Voyage: Vies d’artistes

Voyage : Vies d'artistesCe voyage propose une sélection d’ouvrages permettant de découvrir la vie des artistes et le lien qu’ils entretiennent avec leurs œuvres. Le développement d’un talent quelconque est-il le même chez tous les hommes et dans tous les arts ?

Madame Hemingway de Paula McLain

Je vous propose de découvrir l’écrivain Ernest Hemingway à travers sa femme. Avec Madame Hemingway, Paula McLain nous plonge au coeur du Paris des années 1920. Un roman passionnant !

Madame Hemingway retrace un épisode très important de la vie d’Ernest Hemingway. Après leur mariage à Chicago en 1921, Ernest et Hadley emménagent à Paris où ils prennent part à la vie culturelle et artistique foisonnante de cette époque. Ils nouent des amitiés avec Gertrude Stein, John Steinbeck ou encore Francis Scott Fitzgerald.

A la lecture de ce roman, on découvre les débuts difficiles, les échecs, les doutes et les premiers succès de ce grand écrivain qu’est devenu Ernest Hemingway. Dans quelles conditions a-t-il démarré ? Avec quels moyens ? Quelle vie a-t-il menée à Paris ? Vous découvrirez tout en lisant ce roman.

Pour écrire cette biographie romancée, son auteur, Paula McLain, s’est appuyée sur une riche documentation, en particulier le livre Paris est une fête d’Ernest Hemingway paru en 1964, 3 ans après sa mort.

 

(source image : Electre et Pixabay pour les photos)

Les Livreurs d’art et Epona

Epona

Marjane Satrapi fait son cinéma

 

Le film dont je vais vous parler aujourd’hui est l’adaptation de la bande-dessinée éponyme Poulet aux Prunes de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, parue en 2004 aux éditions de l’Association.

L’histoire

Nasser Ali Khan, violoniste et musicien reconnu n’a plus goût à la vie. En difficulté dans son couple, il décide de mettre fin à ses jours. Ne sachant comment y parvenir, il se met au lit et attend que la mort vienne à lui. Il laisse ses idées vagabonder et se remémore ce que fut sa vie, sa rencontre avec l’amour et la musique, ses enfants…

Une adaptation réussie

Marjane Satrapi nous avait déjà enchantés avec Persépolis. Elle nous surprend ici avec Poulet aux prunes, dont la narration et l’onirisme font penser à un conte oriental.

Lectrice de la première heure de Marjane Satrapi, je n’ai pas beaucoup aimé l’adaptation au cinéma de Persépolis car pour moi les quatre tomes de la série ne pouvaient être résumés en une heure et demie…Et le charme n’opérait pas.

Au contraire, il me semble que Poulet aux prunes  est une vraie réussite à tous points de vue : esthétique, narratif, interprétation des personnages par des acteurs bouleversants… Il faut quand même souligner la présence d’acteurs tels que Mathieu Amalric, Maria de Medeiros, Golshifteh Farahani, Eric Caravaca, et Isabella Rossellini…Le rôle du conteur revient à Edouard Baer qui nous berce de sa voix suave et chaleureuse.

C’est un conte oriental car la tragédie et l’humour  s’entremêlent avec volupté…Nous y découvrons aussi le secret du génie de Nasser Ali…Mais je ne vais pas tout vous raconter. Laissez le charme opérer… !

Célia

[Source ill. : Le Pacte-Pixabay/Uskyherz]

Découvrez Séraphine de Senlis peintre autodidacte !

Séraphine Louis (Arsy, 1864 – Villers-sous-Erquery, 1942) est une peintre de Senlis. D’abord bergère, Séraphine Louis travaille ensuite comme femme de ménage à Senlis. Le collectionneur Wilhelm Uhde découvre ses peintures et lui apporte son soutien. Peignant à la bougie dans un grand isolement, elle accomplit une oeuvre considérable. Elle sombre cependant dans la folie en 1905 et on l’interne dans un hôpital psychiatrique où elle continue à peindre. Elle meurt en 1942 à l’hôpital de Clermont-de-l’Oise, dans le dénuement et les dures conditions des asiles sous l’Occupation allemande.

Image de prévisualisation YouTube

Explorez, lisez et partagez !

Les Livreurs d’art

A la découverte des maisons d’artistes

Chers Voyageurs,

En cette période estivale, nous vous invitons à rentrer dans l’intimité d’artistes en visitant leurs demeures. De cette manière, vous vous trouverez au coeur de la création, de l’inspiration.

Nous vous proposons une sélection des plus belles maisons d’artistes.

La Maison Van Gogh, Auberge Ravoux à Auvers-sur-Oise

La Maison Eugène Delacroix à Paris

– Le Château de Monte Cristo, demeure d’Alexandre Dumas à Port-Marly dans les Yvelines

La Maison de Jean Cocteau à Milly-la-Forêt dans l’Essone

 « La vue de mon petit jardin et l’aspect riant de mon atelier me causent toujours un sentiment de plaisir ».  (Eugène Delacroix)

 Explorez, voyagez et partagez !

Les Livreurs d’art

Art Spiegelman, en personne…!

Bonjour,

Suite à la présentation de Breakdowns d’Art Spiegelman la semaine dernière, nous vous proposons un petit focus sur cet artiste très singulier qui a tant marqué le monde de la BD underground américaine des années 1970-1980. 

Il est le seul à avoir reçu le prix Pulitzer pour une bande-dessinée Maus.

Ecoutez ou (ré)écoutez cet interview sur France Inter à l’occasion du festival d’Angoulême 2012 : Interview Art Spiegelman.

Explorez, écoutez et partagez!

Les Livreurs d’art

 

Bonus : Vies d’artistes en BD

Amis voyageurs,

Nous vous proposons aujourd’hui de vous plonger dans le monde d’Art Spiegelman avec la bande dessinée Breakdowns : portrait de l’artiste en jeune.

Art Spiegelman est un auteur et illustrateur de bandes dessinées. La BD Maus, pour laquelle il a reçu le prix Pulitzer, est son plus grand succès.

Avec Breakdowns, Art Spiegelman propose un récit autobiographique, intime et audacieux. On y retrouve notamment ses premiers travaux des années 1950 et 1960.

Explorez, lisez et partagez !

Les Livreurs d’art

Last but not least

Bonjour à tous,

c’est avec un peu de nostalgie que je prends la plume aujourd’hui pour rédiger mon tout dernier article sur ce blog.

Voilà 9 mois que je dessine pour les Voyageurs du Soir, et tant de choses se sont déroulées depuis dans ma vie professionnelle… nouveaux livres, nouveaux projets, nouvelles envies, et une prise de recul toujours plus bénéfique par rapport à mon travail.

Les questions mensuelles des Livreurs d’art m’ont permis de prendre le temps de réfléchir à divers sujet abordant l’art, mais aussi ma démarche de travail et mon quotidien. C’est ainsi qu’une petite introspection régulière s’est installée dans mon année, et dans ce sens j’ai voulu représenter la « radiographie d’une illustratrice » pour exprimer cette dissection pacifique de ma personne.

Je vous laisse donc sur ce dessin, ravie de cette jolie expérience, en n’oubliant pas de remercier avant tout Sarita pour sa chaleur et son professionnalisme, Thomas et Lise pour leur efficacité, toutes les bibliothécaires qui m’ont accueillie (avec de super gâteaux ! ;), et tout ceux qui sont venus à ma rencontre le 7 juin à Saint-Philbert de Bouaine.

Je vous dis peut-être à bientôt, et bel été à toutes et à tous !