Voyage: Le monde à l’envers

Voyage : Le monde à l'enversD’Alphonse Allais à Pierre Desproges en passant par Jean-Loup Chiflet ou Anouk Ricard, découvrez comment ces grands auteurs, humoristes ou illustrateurs ont abordé l’absurde par l’humour et l’humour par l’absurde.

« Grammaire française et impertinente » de Jean-Louis Fournier

Vous souhaitez découvrir ou redécouvrir les principales règles de grammaire française en vous amusant ?

Grâce à un manuel accessible, hilarant…et politiquement incorrect ?

Un manuel vous permettant de dire et écrire correctement bêtises et grossièretés ?

Et bien cet ouvrage de Jean-Louis Fournier est fait pour vous !!!

Collaborateur de Desproges pour la réalisation de l’émission « la minute de Mr Cyclopède », Jean-Louis Fournier, à partir des années 90, confirme son talent et sa créativité dans le domaine de l’humour décalé en publiant plusieurs essais : « la grammaire française et impertinente » en 1992, « l’arithmétique appliquée et impertinente » en 1993, notamment. On l’associe fréquemment à son confrère Jean-Loup Chiflet, avec qui il partage ce sens de la dérision et du comique, ce goût des mots de la langue française. En 1999, dans un autre registre, il aborde l’alcoolisme de son père dans « Il a jamais tué, personne, mon papa » et obtient le prix Femina 2008 pour « Où on va papa ? », un témoignage du handicap de ses fils.

A travers cet ouvrage, Jean-Louis Fournier nous propose une grammaire impertinente qui montre souvent le mauvais exemple, mais toujours la bonne règle ! Des personnages inhabituels dans un livre de grammaire – un condamné à mort, un gangster, un commandant de bord aveugle… – nous enseignent l’usage des prépositions et des conjonctions et conjuguent avec aisance le subjonctif imparfait des verbes les plus délurés !

Un humour efficace et savoureux, tout à fait absurde, qui n’est pas sans rappeler les jeux de mots d’un certain Raymond Devos !

Vous désirez découvrir cet ouvrage sans plus attendre, et bien voici un petit extrait :

« La ponctuation

La virgule (,)

Sépare certains éléments à l’intérieur de la phrase. C’est le signe de ponctuation le plus faible. Elle marque une pause assez courte.

Exemple : Pour ne pas briser la glace, les éléphants ont traversé le lac gelé sur la pointe des pieds.

Les éléphants, voyant le lac gelé, se sont concertés très rapidement, puis, après une pause assez courte, ont décidé de traverser le lac sur la pointe des pieds.

Les deux points  :

Annoncent une citation, une énumération ou un développement explicatif.

Exemple : Un sourire de béatitude irradiait le visage du pape : il venait de gagner quatre parties gratuites au flipper.

Pourquoi le pape avait-il un sourire de béatitude ? Parce qu’il venait de gagner quatre parties gratuites au flipper. Il s’agit ici d’un développement explicatif.

Les points de suspension(…)

Indiquent que la pensée reste inachevée.

Exemple : Jonas a eu une nuit agitée, sa baleine avait le hoquet…

On a tous compris qu’il est malaisé de dormir dans une baleine qui a le hoquet (la pensée peut rester inachevée) . »

Un autre exemple sur la fonction du sujet nous est donné ici, par Jean-Louis Fournier en personne…

Célia

[Source Photo : AlexanderStein-Pixabay- Couv. : Electre]

« L’erreur est humaine » de Woody Allen

Vous connaissez certainement Woody Allen comme acteur, scénariste ou encore réalisateur. Nous vous proposons de le découvrir en tant qu’écrivain avec son livre « L’erreur est humaine » publié en 2007.

Dix-huit nouvelles loufoques (et le mot est faible), composent cet ouvrage. Nous avons choisi de vous faire écouter la première nouvelle de ce recueil qui s’intitule « Recalé ». Vous pouvez retrouver cet enregistrement sur France Inter dans l’émission « Micro fiction ».

Nous attendons vos commentaires!

police« Sans foi ni matelas » est l’une des nouvelles. Je vous invite vivement à découvrir cette histoire irrésistiblement drôle aux allures d’enquêtes policières!

Tous les éléments d’un bon polar s’y trouvent : un couple en cavale, des policiers perspicaces, des victimes inconsolables, un témoin qui a plein de choses à raconter et un crime… complètement absurde !!!

En voici un extrait…

A la seconde où la gouvernante entra dans la chambre principale, elle sut qu’il manquait quelque chose. Soudain, elle comprit – elle n’en crut pas ses yeux ! Quelqu’un s’en était pris au matelas et avait découpé l’étiquette portant la mention :  » La loi interdit formellement aux personnes n’étant pas propriétaires de l’article d’en retirer l’étiquette. » Un frisson parcourut Tobias. Ses jambes se dérobèrent sous elle, elle eut envie de vomir.

Elias

(sources photos : Electre et gra3s-Pixabay)

La potion miracle : La minute vieille

Bonjour docteur, snif, snif !

Bonjour monsieur X, bienvenue dans mon cabinet, que vous arrive-t-il ?

Et bien, je me sens triste, snif … (il se mouche bruyamment dans son mouchoir en tissu)

Je vous prescris une minute vieille par jour, autre chose ?

Je suis un peu morose aussi (une larme cristalline perle sur sa joue).

Bon, on va passer à deux minutes vieilles, quoi d’autre ?

J’ai des idées noires des fois (le menton tremblote, mais il regarde le docteur avec espoir).

Ah, je vois, je pense qu’avec trois minutes vieilles par jour on devrait vous remettre sur pied.

Merci docteur, ça fait combien ? (ses joues rosissent, il se sent déjà mieux)

Un petit sourire et on n’en parle plus, oui je sais, je suis généreux !

Aparté : Vous ne connaissez pas la Minute vieille et vous aimez la franche rigolade, et bien cliquez ! En teaser, la description de la série par Arte : « Quand nos grand-mères nous racontent une sale blague, ça donne la Minute Vieille. »

bastetBastet

[Sources : Le site d’Arte]

De nouveau en vacances avec M.Hulot…

 

A tous les  nostalgiques des vacances : un petit retour sous le soleil au bord de la plage s’impose !

Aujourd’hui nous prenons la route direction une station balnéaire de la côte Atlantique à côté de Saint-Nazaire avec M.Hulot. Je veux bien sur parlé du film en noir et blanc de Jacques Tati  Les Vacances de Monsieur Hulot (1953).  Avec sa grande silhouette, sa pipe, ses maladresses, Monsieur Hulot est reconnaissable entre tous. MrHulot-Saint-Marc-sur-Mer-by-Rundvald

Souvenez- vous : au volant de sa vieille voiture, monsieur Hulot débarque dans une paisible station balnéaire bretonne. A peine passée la porte de l’Hôtel de la Plage, où séjournent la plupart des vacanciers du coin, il accumule catastrophe sur catastrophe. Car monsieur Hulot, malgré ses bonnes intentions, est un incorrigible maladroit. Ce qui va semer un désordre inouï parmi les clients de l’hôtel, eux qui ne demandent qu’à goûter un peu de tranquillité…

Les Vacances de Monsieur Hulot est d’abord un chef d’œuvre du burlesque, d’humour absurde agrémenté d’avalanche de gags. Le comique de gestes est amplifié par le travail du son. Le bruitage, sonne comme une mélodie et rythme les images. Basé sur une grande faculté d’observation, l’humour de Jacques Tati utilise souvent les objets ou les attitudes, avec beaucoup de naturel, sans jamais avoir besoin de forcer le trait.

On ne se lasse effectivement pas des vacances avec Mr Hulot. Elles sont toujours un plaisir. Le film est un petit moment de bonheur pour petits et grands qui se savoure indéfiniment, car le charme opère systématiquement à chaque vision.

Pour visionner un extrait du film, c’est par ici!

Sunray

[Source photos : Cabines de plages : Dezalb/Pixabay —Photo statue M.Hulot : Wikipédia]

Un demi, André !

A la base ce sont de petites phrases recueillies dans les cafés que Jean-Marie Gourio a patiemment collectées depuis les années 80. Ces brèves paraissent d’abord dans Hara-Kiri, un livre est édité en 1987 et rencontre un franc succès, puis elles sont adaptées pour le petit écran notamment dans Palace et au cinéma par Jean-Michel Ribes.  Brèves de comptoir  au cinéma, c’est notre billet du jour !

Ça se passe dans un bistrot, dans ce genre d’endroits qui tendent à disparaître en France. Les gens passent, vont et viennent, racontent leurs petites misères du jour ou de toujours sur un ton qui en général confère à l’absurde.

On y parle de tout, de la société, du chômage, du racisme, du changement d’heure…Après un long débat sur celui-ci, à savoir si on avance ou on recule la petite aiguille sur nos cadrans, on finit par conclure : « Au final, ça nous fait des journées de vingt-quatre heures, comme prévu. ».

Tous les sujets y passent :

–          le travail : « On est les seuls dans l’univers, et en plus, on bosse. »

–          le sport : « Si le Tour de France, c’est le tour de la France, qu’est-ce qui foutent dans le Massif Central ? »

–          la religion : « Moi je crois en Dieu. J’ai dit ˮ je crois ˮ, j’ai pas dit que j’étais sûre » ou encore « Jésus, Allah, Bouddha, moi je crois en tout…, je veux pas d’emmerdes après la mort »

Le tout est servi par d’excellent comédiens, pour certains qu’on ne voit pas assez sur nos écrans. On s’attache à ces personnages et on voudrait être avec eux, dans ce bistrot de l’amitié qui recueille tant et tant de confidences…

Voici la bande-annonce pour se mettre dans l’ambiance…

A bientôt pour de nouvelles aventures!

Célia

(Source image : Paolo Caruso-Flickr)

 

 

A vous de jouer les Têtes à claques !

 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai décidé de rire ! Comme on dit « plus on est de fous plus on rit », alors en piste toute la troupe des Têtes à claques !

Peut-être connaissez-vous déjà ces personnages humoristiques complètement décalés aux situations cocasses. Si ce n’est pas le cas, j’espère que vous aimez l’humour absurde et l’accent québécois et je vous promets une bonne partie de rigolade !

maxresdefault

Crées en 2006 par Michel Beaudet sur un site internet humoristique québécois, les Têtes à Claques sont des personnages animés loufoques (des poupées avec les yeux et la bouche de leur créateur!). Le premier sketch que j’ai découvert était celui du « Willy Waller » : une super invention pour éplucher les pommes de terre… Pour le regarder c’est juste ici! Je vous mets au défi de ne pas sourire !

Puis, vient ensuite une envie irrésistible de visionner toutes les saynètes hilarantes et absurdes sur ces drôles de personnages. Vive l’humour décalé, un vrai régal ! En plus d’Internet, on peut retrouver les meilleures scènes des Têtes à Claques en coffret DVD présent dans nos bibliothèques. « Uuuunbelievable » comme dirait nos chers amis !

En bonus, cet autre lien qui concerne les Têtes à Claques à la bibliothèque (petite pensée pour mes collègues bibliothécaires). C’est par ici!

Bonne journée sous le signe de la rigolade et surtout bon visionnage ! A consommer sans modération…

Sunray

(sources images: Pixabay)

Devoirs de vacances avec le professeur Rollin

L’été est bien installé maintenant (enfin !) mais faut-il pour autant mettre de côté écriture, grammaire et autres devoirs de vacances pour ne pas perdre la main ?

Vous voulez être prêts pour la rentrée ?

Rien de mieux qu’un recueil de dictées à la sauce Rollin !

Découvrez dès à présent Les dictées loufoques du professeur Rollin aux Editions de La Martinière.

Les dictées loufoques du Professeur Rollin, photo source Electre

«Dictée du footballeur» (à l’orthographe… toute personnelle), «Voyage en Islande» (vous écrirez sans faute Myrdalsjökull), hommage aux «patates» (vitelottes ou rosevals, avec ou sans e)…

Chaque dictée est suivie d’une petite leçon de grammaire rollinisée : c’est-à-dire parfaitement exacte, et divinement absurde.

A vos dicos !

Luz

Talk show de Fabcaro

Cette semaine, place à la gaieté et à la bonne humeur avec une bande dessinée bien sympathique ! :

« Talk show » de Fabcaro aux éditions Vide Cocagne (jeune maison d’édition nantaise, c’est du local, alors on en profite !).

Talk show

En résumé, cette BD est une succession d’interviews. Son personnage central est une présentatrice télé confrontée planche après planche à de nouveaux invités aussi improbables que farfelus…

L’humour est au rendez-vous à peu près à chaque case et les chutes sont des perles d’humour absurde !!! Voilà, globalement tout est dit!

Je vous laisse juger par vous-même en lisant quelques planches disponibles depuis le site des éditions Vide Cocagne. Pour y accéder, cliquez ici.

(source image : Electre)

Elias