Là où naissent les nuages de Annelise Heurtier

Là où naissent les nuages

Le mal-être d’une ado

Amélia porte le prénom d’une héroïne qu’admiraient ses parents – la pilote d’avion Amelia Earhart – pourtant elle n’a rien d’une figure héroïque : elle vit une existence pantouflarde à Paris avec ses géniteurs, beaux, riches, et occupés par leurs carrières de médecin et de magistrate. Mal dans sa peau et son corps, se jugeant indigne d’être la progéniture ingrate du couple magnifique et lumineux que forment ses parents, la jeune fille comble ses vides en avalant des sucreries et des pâtisseries. Son existence est chamboulée le jour où une lettre adressée à sa mère depuis les terres vertes de Mongolie atterrit sur la commode d’entrée de l’appartement parisien.

Un voyage initiatique

D’abord à contrecœur, Amélia accepte l’idée de vacances familiales philanthropiques dans une association de la capitale mongole où sa mère a travaillé comme bénévole durant sa jeunesse. Puis elle choisira de partir toute seule affronter un décor sans repères lorsque ses parents se retrouvent dans l’obligation de rester en France pendant le mois de juillet. A travers les rencontres des bénévoles, celles des enfants des rues, celles des nomades et enfin celles des fantômes du passé humanitaire de sa mère, Amélia va changer, grandir, voire même renaître plus légère et plus adulte, dans la contrée « où naissent les nuages ».

La vie en face

A travers ce roman presque pictural qui décrit admirablement bien la Mongolie bipolaire – les mendiants et les enseignes Vuitton, les yourtes et le béton postcommuniste, le nomadisme et le sédentarisme – Annelise Heurtier suit les tourments d’une héroïne qui s’ignore et qui va être aux prises avec sa condition : celle de petite fille riche dans un univers de pauvreté, ce qui va l’obliger à porter un autre regard sur sa position de « victime » mal dans sa peau. Mais au fil de son périple, Amélia va également devoir s’interroger sur ses origines…

Ecrit dans un style vif et imagé, Là où naissent les nuages est une belle invitation au voyage et une réflexion sur la condition de vie des habitants des pays du Sud, tout comme sur notre propre vie de privilégiés. De quoi réfléchir…

Luz

(Source photo : Electre)

Une réflexion au sujet de « Là où naissent les nuages de Annelise Heurtier »

  1. J’ai lu ce livre d’une traite et j’ai adoré. Ce livre est un voyage initiatique, une quête personnelle. Qui est-on vraiment ? A regarder peut-être plus intensément le monde qui nous entoure, il est parfois nécessaire de s’interroger sur notre propre vie et notre confort …. J’invite également les Voyageurs à lire les autres livres d’Anne-Lise Heurtier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *