Voyage: Soul connection

Soul connection : l’essence d’un rythmeNée du gospel, du blues et du jazz, la Soul révèle la fierté de l’identité noire à l’Amérique et au monde. Les chants d’église, la voix désabusée du blues forment le terreau d’un genre qui entrera dans l’Histoire et qui donnera lui-même naissance à d’autres courants tout aussi fondamentaux que la soul comme le funk, le rap ou le r’n’b actuel.

Du beau, du merveilleux, du Kadhja Bonet !

Kadhja Bonet, jeune californienne de 28 ans, a sorti un album cette année s’appelant « The Visitor ».

Le titre de l’album ne correspond pas à ce que je ressens, non pas du tout, celui qui va le mieux à sa voix de songe, d’amour, de douceur, c’est le deuxième titre de son album « Honeycomb » (rayon de miel).

Car c’est ça; sa voix, c’est du miel, de la profondeur, elle est intemporelle, écoutez :

Honeycomb

Fairweather Friend

The visitor

Kadhja Bonet maîtrise parfaitement les modulations de sa voix, les aigus, les graves, son souffle, sa puissance contenue, c’est une reine, la vraie Queen B (je sens que ça va énerver certaines personnes ce que je viens d’affirmer) !

Le seul bémol revient à la pochette de l’album que ne laisse rien présager de la qualité des chansons. Un peu comme certains livres qui ont ENCORE des couvertures insipides, histoire de dire, soit non, ne m’achetez pas ou soit oui je suis moche à l’extérieur mais tellement majestueux à l’intérieur (imaginez un brocoli vert et terne, mais magique, car il renferme à l’intérieur un savoureux mélange de chocolat suisse ET belge ET sans calories !!!)

Bastet (just a fan)

[Sources : Photo de l’artiste – novaplanet.com // Pochette de l’album – franceculture.fr // Le fortissimo – Wikipedia]

 

Un peu de lecture !

Cette semaine, quelques idées de lecture pour vos vacances d’été !

Voici une sélection d’ouvrages très « soul » qui vont vous faire découvrir ou redécouvrir les grands moments du style musical ainsi que les personnalités qui l’ont façonné.

 

L'odyssée de la soulL’odyssée de la soul et du r&b / Florent Mazzoleni – Hors collection, DL 2010.

Retrace l’histoire de la soul music, avec ses artistes, ses événements importants, ses concerts et ses coulisses.

 

 

Soul for oneSoul for one : l’aventure de la soul / Olivier Cachin – La Martinière, 2011.

Ce documentaire illustré retrace l’histoire de la soul, née aux Etats-Unis à la fin des années 50. Il esquisse également les portraits des pères fondateurs, de Ray Charles à James Brown.

 

Ma black musiqueMa black musique : nouvelles radiophoniques / Laurent Lavige – Les Ed. de l’Epervier, 2013.

Sur fond historique, ces nouvelles mêlent la réalité et la fiction pour évoquer l’histoire de la musique noire et les musiciens phares qui l’ont marquée.

 

Motown Soul &  GlamourMotown soul & glamour / Florent Mazzoleni, Gilles Pétard – Le Serpent à plumes, 2009.

Cet ouvrage richement illustré de photos et de pochettes d’album retrace l’histoire du label Motown depuis sa création en 1959 par Berry Gordy Jr. De Steevy Wonder à Marvin Gaye, en passant par Diana Ross et Michael Jackson, les principaux chanteurs sont évoqués ainsi que l’influence du label sur la musique de ces 50 dernières années.

 

 

Une émotion éternelle : Amy et Nina

amy

Depuis le 8 juillet au cinéma, vous pouvez découvrir le fabuleux documentaire « Amy » créé par Asif Kapadia sur la vie et la carrière d’Amy Winehouse.

what happened miss simone

Si vous avez l’accès à Netflix,  vous pouvez visionner le documentaire « What happened, Miss Simone » sur l’histoire de la chanteuse Nina Simone.

nina simone tribute

Pour lui rendre hommage, de grands artistes comme Lauryn Hill ou encore Mary J. Blige nous proposent un album  « Nina revisited … A tribute to Nina Simone » disponible dans le commerce depuis le 10 juillet dernier.

Je vous laisse écouter « Feeling good » interprété par Lauryn Hill :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Leon Bridges, la révélation soul de l’année

leon-bridges[1]Du nouveau cette semaine avec un focus sur le chanteur texan Leon Bridges, la star montante de la scène soul américaine !

A peine âgé de 25 ans, Leon Bridges est déjà devenu une référence du genre grâce à la sortie de son premier album « Coming on ». Un album remarquable, très inspiré. Les titres « Coming Home », « better Man » et « Lisa Sawyer » ont déjà conquis les charts US et européens !

Les tonalités soul des sixties sont très présentes et la voix du jeune prodige n’est pas sans rappeler celle des grands noms de l’âge d’or.

Un héritage musical complètement assumé que l’on retrouve d’ailleurs dans son style vestimentaire, résolument vintage !

Leon_Bridges_Press_Photo[1]

Un jeune talent à suivre absolument !

Pressez le bouton random : c’est parti !

Et oui, c’est parti pour une « lecture aléatoire  » du monde soul et funk avec quelques petits trésors à écouter, voir et lire !

J’écoute :

Eli Paperboy Reed « Explosion »

Image de prévisualisation YouTube

The Child of lov « Fly »

Image de prévisualisation YouTube

Lee Fields « Faithful man »

Image de prévisualisation YouTube

Je regarde :

getonup

 Get on up de Tate Taylor (2014)

Dreamgirls

Dreamgirls de Bill Condon (2006)

ray

Ray de Taylor Hackford (2004)

Je lis :

great black music

Great black music : un parcours en 110 albums essentiels de Robert Philippe chez Le mot et le reste (2013)

odyssee de la soul

L’odyssée de la soul et du R&B de Florent Mazzoleni chez Hors Collection (2010)

soul for one

Soul for one : l’aventure de la soul d’Olivier Cachin chez la Martinière (2011)

J’espère que cette petite promenade vous aura plu !

La semaine prochaine sera notre dernière émission, je vous ferai découvrir … des pépites soul !

Quand le R’n’B inspire le rap

Ce n’est pas simple de connaître le genre d’un artiste ou encore d’une chanson … Les compositeurs s’inspirent de tout ce qui les entoure pour créer et les rappeurs ne font pas exception à la règle pour notre plus grand bonheur.

En effet, le rap ne se compose pas simplement de samples et de phrases débitées à la vitesse de la lumière, il revêt plusieurs formes et sait se faire mélodieux … notamment quand il intègre à sa base une mélodie à connotation soul ou R’n’B ou encore quand l’artiste de rap invite un interprète pour chanter à ses côtés.

missy elliottRespect-M.E.

Missy Elliott est une rappeuse à 100%, elle a un sens de la mélodie imparable (nous vous conseillons son album « Respect M.E. » qui est une bombe !!!), Avec la chanson « All N my grill », nous lui trouvons une nouvelle facette, plus douce, plus R’n’B :

Image de prévisualisation YouTube

fugees the score

Le rap peut aussi s’éprendre d’une grande chanson comme par exemple les Fugees avec la reprise de « Killing me Softly » de la grande chanteuse de soul-jazz Roberta Flack.  Les modifications sont subtiles mais donnent une dimension un peu plus moderne à la chanson originale (pour ma part j’aime tout autant les deux versions).

Image de prévisualisation YouTube

Jay-z-the-blueprint

Jay-Z s’entend à mélanger les genres, il aime non seulement les samples assez connus pour nous allier à sa chanson rapidement (c’est une technique commerciale, il a cependant le mérite d’utiliser les samples avec talent), mais il fait également appel à de grandes divas R’n’B comme sa femme Beyoncé ou encore Alicia Keys avec le titre « Empire state of mind ».

GnarlsBarkleyCrazyCover

Gnarls Barlkey est un groupe de nu-soul – un mélange de soul, r’n’b et hip hop entre autres… – ; il nous propose de grands titres avec la voix inoubliable de Cee-Lo Green, écoutez plutôt ce titre que tout le monde connaît et que je trouve magnifique « Crazy »

Image de prévisualisation YouTube

Le rap, la soul, le R’n’B, la nu-soul (ou néo-soul), même la pop, ou l’électro, tout est désormais imbriqué dans les musiques actuelles : les codes se défont pour créer de nouveaux styles, pour nous surprendre et nous faire avancer vers de nouveaux horizons sans toutefois renier la musique passée, toujours aussi belle, car cette musique, c’est notre Histoire…