Le Bronx, berceau du hip hop

Les membres de Ghetto Brother, gang pacifiste et multiracial du Bronx, furent les premiers à inviter d’autres gangs sur leur territoire, festoyant en musique et sans animosité. Cette époque vit l’émergence d’une culture urbaine nommée hip hop.

Définition

On peut parler de hip hop, musique rap ou encore musique hip hop. Il s’agit d’un genre musical, et plus largement d’un mouvement artistique, regroupant 5 disciplines principales : le MCing (autrement dit le chant rap, chant scandé sur le sample du DJ), le beatboxing (bruitage avec la bouche souvent raccrocher au DJing), le DJing (mixer et « scratcher » des disques), la danse avec les styles breakdance et electric boogie, les graffitis.

Les pionniers du hip hop et du DJing

Le hip hop se développe au début des années 1970 dans le Bronx. DJ Kool Herc est considéré comme le père fondateur du hip hop à New York. Il organisa les 1ères block parties (fêtes de quartiers hip hop) dans le Bronx, où de nombreuses battles (concours) se tenaient entre MCing (rappeurs), DJing (disc jockey), et B-Boying (danseurs).

Image de prévisualisation YouTube

A la suite de DJ Kool Herc, le phénomène dépasse les frontières de West Bronx et du Bronx. Il fait des émules et apparaissent des crew (souvent issus de gangs existants) c’est-à-dire des équipes de danseurs, avec un MC (maître de cérémonie, le plus souvent un rappeur) à leur tête et un DJ. Le plus célèbre étant le Rock Steady Crew fondé en 1977.

Image de prévisualisation YouTube

Suivant le sillage de DJ Kool Herc, le DJ Afrika Bambaataa permet au courant hip hop naissant de se développer dans le tout New York. Il fit de son gang une des toutes premières crew du hip hop, la Universal Zulu Nation, organisation pour la prise de conscience hip hop. Il récuse les gangs et adopte la devise « peace, love, unity and having fun » (paix, amour, unié et festivités)

Image de prévisualisation YouTube

Avec The SugarHill Gang, le hip hop se fait connaître auprès d’un public toujours plus large. Il joue un rap festif influencé par le disco. Il entre dans le top 40 américain avec le titre « Rapper’s delight ».

Image de prévisualisation YouTube

Originaire des ghettos noirs et latinos de New York, d’abord musical, le hip hop se développe très vite en tant que mouvement culturel, artistique, voir même contestataire et sociétal au point de devenir une culture urbaine incontournable et universelle aujourd’hui.

Laisser un commentaire