Le nez de Nicolas Gogol

Nous vous proposons à présent un petit voyage dans le temps, au cœur de la Russie du XIXème siècle, qui a vu émerger l’un de ses auteurs les plus influents : Nicolas Gogol.

D’origine ukrainienne, né en 1809 et décédé en 1852, Gogol passa une partie de son existence en Russie et dans les principales capitales européennes, sans cesse en mouvement, recherchant l’inspiration partout au gré de ses voyages.

Son œuvre, imposante, teintée de scandale, sanctionnée à plusieurs reprises par la censure, est considérée généralement comme une forme de satire sociale et politique du régime tsariste, ce qui semble-t-il, n’était pas l’intention de l’auteur qui s’est, d’ailleurs, toujours considéré comme incompris…

Parmi ses écrits, une nouvelle, au ton résolument absurde : « Le nez ».


Cette nouvelle fantastique rédigée au cours des années 1830 est finalement publiée en 1843 dans le recueil des « Nouvelles de Pétersbourg » issu des Œuvres complètes de Nicolas Gogol.

Nous y découvrons une histoire édifiante, celle de M. Kovaliov, assesseur du collège à Pétersbourg, découvrant avec stupeur, un matin, que son nez a disparu. Aucunes cicatrices, aucunes traces ne peuvent témoigner d’une amputation. Il faut se rendre à l’évidence, le nez s’est volatilisé…

Au même moment, à l’autre bout de la ville, Ivan Yakovlévitch découvre avec étonnement dans son pain au petit déjeuner, un nez… Effrayé par cette vision, il tente de s’en débarrasser…

M. Kovaliov, désemparé, entreprend alors des démarches pour retrouver son nez. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il entrevoit au détour d’une rue, son nez, en uniforme brodé d’or !

Ce récit est totalement déroutant ! Les événements, aussi loufoques qu’improbables d’ailleurs, s’enchaînent sans que l’on puisse en dégager un sens, une logique !

Bref, un petit chef d’œuvre de littérature absurde !

A lire absolument !

(sources images : Electre)

Monsieur Cyclopède et Epona

Epona

Une réflexion au sujet de « Le nez de Nicolas Gogol »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *