Un ciel rouge le matin – Paul Lynch

Né en 1977 à Limerick, Paul Lynch a grandi dans le Donegal. Il signe avec Un ciel rouge, le matin son premier roman, salué par la presse anglo-saxonne.

paul-lynch

 

Une chasse à l’homme tragique

Printemps 1832. Coll Coyle, jeune métayer au service d’un puissant propriétaire anglais, apprend qu’il est expulsé avec femme et enfants de la terre qu’il exploite. Ignorant la raison de sa disgrâce, il décide d’aller voir l’héritier de la famille, qui règne désormais en maître. Mais la confrontation tourne au drame : Coll Coyle n’a d’autre choix que de fuir. C’est le début d’une véritable chasse à l’homme, qui va le mener de la péninsule d’Inishowen à Londondeny puis aux États-Unis, en Pennsylvanie. Pleine de rage et d’espoirs déçus, son odyssée tragique parle d’oppression et de vengeance, du lien viscéral qui unit les hommes à leur terre.

Un ciel rouge le matin

La poésie en plus !

Une chasse à l’homme effroyable où cruauté et misère se côtoient. Une balade irlandaise qui nous fait découvrir les paysages somptueux de l’Irlande, en contradiction complète avec la noirceur et la violence glacée de certains personnages. Une balade historique également, de l’Irlande aux chantiers ferroviaires de Pennsylvanie où de nombreux émigrés irlandais ont péri, en passant par la traversée de l’Océan Atlantique vers cette terre promise. Un récit haletant, une traque qui fait froid dans le dos jusqu’à l’inéluctable.

Rencontrez Paul Lynch, il nous explique ici la genèse de son roman :

Bon voyage !

Les Découvreurs

3 réflexions au sujet de « Un ciel rouge le matin – Paul Lynch »

  1. Toujours charmée par l’écriture, je l’ajoute sur ma PAL. Je viens de terminer La fille du train de Paula Hawkins – autre 1er roman, du moins sous son vrai nom – Excellent polar ! J’entame Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants que ma fille vient de me prêter et dont on a déjà du parler ici dans un autre voyage je crois. Que du bonheur !

Laisser un commentaire