Tous les articles par Epona

L’île du serment de Peter May


Peter May
est devenu un romancier écossais incontournable. Il est auteur de romans policiers et s’est fait un nom à la télévision britannique en créant des scénarios de séries télévisées, très prisées outre-Manche. Avec L’île du serment, il nous entraîne dans un voyage à travers le temps et les lieux, on découvre tout un pan de l’histoire écossaise.

L’histoire se déroule lieu sur l’île d’Entry Island, à l’est du Canada, petite île peuplée de personnes originaires d’Ecosse. Tout y est paisible jusqu’à cette nuit de tourmente où James Cowell est poignardé à mort. Sa femme prétend qu’un assaillant s’en est pris à elle avant de tuer son mari, mais tous suspectent l’épouse. L’enquêteur en place ne le pense pas coupable : il a cette impression particulière de la connaître depuis toujours.

Dans ce roman, Peter May mêle enquête policière, fantastique et souvenirs personnels. On ressent vraiment son amour pour l’Ecosse : il nous raconte la vie sur les îles Hébrides, la famine des pommes de terres, l’exil forcé des habitants vers le Canada. Au-delà de cette plongée dans le passé, il nous livre une enquête policière sur fond de paysages sauvages magnifiques et inquiétants, balayés par des vents furieux.
Un roman magnifique !

Pour en savoir plus sur Peter May, découvrez son site en français (il vit en France depuis de nombreuses années).

Epona

(source image : Electre)

Portrait de Sylvain Tesson

Géographe de formation, Sylvain Tesson est considéré comme un grand voyageur français. Il a parcouru de nombreuses régions du monde, en particulier l’Asie centrale et l’Himalaya.  Écrivain de renom, il est l’auteur de différents genres de récits : récits de voyage, nouvelles, essais.

sylvain_tesson

 

dans-les-foretsDans son ouvrage Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson nous fait partager sa retraite de 6 mois dans un cabane au bord du lac Baïkal, par – 32 degrés, à 5 heure de marche du premier voisin. Ce journal lui a valu le Prix Médicis 2011.

 

berezina

 

Avec Bérézina, une nouvelle aventure commence. Cette fois-ci, c’est sur les traces de Napoléon que Sylvain Tesson s’engage. En effet, il décrit son voyage en side-car de Moscou à Paris, 200 ans presque jour pour jour après la retraite de Russie. Grâce à ces 15 jours de route, l’écrivain nous offre un récit d’aventure atypique, entre histoire personnelle et grande Histoire.

 

sur-les-chemins-noirsDans son dernier récit, Sur les chemins noirs, Sylvain Tesson nous fait partager une nouvelle aventure : la traversée de la France à pied. Le voyageur se donne comme objectif de traverser le pays en évitant dans la mesure du possible les zones urbaines. C’est pour cela qu’il débute son périple dans le Mercantour pour l’achever sur les côtes du Cotentin. Ce voyage est l’occasion de redécouvrir ce que l’auteur appelle les chemins noirs : sentiers, pistes, traces historiques de la France rurale.

 

A chaque publication, Sylvain Tesson nous entraîne dans ses aventures mais ce sont aussi de magnifiques voyages intérieurs que l’on vit avec lui.

Epona

(sources images : livres : Electre, photo : Wikipédia)

Connaissez-vous vraiment Fred Vargas ?

Rien de tel qu’un petit quizz pour tester vos connaissances sur l’auteur incontournable Fred Vargas !

1- Fred Vargas est
– un homme
– une femme

2- Fred Vargas est un pseudonyme. A quoi fait-il référence ?
– à Valentina Vargas, actrice chilienne
– à Mario Vargas Llosa, écrivain péruvien
– à Maria Vargas, personnage joué par l’actrice Ava Gardner

3- Quel est son véritable nom ?
– Frédérique Ardouin-Rousseau
– Frédérique Audoin-Rouzeau
– Frédérique Bardouin-Rousseau

4-Quel est le premier métier de Fred Vargas ?
– avocate
– architecte
– archéologue

5- Comment s’appelle l’enquêteur récurrent de ses romans ?
– Adam Dalgliesh
– Jean-Baptiste Adamsberg
– Fabio Montale

6- Le commissaire vit une histoire d’amour compliquée avec une femme, Camille Forestier. Quel est son métier ?
– pâtissière – zingueur
– musicienne – plombier
– cuisinière – soudeuse

7- Quel est le 1er roman de la série du Commissaire Adamsberg ?
– Sous les vents de Neptune
– L’Homme aux cercles bleus
– Dans les bois éternels

8- Lequel de ses romans a été adapté au cinéma ?
– Temps glaciaires
– Sous les vents de Neptune
– Pars vite et reviens tard

A vous de jouer ! J’attends vos réponses !

Epona

Une enquête extravagante d’Arto Paasilinna

Partons à présent en Finlande avec Arto Paasilinna pour son roman « Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison« . Quel titre et quelle couverture !

potager-des-malfaiteurs

L’inspecteur principal, la quarantaine sportive, est envoyé par la Sécurité nationale finlandaise dans l’ouest de la Laponie. Il doit enquêter sur un ancien kolkhoze reconverti en une florissante exploitation agricole spécialisée dans la culture biologique d’herbes aromatiques, de sapins de Noël et de champignons.

Peu à peu, l’inspecteur découvre que les immenses champignonnières sont en réalité un camp de travail forcé où la patronne de l’exploitation, une veuve au caractère bien trempé, séquestre des malfrats ayant échappé aux griffes de la justice.

Sensé faire appliquer la loi, il se retrouve dans l’illégalité. En effet, il est séduit par la philosophie de l’entreprise – et par la fille de la patronne . Il s’embarque corps et âme dans cet étrange projet.

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant tant l’histoire très originale et drôle : le lecteur est partagé entre une enquête policière, des kidnapping, la construction d’un aéroport en pleine Laponie et une histoire d’amour.

Un roman haletant et extravagant, même s’il manque parfois de vraisemblance.

D’autres romans de cet auteur scandinave sont tout aussi décalés comme « Le lièvre de Vatanen » ou « Petits suicides entre amis« .

Découvrez ici Arto Paasilinna, cet auteur drôlissime, dans un article de L’Express.

Epona

(source image : Electre)

Poèmes de la mer entre temps calme et tempête

Rien de tel qu’un poème pour évoquer la mer et ses tourments. Plongeons alors dans le recueil de poèmes intitulé Cent poèmes de la mer, paru en 2005 aux éditions Omnibus.
cent poèmes de la mer

Dans ce recueil, vous retrouverez cent poèmes pour une ode à la mer, où sont décrits l’eau, le vent, les tempêtes, les bateaux, les marins, les ports, etc. Le thème de la mer est une véritable source d’inspiration pour de nombreux poètes, tels Victor Hugo (Oceano nox), Charles Baudelaire (L’albatros), Paul Fort (La Mer) ou Charles Frémine (Le Phare).

Je trouve le poème suivant, sur le thème de la tempête, particulièrement beau.

Marine, de Paul Verlaine

L’Océan sonore
Palpite sous l’oeil
De la lune en deuil
Et palpite encore,

Tandis qu’un éclair
Brutal et sinistre
Fend le ciel de bistre
D’un long zigzag éclair,

Et que chaque lame,
En bonds convulsifs,
Le long des récifs
Va, vient, luit et calme,

Et qu’au firmament,
Où l’ouragan erre,
Rugit le tonnerre
Formidablement.

Bien d’autres poèmes pourront prendre place au sein d’une soirée sur cette thématique.

Epona

(source image : Electre)

Quand la nature inspire les écrivains

On le sait tous, la nature a fortement inspiré un bon nombre d’écrivains. Dans le formidable ouvrage « Quand la nature inspire les écrivains » paru en 2015, l’auteur Elisabeth Combres nous entraîne dans une promenade au fil des siècles et nous montre à quel point Dame nature a influencé les hommes de lettres du monde entier.

quand  nature inspire

De Virgile à Michel Tournier, en passant par Jean-Jacques Rousseau, Robert Louis Stevenson et Albert Camus, l’auteur nous présente 50 écrivains du monde entier. Chaque présentation a la même structure :
– portrait-paysage réalisé à l’aquarelle par Titwane
– pensée et parcours de l’auteur (2 pages)
– extrait (2 à 3 pages)

La partie consacrée à Jim Harrison s’intitule « Nature apaisante et sauvage« . On y apprend à quel point cet auteur est passionné par la nature qui l’entoure. Elevé dans une ferme du Michigan, il est véritablement en colère contre son pays qui a défiguré les grands espaces. L’extrait de Dalva qui suit est tout à fait approprié et nous emmène dans la campagne du Wisconsin.

C’est un document remarquable à la typographie élégante, qui met réellement en avant la nature et les auteurs. On savoure ici des textes qui donnent envie de lire ou relire certains auteurs.

Cliquez ici pour parcourir une partie de l’ouvrage.

En novembre 2015, à la sortie de ce document, Elisabeth Combres a donné une interview sur France Inter. A parcourir ici.

Epona

(source image : Electre)

Marie Laurencin et Guillaume Apollinaire

Au coeur des Années Folles, Marie Laurencin s’impose comme une des femmes peintres majeures de son temps. Condisciple de Georges Braque, amie de Pablo Picasso, Marie Laurencin est également l’une des muses de Guillaume Apollinaire.

Marie Laurencin et Guillaume Apollinaire se rencontrent par le biais de Pablo Picasso en 1907. S’ensuivent cinq années d’une relation tourmentée avant que, lassée par des infidélités nombreuses, Marie Laurencin ne prenne définitivement ses distances.

Véritable muse de Guillaume Apollinaire, elle est évoquée à de nombreuses reprises dans le recueil « Alcools » paru en 1913, l’année qui suit leur séparation.  En voici un exemple avec le poème Marie :

Vous y dansiez petite fille
Y danserez-vous mère-grand
C’est la maclotte qui sautille
Toute les cloches sonneront
Quand donc reviendrez-vous Marie

Les masques sont silencieux
Et la musique est si lointaine
Qu’elle semble venir des cieux
Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine
Et mon mal est délicieux

Les brebis s’en vont dans la neige
Flocons de laine et ceux d’argent
Des soldats passent et que n’ai-je
Un cœur à moi ce cœur changeant
Changeant et puis encor que sais-je

Sais-je où s’en iront tes cheveux
Crépus comme mer qui moutonne
Sais-je où s’en iront tes cheveux
Et tes mains feuilles de l’automne
Que jonchent aussi nos aveux

Je passais au bord de la Seine
Un livre ancien sous le bras
Le fleuve est pareil à ma peine
Il s’écoule et ne tarit pas
Quand donc finira la semaine

De plus, elle pose à ses côtés pour le Douanier Rousseau en 1909 : La Muse inspirant le poète.

La_muse_inspirant_le_poète

Epona

(sources images : Jeune femme en bleu avec Perles – 1920 : Flick / La muse inspirant le poète : Wipidedia)

Voyage d’une parisienne à Lhassa, capitale du Tibet

 

Lacez vos chaussures et emboîtez le pas d’Alexandra David-Néel au coeur du Tibet.

voyage Alexandra David Neel

Besoin d’aventure !

C’est en 1924, pour la première fois, qu’ une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet ! C’est accompagnée de son fils adoptif, Yongden, qu’Alexandra David Néel nous fait revivre son aventure tibétaine, son fantastique exploit. Avec eux, nous allons franchir des cols, des montagnes, découvrir un pays mystérieux et interdit, les accompagner dans leurs souffrances physiques et morales, faire de bonnes et mauvaises rencontres sans jamais perdre espoir.

Le  « Voyage d’une Parisienne à Lhassa » raconte cette « longue marche » en costume de pèlerin. C’est déguisée en mendiante Tibétaine qu ‘elle parvient à cet exploit. Huit mois auront suffit à cette  infatigable exploratrice du XXème siècle pour rentrer à Lhassa.  Elle a alors 55 ans.

Difficile de résumer ce livre, grand témoignage sur le Tibet du début du siècle dernier, sur le bouddhisme, les superstitions,  les coutumes, la vie, les gens, le tout au travers d’un regard lucide, intelligent, humain, et d’une humilité exceptionnelle.

C’est une description de mois d’errance dans le « Pays de Neiges » et d’une vie dangereuse et rude. Le livre est une exploration de l’intimité des coutumes, de la pensée et de la vie spirituelle du peuple d’Asie.

Pour en savoir plus sur cette exploratrice, n’hésitez pas à aller sur le site de la Maison Alexandra David-Néel, véritable mine d’informations.

Epona

(source image : Electre)