Connaissez-vous Pete Fromm ?

Qui d’autre pourrait aussi bien parler de Pete Fromm que son ami éditeur Olivier Gallmeister ?

« C’est un agent qui m’a fait découvrir Pete Fromm. Il était publié dans la même maison que John Voelker, Kathleen Dean Moore, Jim Tenuto et son agent a pensé que le livre m’intéresserait. Il m’en a donc envoyé une copie,  un exemplaire à la couverture affreuse comme souvent les livres aux Etats-Unis. J’ai mis six mois à me plonger dedans et ai évidemment compris tout de suite que c’était un livre parfait pour les éditions Gallmeister.

Quelques mois après, j’ai téléphoné à Pete Fromm pour l’inviter à venir passer quelques jours en France. Son agent ne l’avait pas encore averti que son livre avait été traduit et Pete m’a pris pour un fou. Vérification faite, il a compris qui j’étais et est venu en France avec sa femme Rose : ce fut le début d’une belle amitié. Je vais chez lui à Missoula pratiquement tous les étés depuis.

indian

Il y a deux ans, au cours d’un voyage aux Etats-Unis, nous avons été, la famille de Pete et la mienne, visiter Indian Creek où il avait passé cet hiver à garder les saumons. Dans la cabane où Pete allait pour se laver à quelques miles de là (et qui est aujourd’hui en location pour 50$ la nuit), nous avons trouvé un exemplaire d’Indian creek, annoté par de nombreux visiteurs qui laissaient la trace de leur passage sur le livre. Quand nous nous sommes approché du lieu où était planté sa tente, nous avons croisé un garde qui se tenait là. Avec un air de guide touristique, il nous dit : « Vous venez probablement voir le lieu dont parle Pete Fromm dans son livre ?

–          Euh, oui…en réalité, c’est moi Pete Fromm, a répondu Pete.

Le garde était enthousiaste ! Visiblement, le lieu était devenu une sorte de pèlerinage pour les amateurs de littérature et de grands espaces.

En réalité, Indian creek, le livre de Pete qui a eu le plus de succès aux Etats-Unis (on a même réalisé une édition de ce livre avec couverture dorée à la feuille d’or !), était un livre de commande. Ce qui intéresse Pete en tant qu’auteur est la rédaction de ses nouvelles dont il a d’ors et déjà publié 5 recueils aux Etats-Unis (deux ont été traduits en français). Pete écrit en se laissant porter par sa plume, sans bien savoir où il va, pendant quelques heures à partir de 5 heures du matin. S’il n’en a pas fini avec les personnages imaginés à l’issue de la nouvelle, il prolonge le récit dans un roman (il en a déjà écrit 3). La prose de Pete est à mon avis encore plus belle et plus travaillée dans ces textes même si Indian creek est un petit récit plein d’humour qui comme il le dit lui-même si bien : « est une version bis d’Into the wild, sauf qu’à la fin, le crétin ne meurt pas. » »

Oliver Gallmeister

Un petit extrait pour vous donner encore plus envie de le découvrir :

Le garde commença à parler de bois à brûler. Je hochais la tête sans arrêt, comme si j’avais abattu des forêts entières avant de le rencontrer.
– Il te faudra sans doute sept cordes de bois, m’expliqua-t-il. Fais attention à ça. Tu dois t’en constituer toute une réserve avant que la neige n’immobilise ton camion.
Je ne voulais pas poser cette question, mais comme cela semblait important je me lançai :
– Heu… C’est quoi, une corde de bois?

Luz

{Source photo : Electre}

Une réflexion au sujet de « Connaissez-vous Pete Fromm ? »

  1. quel livre ! quand on réfléchit peu,on se retrouve dans des situations quelques peu déconcertantes,froid,nourriture,solitude.Tout au long du livre notre héros,pare à la situation,de façon spontanée,sans s’irriter,observe, marche,chasse ,on veut finir le livre parce qu’il y en d’autres derrière, on ne veut pas le fermer.Indien. Creek mérite son succès.incontournable !

Laisser un commentaire