Un visage pour l'éternité de CS Lewis

Un visage pour l’éternité de C.S Lewis

Chers voyageurs,

Comment parler des origines de la fantasy sans citer le célèbre C.S Lewis ? Contemporain de Tolkien, C.S Lewis est souvent méconnu en France alors que ses ouvrages ont marqué des générations de jeunes Britanniques. Car, c’est à C.S Lewis que l’on doit le cycle du Monde de Narnia. Mais, on ne peut réduire Lewis à cette seule saga. C’est pourquoi nous avons choisi aujourd’hui de vous présenter un de ses romans moins renommé : Un visage pour l’éternité.

Passionné de mythologie grecque, C.S Lewis revisite dans ce livre le mythe de Psyché et Cupidon dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant ici.

Couverture de "Un visage pour l'éternité " de C.S Lewis

L’originalité de ce roman est de se focaliser non pas sur Psyché mais sur sa sœur Orual. Lewis a déplacé l’histoire dans le royaume barbare fictif de Glome. Psyché est la troisième fille du roi mais c’est sa sœur aînée Orual qui va l’élever comme une mère. S’installe entre les deux sœurs une relation fusionnelle proche de l’amour passionnel. Psyché est aussi belle qu’Orual est laide, et bientôt, le peuple vénère Psyché telle la déesse Aphrodite ce qui provoque l’ire des dieux. Pour calmer leur colère, Psycho doit être sacrifiée au dieu de la Montagne. Mais, comme dans le mythe, la jeune fille est en fait enlevée par le dieu Cupidon qui fait d’elle sa femme. Orual, désespérée et folle de rage d’être séparée de sa sœur pour le reste de sa vie écrit un livre, ce livre, pour accuser les dieux et réclamer justice face à leur cruauté.

Avec Un visage pour l’éternité, nous plongeons dans la tête d’Orual, dans son cœur meurtri. Personnage complexe et attachant, Orual n’est ni bonne, ni mauvaise et porte son humanité tel un étendard face aux divinités qui l’ont fait souffrir. Ecrit d’une main de maître, on pourrait presque croire que ce mythe réinterprété s’est réellement déroulé dans un passé immémorial. Et c’est là le génie de C.S Lewis : rendre cette histoire plausible et plus proche de la psychologie humaine que ne l’a jamais été le mythe original.

Alors, entrez dans le royaume de Glome sans un regard en arrière : vous ne le regretterez pas !

Laisser un commentaire