Voyage: Premiers romans

Premiers romans : sautez le pasDe nombreux auteurs sont peu connus et pourtant ils nous surprennent. Les éditeurs plébiscitent de plus en plus ces nouvelles plumes. Focus sur ces premiers romans qui en promettent d’autres. Un voyage qui fait escale aux quatre coins du monde : Irlande, Argentine, Angleterre, France, Brésil ou États-Unis. Tentez l’aventure, découvrez le regard neuf de ces écrivains du XXIe siècle.

Marx et la poupée de Maryam Madjidi

J’aimerais vous faire découvrir mon dernier coup de coeur : Marx et la poupée, le premier roman de Maryam Madjidi, paru en janvier 2017 aux éditions Le Nouvel Attila. 

À travers les souvenirs de ses premières années, Maryam Madjidi raconte l’abandon de son pays d’origine, l’Iran. Sa famille quitte le pays et s’installe à Paris alors qu’elle a juste 6 ans. Après la révolution, il est dangereux de rester en Iran lorsqu’on est communiste. Dans ce roman, l’auteure aborde la question de l’éloignement de sa famille, de son intégration et de l’effacement progressif de sa langue natale, le persan.

La réussite de ce roman tient à plusieurs choses, en particulier l’originalité de l’écriture. On commence par faire connaissance avec Maryam dans le ventre de sa mère, et aussitôt les bribes de vie s’égrènent. Maryam Madjidi possède un véritable talent de conteuse. Différents narrateurs se succèdent également de manière très fluide.

Et puis surtout on nous raconte l’histoire d’une petite fille immigrée qui s’intègre progressivement en France, avec ses réussites et ses déboires. Exilée, la petite fille grandit dans sa nouvelle patrie tout en restant attachée à son pays d’origine. Un roman magnifique, d’une grande sensibilité.

Marx et la poupée a reçu le Prix Goncourt du premier roman 2017, ainsi que le prix Ouest-France Etonnants voyageurs 2017.

Je vous conseille également la vidéo de présentation de ce roman réalisée par la librairie Mollat

Image de prévisualisation YouTube

Bonne lecture

(source image : Electre)

Epona

Epona

La tresse, le premier roman de Laëtitia Colombani

Trois continents, trois femmes qui ne se connaissent pas. Pourtant, elles sont liées par un lien intime, et une même soif de liberté : voici La tresse, le premier roman de Laëtitia Colombani publié chez Grasset.

Inde : Smita est une Intouchable. Elle est vouée au ramassage des excréments, une tâche abominable qui se transmet de mère en fille. Devenue mère à son tour, elle veut autre chose pour sa jolie petite Lalita, à la chevelure si douce.

Sicile : Giulia, 20 ans, travaille dans l’atelier de son père : elle traite de vrais cheveux, les lave, les trie, les teint, pour en faire des perruques et des extensions. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada : Sarah, quadra, brillante carrière d’avocat, va être promue à la tête de son cabinet lorsqu’on lui diagnostic un cancer du sein.

Dans ce roman, on comprend vite pourquoi ces trois parcours sont entremêlés. En effet, ces héroïnes vont former une formidable chaîne ou tresse de solidarité sans se connaître. Chacune mène un combat différent mais toutes les trois sont à la conquête d’une même liberté.
Ce qui frappe également dans ce récit, c’est la force de chacune, qu’elle soit riche ou dans le besoin.
Un roman bouleversant et une très belle ode aux femmes.

Je vous conseille l’interview de Laëtitia Colombani réalisée par la librairie Mollat.

Image de prévisualisation YouTube

(sources images : Electre)

Epona

Epona

Deux premiers romans de la rentrée littéraire 2015

Pour cette rentrée littéraire de septembre 2015, 589 romans sont annoncés et 68 premiers romans composent cette lourde production. Moins nombreux que l’année dernière (75), de nouveaux auteurs émergent pour nous donner à lire une nouvelle vision de la vie et de la littérature.  Voici deux premiers romans fraîchement sélectionnés pour vous ! 

Le renversement des pôles – Nathalie CôteRentrée littéraire

Un été de vacances, deux couples d’une quarantaine d’années ont loué des appartements voisins sur la Côte d’Azur. Ils veulent en profiter pour s’occuper de leurs enfants, se reposer et faire de nouveaux projets. Mais les vacances font surgir les problèmes, les rancœurs et les non-dits. La photo, le grand amour, le journalisme sportif, le luxe, tels étaient les rêves des protagonistes de cette histoire. Mais ils ne sont pas parvenus à les réaliser, englués dans le quotidien.

Image de prévisualisation YouTube

Pour cette rentrée littéraire, Nathalie Côte signe aux éditions Flammarion une première comédie douce-amère sur les rêves inaccomplis. Un roman français composé comme une partition à quatre mains qui raconte la vie de tous les jours : c’est drôle et triste à la fois.

La déchirure de l’eau – John Lynch 

Convaincu que son père est mort en se la déchirure de l'eausacrifiant pour l’Irlande, James Lavery cherche des moyens pour échapper à un quotidien pénible en se créant son propre monde. Par la seule force de son imagination, il devient le héros d’une série d’aventures fantastiques. Alors que les années passent, il entrevoit peu à peu le véritable visage de son père et vit sa première histoire d’amour. John Lynch nous entraîne dans les rêves d’un jeune homme que l’on va voir grandir, s’éveiller à l’histoire de son pays et à la réalité. La déchirure de l’eau (éditions Castor Astral) est un premier roman irlandais brillant. 

Bonnes lectures,

Les Découvreurs

Les Fidélités – Diane Brasseur

Amis Voyageurs,

Les Fidélités - Diane Brasseur

Aujourd’hui nous souhaitions vous parler d’un roman de la rentrée littéraire de janvier 2014. Il s’agit d’un premier roman d’une jeune auteur française, Diane Brasseur. Les Fidélités est le récit d’un homme ordinaire et droit qui se retrouve confronté à sa propre infidélité un peu malgré lui. Et oui, cet homme aime sa femme et n’a pas du tout envisagé une seule fois de tromper sa femme. Mais voilà il aime aussi sa maîtresse, il va donc devoir faire un choix…

Les Fidélités – Diane Brasseur, un roman qui réussit avec brio le portrait d’un homme qui n’est ni un « salaud » ni un saint, mais un homme ordinaire tout simplement. Place à l’auteur:

Image de prévisualisation YouTube

Sachez que Diane Brasseur sort son second roman le 27 août 2015. Il s’agit de « Je ne veux pas d’une passion » aux éditions Allary.

Bonne lecture !

Les Découvreurs

Meursault, contre-enquête – Kamel Daoud

Vous ne savez plus quoi lire sur la terrasse ? Vous êtes indécis et aucun roman ne vous attire ? Prenez une valeur sûre, et lisez un roman récompensé par un prix littéraire ! En 2015, le Prix Goncourt du Premier Roman a été attribué à Kamel Daoud pour « Meursault, contre-enquête » et croyez-le, c’est une valeur sûre !

Couv kamel daoudMeursault, personnage dans le roman « L’Etranger » d’Albert Camus, est ce français qui tue à coup de revolver un Arabe sur une plage d’Alger. Une victime dont Camus ne dit rien dans son livre, pas même son nom. Kamel Daoud, lui, nous raconte qui était cet Arabe : il lui invente un frère, Haroun, héros-narrateur qui cherche à rétablir une vérité sur le meurtre de cette victime innocente de l’écrivain-tueur « Albert Meursault ». Haroun, orphelin de père, porte soixante-dix ans après l’histoire de son frère Moussa. Il sort de l’anonymat la victime de « L’Etranger« .

Image de prévisualisation YouTube

Récompensé par plusieurs prix, dont le prix Goncourt du Premier Roman 2015 et le Prix des cinq continents de la Francophonie en 2014, Kamel Daoud signe un roman original, un jeu de piste littéraire jalonné de clins d’œil à l’oeuvre de Camus. Une histoire troublante de l’Algérie contemporaine. Complexe et attachant, Meursault contre-enquête est un roman qui ne vous laissera pas indifférent.

Un peu de fraîcheur avec L’éveil de Mademoiselle Prim

Un roman à déguster au frais d’une maison en pierre dans un village pittoresque ! Beau programme non ?

L’éveil de Mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Feollera

Melle PrimeAttirée par une petite annonce, Prudence Prim arrive à Saint-Irénée-d’Armois, un petit village charmant où les habitants ont déclaré la guerre aux influences pernicieuses du monde moderne pour revenir à l’essentiel. Elle est engagée pour ranger et organiser la bibliothèque de l’homme du fauteuil, un homme cultivé et intelligent mais qui manque de délicatesse… Mademoiselle Prim ne répondait qu’en partie au profil du poste pour lequel elle postule : bardée de diplômes et sans aucune expérience des enfants et des chiens. Elle est engagée et, après quelques heurts avec son employeur, un homme aussi intelligent et cultivé que peu délicat, elle découvre le style de vie et les secrets des habitants de Saint-lrénée-d’Amois. Mademoiselle Prim tombe très vite sous le charme de ce village hors normes où les voisins s’adonnent à leur passion et où l’intérêt de la communauté prédomine. Pour eux le temps n’a pas d’importance et la littérature ne sert qu’à s’épanouir.

 Les Découvreurs

L’homme du verger – Amanda Coplin

Une harmonie se dégage à la lecture de « L’homme du verger ». Tout y est accordé comme dans un tableau. Amanda Coplin réussit le pari de mettre en symbiose le style, les personnages et les paysages.

l'homme du vergerÀ l’aube du XXe siècle, dans une région reculée le long de la côte pacifique des États-Unis, Talmadge  » l’homme du verger  » prend soin de ses arbres fruitiers. Depuis près d’un demi-siècle, cet homme mène une existence apaisée, rythmée par les saisons des fruits. Jusqu’au jour où deux jeunes filles farouches et abandonnées font irruption dans son domaine… Leur arrivée bouleversera définitivement la vie de ces personnages, les rappelant à leurs douloureux passés. 

 

L’homme du verger clôture notre saison. Sobriété, justesse, plénitude font partie des mots définissant l’ambiance de cette histoire. La partition est jouée jusqu’au bout sans fausse note.

Les Découvreurs

 

L’épouse modèle – Emma Chapman

Publié chez Plon sous la plume d’une jeune auteure britannique, L’épouse modèle est un premier roman plus que réussit ! Pour cet avant-dernier titre de notre voyage « Premiers romans », laissez-vous embarquer dans un univers noir et cinglant qui ne vous laissera aucun répit.Premier roman Emma Chapman

Une histoire qui vous fait froid dans le dos : 

L’épouse modèle, c’est l’histoire de Marta. Mariée à Hector depuis maintenant plusieurs années, elle veille à respecter soigneusement et rigoureusement un livre offert à son mariage par sa belle-mère : L’épouse modèle. En effet, Marta range, nettoie, cuisine… Et avale à heure fixe, sous couvert de son mari, une poignée de médicaments qu’elle décide soudainement et secrètement de ne plus prendre. La dépression refait alors surface et les hallucinations viennent rapidement hanter l’environnement quotidien de Marta. A moins que ça ne soit des souvenirs ? Peu à peu, le tableau parfait de sa vie rangée lui semble plus trouble : l’héroïne est-elle en train de devenir folle ? Peut-elle vraiment avoir confiance en son mari ? Et surtout, peut-elle réellement continuer à se faire confiance ?

Entre roman psychologique et intrigue policière : 

Construit comme un véritable thriller psychologique, le premier roman d’Emma Chapman dresse le portrait bouleversant d’une femme complexe au passé douloureux et plonge le lecteur dans une ambiance sombre et sordide. L’auteure joue sans cesse sur l’ambigüité de la folie ou non de Marta, le personnage principal de L’épouse modèle, et installe le doute et un malaise permanent dans l’esprit du lecteur. A la fois terrifiant et inquiétant, ce roman vous happe dès les premières lignes pour se clore sur un dénouement final aussi bluffant qu’effrayant.

Alors autant vous le dire tout de suite : pour un coup d’essai, voici un véritable un coup de maître !

Les Découvreurs