« Casque d’or » de Jacques Becker

C’est avec un peu de tristesse que Les Dames d’art abordent le dernier thème de ce voyage dédié aux femmes et aux arts. Pour ce mois, nous vous proposons de plonger au coeur du 7ème art, à savoir le cinéma. Et c’est au travers du parcours hors- norme de Simone Signoret, première femme française oscarisée, que nous vous dévoilons le film de légende Casque d’or. Inspiré de l’histoire vraie d’Amélie Elie, ce drame réalisé par Jacques Becker en 1952 permet à Simone Signoret d’accéder au rang de star internationale.18452788

  • L’amour avant tout

Elle a commencé le cinéma pour ne pas « crever de faim ». Et c’est pour son premier rôle dans Macadam qu’elle obtient le prix Suzanne-Bianchetti. Simone Signoret est née pour jouer, mais aussi pour aimer. Yves Allégret de qui elle aura une petite fille, mais surtout son grand Amour, Yves Montand. Il choisira de la rejoindre en France après une idylle passionnée avec Marylin Monroe.

  • Une carrière de star

Oscar de la meilleure actrice pour Les chemins de la Haute Ville, César de la meilleure actrice pour La vie devant soi … Le cinéma permet à Simone Signoret d’avoir une carrière rêvée. Elle tourne avec les plus grands, Clouzot, Carné ou Costa-Gavras.

  • Une femme engagée

Yves Montand et Simone Signoret En 1954, Simone Signoret et Yves Montand achètent une propriété qui deviendra un lieu de rencontres artistiques et intellectuelles. S’y retrouvent Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir ou Luis Buñuel … Militants du parti communiste, Yves Montand et Simone Signoret partent en 1957 faire une tournée dans les pays de l’est, d’où ils reviendront quelque peu désabusés mais fidèles à leurs convictions. 

Pour plonger dans les secrets de Simone Signoret et Yves Montand, c’est ici.

Signature cinéma

Laisser un commentaire