord pensé Alain Souchon. Mais c’est Jo Dassin qui l’a évoquée dans L ‘ETE INDIEN  »… Avec ta robe longue tu ressembles à une aquarelle de Marie Laurencin… ‘ ‘ Tissus légers, vaporeux, couleurs pastels pour silhouettes gracieuses et élancées …

Laisser un commentaire