Le restaurant de l’amour retrouvé…

Bonjour à tous,

Prenez une histoire d’amour qui se termine du jour au lendemain, une love story qui laisse un goût acre et acide dans la bouche. Rajouter des ingrédients emprunts de tendresse, de douceur, de sérénité, de bonté, d’amitié, de silence, d’entraide et d’humanité. Saupoudrez d’un brin d’exotisme et d’amour. Relevez la saveur par quelques aromates trouvés dans un jardin où se promène en liberté une magnifique truie. Laissez reposer l’écriture, le levain. Humez, regardez, ralentissez, salivez et savourez ce livre comme on savoure la vie, l’instant présent et vous obtiendrez le restaurant de l’amour retrouvé d’Ogawa Ito.ob_722987_restaurant-de-l-amour-retrouve

Ce roman nous invite à la découverte de la cuisine japonaise à travers la personne de Rinco, jeune femme de 25 ans qui perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour. Elle revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec une truie apprivoisée. Rinco, toujours muette va alors se consacrer à sa passion en ouvrant un restaurant qu’elle va décorer elle-même : L’Esargot. Elle va vite découvrir que les mets délicats qu’elle prépare ont un pouvoir magique : rendre heureux les gens, les âmes brisées…

En bref, un livre à recommander et à savourer sans modération… Une écriture légère telle une poésie, un livre qui mêle art et écriture : tous les ingrédients nécessaires pour un bon roman !

En plus du roman, le restaurant de l’amour retrouvé a rencontré un grand succès au Japon avec l’adaptation cinématographique en 2010 par Mai Taminaga sous le titre 食堂かたつむり (Shokudo Katatsumuri).

Bonne dégustation ou plutôt bonne lecture !

Sunray

(Sources : Plateau aliments japonais : Pixabay ; couverture : Electre)

 

Laisser un commentaire