Tous les articles par Epona

Broadchurch : une série policière anglaise à suivre

Voici une série policière anglaise à regarder : Broadchurch, créée par Chris Chibnall. En France, les saisons 1 et 2 ont été diffusées sur France 2 depuis 2014.

Trois saisons à suivre

La première saison raconte l’assassinat d’un jeune garçon, Danny Latimer, et met sous le feu des projecteurs la communauté de Broadchurch, petite ville côtière du comté de Dorset. L’inspecteur principal Alec Hardy (interprété par David Tennant) , récemment nommé à son poste, est chargé de l’enquête avec le lieutenant Ellie Miller (Olivia Colman), proche de la famille Latimer.

La seconde saison couvre à la fois la suite directe de la première, avec notamment le procès du suspect du meurtre de Danny. Elle couvre aussi l’enquête de Hardy et Miller sur une affaire vieille de plusieurs années.

Quant à la troisième saison, elle a été diffusée au Royaume-Uni en début d’année mais on ne connait pas encore sa date de diffusion en France. Cette saison reprend deux ans après le procès. Une femme cinquantenaire sans histoires, Patricia Winterman, a été violée au cours d’une soirée. Hardy et Miller se réunissent pour l’enquête alors qu’ils s’interrogent sur leur avenir dans la petite ville de Broadchurch.

Encore plus d’infos sur Allociné.

Pourquoi la regarder ?

Parce qu’elle est intense, efficace et basée sur le psychologie des personnages. On cherche à comprendre les véritables causes des crimes.

J’attends la suite avec impatience.

Epona

Epona

La tresse, le premier roman de Laëtitia Colombani

Trois continents, trois femmes qui ne se connaissent pas. Pourtant, elles sont liées par un lien intime, et une même soif de liberté : voici La tresse, le premier roman de Laëtitia Colombani publié chez Grasset.

Inde : Smita est une Intouchable. Elle est vouée au ramassage des excréments, une tâche abominable qui se transmet de mère en fille. Devenue mère à son tour, elle veut autre chose pour sa jolie petite Lalita, à la chevelure si douce.

Sicile : Giulia, 20 ans, travaille dans l’atelier de son père : elle traite de vrais cheveux, les lave, les trie, les teint, pour en faire des perruques et des extensions. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada : Sarah, quadra, brillante carrière d’avocat, va être promue à la tête de son cabinet lorsqu’on lui diagnostic un cancer du sein.

Dans ce roman, on comprend vite pourquoi ces trois parcours sont entremêlés. En effet, ces héroïnes vont former une formidable chaîne ou tresse de solidarité sans se connaître. Chacune mène un combat différent mais toutes les trois sont à la conquête d’une même liberté.
Ce qui frappe également dans ce récit, c’est la force de chacune, qu’elle soit riche ou dans le besoin.
Un roman bouleversant et une très belle ode aux femmes.

Je vous conseille l’interview de Laëtitia Colombani réalisée par la librairie Mollat.

Image de prévisualisation YouTube

(sources images : Electre)

Epona

Epona

C’est bientôt l’été : vive les barbecue et plancha !

Rien de tel qu’un barcebue pour profiter pleinement de l’été. Dans le livre Plancha et barbecue, vous trouverez 50 recettes pour agrémenter vos plats estivaux. Des recettes facilement réalisables, pour lesquelles il ne faut pas hésiter à utiliser les marinades proposées.

Brochettes de porc aux pommes

Ingrédients :
-500 g de filet mignon ou rôti de porc
– 4 pommes rouges
– sel, poivre

et Marinade :
– 5 feuilles de basilic hachées
– 5 brins de coriandre hachés
– 15 cl de jus de citron
– 15 cl d’huile de tournesol

Il faut laisser la marinade agir 1 heure au réfrigérateur avant de cuire les brochettes 5 min de chaque côté.

Cabillaud au curry et épinards frais

Ingrédients :
– 500 g de cabillaud
– 150 g de pousses d’épinards
– 1 cuillerée à café de curry
– le jus d’un citron
– 10 cl d’huile de tournesol
– sel, poivre

Coupez le poisson en gros tronçons sur lequel on ajoute la marinade. Ensuite, cuire le poisson 5 minutes en le retournant régulièrement. Quant aux épinards, une minute sur la plancha suffit.

On peut aussi préparer des brochettes de fruits ou des bananes flambées au rhum pour un dessert plus copieux pour les plus groumands.

(sources images : Electre et Pixabay-moerschy et thephilippena pour les brochettes)

Epona

Epona

Festival Etonnants Voyageurs

Amoureux de littérature et de découvertes, Saint-Malo accueille le Festival Étonnants Voyageurs du 3 au 5 juin 2017, festival international du livre et du film.

Créé en 1990, le Festival Étonnants Voyageurs attire chaque année environ 60 000 visiteurs et nous emmène à la découverte de littératures d’ici et d’ailleurs… de l’Orient à l’Amérique Latine en passant par l’Afrique. Comme chaque année, lectures, débats, cafés littéraires, expositions et bien sûr remise de prix seront au programme.

A noter :
– le prix des Gens de mer qui récompense l’auteur d’un livre récent ayant un caractère maritime
– le concours de nouvelles de jeunes allant de 11 à 18 ans.
– les apéros littéraires
– les projections
– etc.

En 2015, est paru un livre mémoire retraçant les moments forts du festival Étonnants Voyageurs : Etonnants voyageurs, 25 années d’une aventure littéraire. Ecrit par Michel le Bris, on y redécouvre tous les écrivains et courants littéraires qu’il a fait découvrir. Même s’il manque d’illustrations, il s’agit d’un document très complet et précieux sur l’historique du festival.

 

(sources images : site Étonnants Voyageurs et Electre)

Epona

Epona

 

Contes des sages cuisiniers

Avec Les Contes des sages cuisiniers, Pascal Fauliot et Patrick Fischmann nous entraînent à la découverte de 25 contes de tous les pays, tous reliés à la cuisine. 

Dans cet ouvrage, le lecteur découvre des traditions et des savoir-faire culinaires à travers les continents et les époques. Grâce à ces contes, il se retrouve aussi bien autour d’une table princière que dans un camp nomade ou une chaumière. Il visite les traditions de l’Inde, de l’Afrique, du Maghreb.

Un réel dépaysement, une ouverture sur des traditions gourmandes et des cultures variées.

Chaque conte est superbement illustré par une iconographie soignée et une frise différente pour chacun.

Quelques titres de contes vont vous donner l’eau à la bouche :
– les petits pains de l’impératrice
– un festival d’aubergines
– le chant du couscous
– le dîner des prétendants
– etc.

Voici un extrait magnifique qui vous fera penser à votre marché :

« Le grand bonheur de Ch’hâ consistait à déambuler au milieu des étals du vieux marché. Il s’extasiait devant les poivrons et les tomates, il les soupesait et les levait vers le soleil, choisissant ceux qui étaient gorgés de lumière. Gourmand, il jouait avec les gousses d’ail et les gros oignons blancs, dénichait dans les couches de peau des saveurs dissimulées au profane, faisait grande provision de citrons et d’olives marinés aux herbes et aux piments. »

Partez à la découverte d’autres contes de la collection Contes de sages au Seuil.

(source image :  Electre)

Epona

Les bonbons : douceurs et délices

Place à la poésie avec un poème de Roland Topor tout en gourmandise, Les bonbons. Le recueil Poèmes de notre enfance rassemble des poèmes aux thématiques variées : famille, nuit, travail, animaux, mais aussi gourmandises.


Voici une poésie du XIXe siècle qui nous rappelle notre enfance :

Les bonbons 

J’aime mieux les bonbons
que le gigot de mouton.

J’aime mieux la cannelle
que les vermicelles.

J’aime mieux les gâteaux
que la soupe aux poireaux.

J’ai des confitures
sur toute la figure
et du chocolat
du haut jusqu’en bas.
Moustache de chat
filet de foie gras.

(source images : Pixabay-Skeeze / Pixabay-Daria Yakovleva)

Epona
Epona

La Propriété de Rutu Modan

Née en 1966, Rutu Modan est une auteure israélienne de bandes dessinées qui a publié en 2013 chez Actes Sud le roman graphique La Propriété. Elle a reçu le Prix spécial du jury du Festival d’Angoulême de 2014 pour cet ouvrage.

Suite au décès de son fils, Régina Segal décide de se rendre à Varsovie. Cette femme juive a fui la Pologne il y a 70 ans et elle repousse ce voyage depuis de nombreuses années. Désormais, elle doit régler avec le notaire ses droits concernant une propriété dont ses parents ont été spoliés lors de la seconde guerre mondiale. Pour ce retour aux sources, la vieille femme est accompagnée de Mica, sa petite fille.

Ce voyage va se révéler riche en surprises et en découvertes puisque certains visages du passé réapparaissent. De plus, des secrets enfouis depuis longtemps resurgissent… Ce voyage dans le temps sera peut-être l’occasion pour Mica d’en découvrir plus sur ses origines et ainsi de se rapprocher de sa grand-mère…

Vous pouvez lire les premières pages ici.

Dans ce roman graphique, Rutu Modan crée un scénario très riche et très bien écrit autour
de la notion de mémoire : comment retrouver ses racines lorsque sa famille a traversé la seconde Guerre Mondiale ?

On retrouve bien sûr le côté tragique du retour dans son pays d’origine mais l’auteur a su créer des situations cocasses puisque Régina fait marcher sa petite-fille plusieurs fois au cours de ce voyage. C’est un ouvrage touchant qui m’a fait penser au film La Femme au tableau où une vieille dame souhaite récupérer un tableau du Gustav Klimt qui appartenait à sa famille au moment de l’invasion nazie.

Découvrez ici une interview très intéressante de Rutu Modan lors de la sortie de La Propriété.

(sources : Electre et Wikipedia)

Epona
Epona

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

Partons à présent à la découverte des dorayaki, célèbre pâtisserie japonaise, avec Les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa, une ode à la cuisine et à la vie.

Sentarô, le personnage principal, gère une pâtisserie à Tokyo pour rembourser une dette.
Seul dans sa petite échoppe, en face d’un cerisier, symbole du passage des saisons, il vend des dorayaki, une des plus anciennes pâtisseries du Japon. Il accepte d’embaucher Tokue, une vieille femme aux doigts déformés, en qui il n’a pas vraiment confiance.

Tokue est experte en cuisine et elle l’initie à l’art délicat de confectionner le an, cette pâte de haricots rouges avec laquelle les dorayaki sont fourrés. La clientèle afflue mais le rêve va tourner court. La vieille femme cache un secret et disparaît du jour au lendemain.

En lisant ce roman, on entre dans un autre monde plein de délicatesse et de poésie. L’histoire s’articule autour de trois personnages extrêmement attachants, Sentarô, Tokue et une adolescente. On découvre également tout un pan méconnu de l’histoire du Japon.

Ce roman a été adapté au cinéma dans un film remarquable réalisé par Naomi Kawase en 2015.  On y retrouve tout la douceur et la simplicité présentes dans le roman.

Cliquez ici pour voir la bande annonce !

Pour les gourmands, voici la recette des dorayaki (pour 6 dorayaki de 9 cm de diamètre)

Préparation: 25 minutes.

Ingrédients :
2 œufs
100 g de sucre
1 ½ cuillère à soupe miel
1 cuillère à soupe d’huile
1/3 cuillère à café de bicarbonate de soude (mélangé à autant d’eau)
1 cuillère à soupe de mirin
150 g de farine
40-60 cc d’eau
300 g d’azuki en boîte

  1. Battez à la main les œufs dans un saladier et ajoutez y progressivement le sucre, miel, l’ huile, le bicarbonate de soude et enfin le mirin.
  2. Ajoutez la farine tamisée en deux fois en remuant bien.
  3. Ajoutez de l’eau en mélangeant jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse.
  4. Recouvrez avec un film et laissez reposer 15 minutes dans le frigo.
  5. Chauffez la poêle à feu moyen, une fois la poêle chaude, retirez la et baissez le feu. Une fois la poêle refroidie, remettez la au feu et huilez à l’aide une serviette.
  6. versez 2/3 de louche de pâte dans la poêle en forme de rond. Couvrez immédiatement.
  7. Cuire à feu doux jusqu’à ce que des bulles apparaissent sur la surface de la pâte.
  8. Tournez la pâte et cuire l’autre face.
  9. Mettez 50 g d’azuki entre deux pâtes.

Bonne dégustation

(source image : Electre, wikipédia)

Epona
Epona