Carnets de voyage de Walter Salles

 

« Ceci n’est pas un récit d’exploits impressionnants, c’est un fragment de vie de deux êtres qui ont parcouru un bout de chemin ensemble, partageant les mêmes aspirations et les mêmes rêves. Notre vision fut-elle trop étroite? Trop partiale? Trop précipitée? Nos conclusions furent-elles trop rigides? Peut-être. Mais cette errance à travers notre Amérique m’a transformé plus que je ne croyais. Moi, je ne suis plus moi. Du moins, je ne suis plus le même qu’avant… »

affiche Carnets de voyageCes paroles sont celles d’Ernesto dit « Fuser » le personnage principal de l’excellent film de Walter Salles intitulé Carnets de voyage. Elles sont prononcées à la toute fin du film en guise de conclusion…

Ernesto est argentin, tout comme son ami Alberto. Ils sont jeunes et ne désirent qu’une chose : découvrir l’Amérique du Sud! Pour cela, ils décident d’entreprendre un périple de plusieurs milliers de kilomètres au tracé improbable avec une vieille Norton 500! L’histoire se déroule en 1952 et cette entreprise un peu folle, inquiète les proches d’Ernesto!

Au cours de cette aventure Fuser et Alberto découvrent des paysages magnifiques, de la Patagonie à La Cordillère des Andes, du Machu Picchu à la ville de Valparaiso…

paysan colombienMais là n’est pas le plus important… A plusieurs reprises, les deux amis sont confrontés à un monde qu’ils n’imaginaient pas. Un monde brutal dans lequel les populations indiennes sont dénigrées et exploitées. La détresse et la misère qu’ils ressentent au contact de certaines communautés les marquent à jamais… Partagés entre espoir et indignation, les deux hommes aspirent désormais à de nouveaux rêves…

A l’issue du voyage, les deux amis se séparent. Alberto Granado devient médecin à Caracas pour un temps tandis que Fuser, de son vrai nom Ernesto Guevara de la Serna, emprunte un autre chemin… Une voie qui le mènera à devenir l’une des personnalités les plus marquantes du XXème siècle… Un symbole de la révolte populaire…

Cette aventure est donc celle d’Ernesto Guevara. Le scénario du film est librement inspiré de ses carnets de voyage rédigés entre 1951 et 1952 et du livre d’Alberto Granado intitulé « Sur la route avec Che Guevara ».

Cependant, Carnets de Voyage n’est pas un film sur le « Che » mais bien sur Ernesto dit « Fuser », cet étudiant en médecine insouciant qui décide à 23 ans d’entreprendre un voyage en Amérique du Sud…

Entre paysages grandioses et rencontres inoubliables, ce film nous propose un voyage captivant au cœur du continent américain et nous invite à suivre une aventure humaine hors du commun portée par des acteurs talentueux. La bande originale est également très réussie (vous la connaissez j’en suis sûr).

Bref du très bon cinéma !

Pour visionner la bande annonce cliquez ici.

Elias

(sources photos : Diaphana Films, Herney-Pixabay, capobleu2a-Pixabay)

Laisser un commentaire