Peaky Blinders de Steven Knight

 

Depuis quelques années déjà, les séries télévisées connaissent un regain de popularité. Avec des moyens dignes des plus grandes productions hollywoodiennes et des scénarios de qualité, certaines d’entre elles rivalisent clairement avec les meilleurs longs-métrages.

Parmi les séries incontournables du moment, il y en a une que j’apprécie tout particulièrement. Elle est britannique et se nomme Peaky Blinders.

A mi chemin entre le film de gangsters et le film historique, cette série nous plonge dans les bas-fonds de la ville de Birmingham en Angleterre au lendemain de la Première Guerre mondiale…

Birmingham est une ville cosmopolite où se croisent des communautés des quatre coins du monde. La plupart des gens y mènent une vie laborieuse et discrète. Mais d’autres individus moins respectables, sont résolus à enfreindre toutes limites pour survire et s’enrichir.

A vrai dire, il ne fait pas bon vivre dans les quartiers populaires de Birmingham à cette époque… La rue est aux mains des gangs qui y mènent une lutte acharnée pour en assurer le contrôle et développer leurs affaires douteuses.

Parmi ces gangs, il y a celui des Peaky Blinders dirigé par la famille Shelby. C’est un drôle de nom que l’on pourrait traduire par « aveugleurs à visière ». Ce sobriquet fait référence à l’un des accessoires fétiches de ces criminels : une casquette avec des lames de rasoirs cousues dans la visière. Cette simple casquette en apparence devient une arme redoutable lors des combats de rue.

En clair, les Peaky Blinders ne sont pas des enfants de chœur…

Cette série nous raconte leur histoire et leur essor au sein du crime organisé.

Qu’importe les intrigues politiques, les mises en garde de certains puissants, les positions de la Couronne, les Peaky Blinders n’ont de comptes à rendre à personne.

Bien qu’ils se considèrent affranchis de toute forme d’autorité, les Peaky Blinders sont pourtant rattrapés par les grands événements de l’époque (montée en puissance de l’IRA, Guerre civile russe…). Une actualité explosive qui semble les dépasser…

Enfin rien n’est moins sûr, car Thomas Shelby le chef de gang est un homme d’affaire avisé, déterminé et ambitieux. Il sort toujours sa famille des situations les plus délicates.

Les affaires sont les affaires, Birmingham sera bientôt aux mains des Peaky Blinders ! Ils se sont battus à coup de poing dans les rues pour asseoir leur autorité. Demain s’il le faut, ils poursuivront leur ascension dans les soirées mondaines auprès des gens « respectables ».

Au fil des épisodes, la famille Shelby va s’attirer bien des ennuis et se faire de nombreux ennemis… Bientôt les casquettes avec lames de rasoir vont paraître bien illusoires face aux nouveaux périls, quoique…

…Les gars de Birmingham sont des enragés, ils ne tomberont pas sur le pavé sans décrocher un dernier coup…

Bref,

Peaky Blinders une série vraiment captivante portée par des acteurs talentueux(Cillian Murphy, Annabelle Wallis, Tom Hardy…). La B.O. est étonnante, tout à fait originale car complètement anachronique! Des morceaux d’artistes aussi divers que Nick Cave, The White Stripes, Arctic Monkeys rythment les différentes scènes. Les choix musicaux participent à faire de Peaky Blinders, une série à la fois originale et moderne.

Pour avoir un petit aperçu de la série, cliquez ici

Elias
Elias

(sources photos : sites.arte.tv – wikipedia)

 

Laisser un commentaire