Rendez-vous conte : Les illustrateurs s’emparent des contes !!!

De Gustave Doré à Benjamin Lacombe

les illustrateurs s’emparent des contes…

Pour transmettre en image l’atmosphère du conte, allons faire un petit tour du côté de ces véritables artistes que l’univers féerique inspire. Je vous en présenterai seulement trois d’entre eux car cette sélection reste subjective comme toujours…A partir de quels critères ai-je sélectionné ces trois illustrateurs ? A vous de le deviner ?

Gustave Doré

Caricaturiste, illustrateur, graveur, peintre et même sculpteur, ce surdoué du dessin nous laisse un héritage artistique sans équivalent et à jamais gravé dans la mémoire collective.

En 1862,  à la demande de Pierre-jules Hetzel, il réalise des gravures fascinantes pour illustrer les contes de Perrault.

Les contrastes du noir et du blanc, l’aspect dramatique des scènes représentées nous donne à voir un Perrault saisissant proche du fantastique. A travers quarante planches souvent qualifiées d’hypnotiques, Gustave Doré reste le maître incontesté du merveilleux et a inspiré des générations d’artistes jusqu’au fameux personnage du chat potté dans « Shreck » .

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez-pas à jeter un œil ici

Jean Claverie

Il est Surnommé « le joueur d’images » car il partage son temps entre la musique (blues) et le dessin (aquarelliste hors pair). Auparavant il fut professeur à l’école des beaux-arts de Lyon et à l’école Emile Colhl (rien que cela). Cet amoureux des contes réalisera même son premier livre autour de la musique avec « Le joueur de flûte de Hamelin » en écho à une enfance bercée par Grimm, Andersen et Perrault.

Célèbre auteur-illustrateur, il interprète le conte à sa façon, propose des versions contemporaines voire urbaines, en rythme avec beaucoup d’humour.

Pour les contes de Perrault, il créé de magnifiques aquarelles. Son adaptation du petit chaperon rouge renouvelle le récit dans un ton plus coloré, moderne.

Pour vous immerger dans l’esprit conte de fées,  Il est encore possible d’écouter la visite sonore de l’exposition « Conte de fée »  qui a eu lieu  du 6 décembre au 6 avril 2015  au Palais lumière de la ville d’Evian en compagnie de Dominique Marny qui vous parle un peu de Jean Claverie ici.

Benjamin Lacombe

Diplômé de l’Enssad en 2001, il travaille très vite dans la publicité et l’animation. Déjà à 19 ans, il se fait remarquer par les critiques avec son projet de fin d’année, un album jeunesse intitulé  » Cerise Griotte ».

A la fois auteur et illustrateur, il incarne la nouvelle vague de l’illustration française grâce à une esthétique étrange à mi-chemin entre Gustave Doré et Tim Burton (on le compare souvent à eux). Du premier, il nous rappelle la beauté inquiétante (on peut dire presque gothique), l’inspiration « Burton » se construit surtout autour d’une ambiance teintée de couleurs sombres.

Mais son trait, virtuose, ne ressemble à aucun autre, entre réel et imaginaire, avec des portraits mélancoliques sublimes. Imprégné du romantisme du dix-neuvième, son culte du vintage, sa passion des contes se devinent entre les lignes, il sait réinventer le conte à sa façon.

Je vous conseille d’aller voir un peu de ce côté-ci.

 

Laisser un commentaire