Voyage: Le polar dans tous ses états

C. J. Sansom au temps d’Henry VIII

Aujourd’hui, focus sur une série de romans policiers que j’adore particulièrement. Partons à la découverte des aventures/enquêtes du héros Matthew Shardlake, sous la plume de C. J. Sansom.

Pour être franche, je ne raffole pas des romans policiers en général, à part les Hercule Poirot d’Agatha Christie qui réservent de belles surprises dans la description de l’Angleterre. Mais cette série de 6 romans (pour l’instant) est tellement fouillée historiquement qu’à mes yeux l’intrigue policière devient secondaire au profit d’une plongée au temps d’Henry VIII. Car ces enquêtes permettent la mise en lumière de l’Angleterre au début du XVIème siècle.

Le lecteur suit Matthew Shardlake, avocat bossu, résoudre des enquêtes proches de la couronne. Il s’avère en effet que l’Angleterre est en pleine période trouble, avec la montée du protestantisme et les disputes pour s’accorder les faveurs du roi.

Chaque roman correspond à de grands moments dans l’histoire du règne, avec pour commencer la dissolution des monastères dans Dissolution, le pouvoir entre les mains de Cromwell dans Les Larmes du diable, la visite du roi dans le Nord de son royaume dans Sang Royal, l’arrivée de Catherine Parr près du roi dans Prophétie, l’attaque de la flotte française dans Corruption et la fin du règne d’Henry VIII dans le dernier roman paru Lamentation.

Si l’avancée des enquêtes peut paraître redondante d’un roman à l’autre, le rendu de l’époque, des villes, des personnages et des intrigues est tout bonnement incroyable. Vous pouvez d’ailleurs retrouver sur le site officiel de C. J. Sansom plusieurs cartes qui permettent de visualiser de façon très précise les lieux de l’intrigue (à la manière des cartes dans les romans de fantasy – et je trouve que les cartes devraient devenir obligatoires pour certains romans !)

Mais ces histoires ne seraient rien sans les questionnements qu’elles soulèvent : que faire quand un roi est aussi changeant ? Que faire quand les anciennes croyances, qui étaient des piliers, sont mises à mal ? Comment rester fidèle à ce que l’on croit sans mettre sa vie en danger ?

Laissez-vous tenter par les aventures de Matthew Shardlake (moi je vais courir lire le dernier titre !) et n’hésitez pas à partager vos coups de cœur pour des romans policiers et historiques !

Corisande

(Crédit photos : Abbaye de Whitby : Bodsa – Pixabay / Electre)

Avant d’aller dormir de S.J. Watson

Avec le roman Avant d’aller dormir, S.J. Watson nous emmène dans une histoire incroyable. 

Chaque matin, c’est le même effroi. La même surprise. En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l’homme qui partage son lit. Elle se réveille chaque matin se croyant étudiante célibataire alors qu’elle est mariée et a 47 ans.
Et chaque matin, Ben lui raconte. L’accident. L’amnésie…

Son psychologue lui conseille alors de tenir un journal intime qu’elle lit ensuite au long de la journée. Elle y découvre les incohérences, les questions, tout ce qu’on lui cache chaque matin, posément. Peut-être pour son bien… Peut-être pas.

Watson nous livre ici un roman noir et sombre où l’héroïne cherche dans les tréfonds de sa mémoire ce qui pourrait ressembler à une vie. On découvre avec elle les révélations découvertes au fil des jours, les secrets bien cachés, les souvenirs bien enfouis qui remonteront à la surface.
Et, chaque matin, tout comme Christine, on remet tout en place, on essaie de reconstruire son puzzle pour ainsi former quelque chose de cohérent qui ait un sens.

L’histoire est très bien ficelée et terriblement prenante et haletante. Ce premier roman est très réussi : on y trouve également une formidable tension qui va crescendo pour terminer sur un final bluffant.

Ce thriller psychologique a reçu le Prix SNCF du polar en 2012. Il a également été adapté au cinéma en 2014 avec Nicole Kidman dans le rôle de Christine. Voici la bande-annonce ici.

Epona

(source images : Electre)

Les noirs rivages de Casterman

 

Si vous aimez les polars et les romans graphiques alors cette collection créée par François Guérif et Matz est faite pour vous !  Casterman s’est associé au responsable de la collection de Rivages Noirs, François Guérif, pour adapter en bande dessinée les grands  succès de ce catalogue .

De grands noms de l’illustration se sont associés à cette initiative, ce qui permet de découvrir bon nombre d’œuvres et d’auteurs importants de ce genre littéraire : Dennis Lehanne, Donald Westlake, James Lee Burke , Jean-Hugues Oppel, Didier Daeninckx…

Piège nuptial de Douglas Kennedy, dessins de Christian de Metterpiege_nuptial

Adapté du roman de Douglas Kennedy, Piège nuptial raconte le cauchemar de Nick, journaliste américain venu s’offrir un « break » en Australie. Parti à l’aventure, il s’achète un combi  en occasion, et  prend en stop une jeune femme originaire de « Wollanup » … c’est là que l’horreur commence.

Littéralement kidnappé, Nick se retrouve confronté à une communauté villageoise ayant inventé son propre système de lois, de travail, de rationnement…Comme Nick, on est pris au piège dans cette histoire de dingues, dont on ne ressort pas totalement indemne.

Avec  Marylin…

marilynDans un autre style, Christian de Metter  nous emmène  avec  Marylin, de l’autre côté du miroir , véritable plongée dans une Amérique artistique des années 50 .

Norman, écrivain en herbe, fait la rencontre fortuite de Truman Capote,  dont il est admiratif et qu’il se propose de raccompagner un soir de fête en voiture avec son amie elle aussi éméchée…

Le lendemain, Norman ramène à l’inconnue son escarpin  oublié dans la voiture…Il tombe nez à nez avec…Marylin Monroe. Une amitié se lie entre eux et ils prennent la poudre d’escampette pour une balade loin des fastes du petit monde médiatique new-yorkais. Suite à une panne, les voilà contraints de marcher jusqu’à une demeure appelée « Mirrorhouse » où les domestiques leur offrent le gîte et le couvert…Ils vont aller de surprise en surprise.

Christian de Metter transcrit dans de très belles planches un univers inquiétant et fantasmagorique dans lequel on plonge avec délice, à condition qu’on en réchappe !

Celia

[Source ill. : Electre-Pixabay/gdakaska]

L’île du serment de Peter May


Peter May
est devenu un romancier écossais incontournable. Il est auteur de romans policiers et s’est fait un nom à la télévision britannique en créant des scénarios de séries télévisées, très prisées outre-Manche. Avec L’île du serment, il nous entraîne dans un voyage à travers le temps et les lieux, on découvre tout un pan de l’histoire écossaise.

L’histoire se déroule lieu sur l’île d’Entry Island, à l’est du Canada, petite île peuplée de personnes originaires d’Ecosse. Tout y est paisible jusqu’à cette nuit de tourmente où James Cowell est poignardé à mort. Sa femme prétend qu’un assaillant s’en est pris à elle avant de tuer son mari, mais tous suspectent l’épouse. L’enquêteur en place ne le pense pas coupable : il a cette impression particulière de la connaître depuis toujours.

Dans ce roman, Peter May mêle enquête policière, fantastique et souvenirs personnels. On ressent vraiment son amour pour l’Ecosse : il nous raconte la vie sur les îles Hébrides, la famine des pommes de terres, l’exil forcé des habitants vers le Canada. Au-delà de cette plongée dans le passé, il nous livre une enquête policière sur fond de paysages sauvages magnifiques et inquiétants, balayés par des vents furieux.
Un roman magnifique !

Pour en savoir plus sur Peter May, découvrez son site en français (il vit en France depuis de nombreuses années).

Epona

(source image : Electre)

Quoâ, les romans policiers pour ados existent !!!

Oh oui ils existent, et ils sont même très bons si vous voulez mon avis !

Les éditeurs savent que le public adolescent est porteur (et les adultes piquent honteusement leurs lectures à  ces petits qui changent, qui ont la voix qui mue, les pieds qui poussent, des boutons partout, bref, des ados quoi ! Mais, qui suis-je pour juger, j’adooore les romans pour ados), ils se sont donc mis à créer des collections de qualité non seulement de fantasy, de fantastique, sentimental … mais aussi de policier.

Voici un aperçu du meilleur des collections (avec en bonus un pitit roman pour chaque collection, tout à fait empruntable de surcroît):

RAGEOT

  • Collection « Thriller » infiltresAdolescent en fauteuil roulant, Adam est un geek surdoué en piratage informatique. Recruté par les services secrets, il a pour mission de s’engager dans une course automobile afin d’infiltrer la jet-set, dont certains membres veulent s’emparer d’un virus dangereux…

ROUERGUE

  • Collection « DoADo noir »beingOn découvre, lors d’une intervention chirurgicale qu’un adolescent de 16 ans n’est pas de nature humaine. Poursuivi par un groupe d’hommes armés, il cherche à leur échapper et tente désespérément de découvrir qui ou quoi il est… Un thriller haletant autour de la question de l’identité humaine.

SYROS

  • Collection « Rat noir » terminale-terminusL’enquête sur la mort du frère aîné d’Alexia, renversé par une voiture, va s’achever. Mais certains doutes subsistent, d’autant que Louis était depuis trois ans le souffre-douleur de ses camarades au lycée. Prix NRP de la littérature jeunesse 2010. Prix Frissons Vercors 2011.

GULF STREAM

  • Collection « Courants noirs » vous-ne-tuerez-pas-le-printempsLondres / Châlons-sur-Marne, 1943. Une grande partie de l’Europe est occupée par la Wehrmacht. Pour aider la Résistance française à préparer le débarquement des troupes alliées qui doit prendre à revers l’armée d’Hitler, Churchill crée un organisme secret, le S.O.E. (Spécial Opérations Executive). Elaine, une jeune Anglaise de 19 ans, qui s’y est engagée à l’insu de son ami Frank, est ainsi envoyée en mission à Châlons-sur-Marne comme opératrice radio pour le réseau Pianist.À peine arrivée à Châlons, elle croise la route du commandant Wagner, chef du service de sécurité allemand, un homme séduisant mais redoutable qui va sans cesse se trouver sur son chemin. Et puis elle apprend que le réseau Pianist a subi récemment de nombreuses arrestations. Autour d’elle, les camarades résistants tombent un à un. Un traître se cache-t-il parmi eux ? Pour mener à bien sa mission, à qui Elaine va-t-elle pouvoir se fier ? À l’énigmatique Maxime ? À la craintive Marcelle ? Au bougon Perceval ?Comment pourrait-elle deviner qu’elle n’est qu’un des rouages d’un plan machiavélique conçu en haut lieu ? Comment pourrait-elle imaginer le rôle que son ami Frank, resté à Londres, va tenir dans la partie qui se joue ?

LE MASQUE

  • Collection « MsK » (pas uniquement polar)i-hunt-killersJazz est le fils d’un serial killer.Après l’arrestation de son père, il tente de reprendre une vie normale dans la petite ville de Lobo’s Nod. Jusqu’à ce qu’on retrouve un corps. Puis deux. Un meurtrier sévit à nouveau dans la région. Quel meilleur coupable que le fils du monstre ? Pour prouver son innocence, Jazz décide d’aider la police à traquer le coupable. Mais est-ce si facile quand on a reçu le goût du sang en héritage ?

ACTES SUD JUNIOR

  • Collection « Ado thriller »  reves-en-noir

Jill, une jeune aveugle en révolte contre son handicap, est soudain en proie à d’étranges visions nocturnes. Un jour, elle croise un des personnages de ses nuits ; elle décide de suivre son instinct et la piste dangereuse du mystérieux Louis. Un voyage dans le monde des rêves mené au rythme d’un thriller.

Et en bonus quelques titres sans collection, mais tout aussi bons ! (ça c’est de la rime)

totale-angoisse

Tueur en série, évadé de prison, psychotiques livrés à eux-mêmes, clandestin prêt à tout pour « passer à l’ouest »… Une série de récits à suspense qui ne laisse pas aux lecteurs le temps de reprendre leur souffle. Du thriller cent pour cent, sang pour sang. Un livre gorgé d’adrénaline dans lequel l’angoisse n’a d’égale que le plaisir de tourner les pages toujours plus vite.

noa-torson

Hacker talentueuse et solitaire, Noa vit depuis plusieurs années en marge de la société. Un jour, elle se réveille sur une table d’opération, une cicatrice en travers de la poitrine, sans savoir où elle est et pourquoi elle a été opérée. Elle prend la fuite et se retrouve très vite poursuivie par des tueurs. Polar 2015 du meilleur roman jeunesse (Festival de Cognac).

bleu-blanc-sang

5 juin 2018. Un convoi transportant une toile d’une artiste méconnue du XVIIIe siècle, Justine Latour-Maupaz, est attaqué au lance-roquettes sur une autoroute française. Au même moment, une de ses oeuvres est adjugée pour 53 millions de dollars lors d’une vente aux enchères. Eva Brunante, dont le père, seul exégète de l’artiste, a disparu, mène l’enquête.

Bastet

[Sources : la base Electre et les sites des éditeurs]

 

 

 

Des bas-fonds de Londres à La Grosse Pomme

Ken Bruen est né en 1951 à Galway en Irlande. Docteur en métaphysique, il  a commencé à publier à la fin des années 90, après avoir enseigné l’anglais un peu partout dans le monde.  Il stoppe sa carrière d’enseignant après un séjour de quatre mois en prison au Brésil (pour mieux connaître l’auteur, retrouvez son interview ici). De là, il commence la série  R&B (Roberts et Brant) deux flics qui exercent dans les quartiers populaires de Londres.

mutant

Ne vous attendez pas à deux inspecteurs charmants, Roberts et Brant ne font pas dans la dentelle, ils ont plutôt les manières des délinquants qu’ils poursuivent. Ici ils sont à la recherche du « Mutant », un être sanguinaire prêt à tout pour retrouver son ex-petite amie qui l’a quitté et a fui de l’autre côté de l’Atlantique.

Brant est envoyé en mission pour retrouver le « duo  Sparadrap », un couple de malfrats déjà à l’œuvre dans le premier opus de la série R&B intitulé  Le gros coup . Pour cela Brant passe par l’Irlande, où il fait la rencontre -autour de quelques whiskies- de son cousin Pat, un Irlandais pure souche.

L’intrigue est assez brouillonne , plutôt propice à mettre en avant des personnages déjà bien empêtrés dans leurs histoires personnelles. Falls, l’acolyte féminine est attachante tant elle fait preuve de courage, de volonté et de répartie féministe bien placée. Une équipe à suivre !

Célia

[Sources images : Pixabay-Unsplash et Electre ]

Une enquête extravagante d’Arto Paasilinna

Partons à présent en Finlande avec Arto Paasilinna pour son roman « Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison« . Quel titre et quelle couverture !

potager-des-malfaiteurs

L’inspecteur principal, la quarantaine sportive, est envoyé par la Sécurité nationale finlandaise dans l’ouest de la Laponie. Il doit enquêter sur un ancien kolkhoze reconverti en une florissante exploitation agricole spécialisée dans la culture biologique d’herbes aromatiques, de sapins de Noël et de champignons.

Peu à peu, l’inspecteur découvre que les immenses champignonnières sont en réalité un camp de travail forcé où la patronne de l’exploitation, une veuve au caractère bien trempé, séquestre des malfrats ayant échappé aux griffes de la justice.

Sensé faire appliquer la loi, il se retrouve dans l’illégalité. En effet, il est séduit par la philosophie de l’entreprise – et par la fille de la patronne . Il s’embarque corps et âme dans cet étrange projet.

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant tant l’histoire très originale et drôle : le lecteur est partagé entre une enquête policière, des kidnapping, la construction d’un aéroport en pleine Laponie et une histoire d’amour.

Un roman haletant et extravagant, même s’il manque parfois de vraisemblance.

D’autres romans de cet auteur scandinave sont tout aussi décalés comme « Le lièvre de Vatanen » ou « Petits suicides entre amis« .

Découvrez ici Arto Paasilinna, cet auteur drôlissime, dans un article de L’Express.

Epona

(source image : Electre)

Contes de fées et meurtres en Belgique

 

Nadine Monfils

Nadine Monfils est belge et vit à Montmartre. Elle est l’auteur d’une quarantaine de romans et de pièces de théâtre, dont des polars à la « Série Noire » et des thrillers chez Belfond. Journaliste, elle a donné des ateliers d’écriture dans les prisons.

Elle a obtenu plusieurs prix pour ses polars, notamment pour Babylone Dream  (Prix du polar de Cognac) et elle a connu deux gros succès de librairie avec  Les vacances d’un serial killer  et  La petite fêlée aux allumettes , tous deux publiés chez Belfond.

Pour Gérard Collard, elle est « l’héritière de Frédéric Dard. Celle qui redonne des couleurs à la langue française qui la fait pétiller, s’amuser… Les formules fusent, drôles où derrière un éclat de rire se cache une réflexion plus profonde qu’elle ne parait ! ». Il nous parle ici de son dernier roman Elvis Cadillac publié en 2016 aux Editions du Fleuve.

fêlée allumettes

 La petite fêlée aux allumettes

 La petite fêlée aux allumettes  est un polar un peu foutraque, dévoilant  une belle galerie de personnages : l’Inspecteur Cooper –personnage qui semble le plus « normal »- a quand même besoin de respirer un canard en plastique  pour calmer ses angoisses, son acolyte Michou complète ses revenus par son activité en boîte de nuit et Mémé Cornemuse,  une grand-mère vraiment allumée cite du Jean-Claude Van Damme et n’hésite pas à supprimer ceux qui osent se mettre sur son chemin !

Le personnage principal de ce roman est Nake, une jeune fille un peu perdue. A la suite du décès de sa grand-mère qui l’a élevée, elle  se met en recherche de son père qu’elle n’a jamais connu.Elle va découvrir au cours de sa quête d’embarrassants  secrets de famille…

Pour tout héritage, elle a reçu de sa grand-mère une boîte d’allumettes. Elle se rend bientôt compte que lorsqu’elle craque une allumette de la boîte, elle voit l’image d’une fillette assassinée. Ces étranges apparitions correspondent à des meurtres ayant réellement eu lieu dans la ville de Pandore…. L’Inspecteur Cooper et son associé vont tenter de résoudre ces énigmes avec Mémé Cornemuse qui n’est pas toujours d’une très grande aide !

Célia

« La petite fille aux allumettes » est également disponible sur e-media.

[Source image : Pixabay-geralt et Electre]