Archives du mot-clé Alan Moore

Dans l’ombre du « Chevalier noir »

batman

 

Cette illustration ne vous intrigue pas ?

Pourtant elle devrait, si vous connaissez un peu le personnage de Batman ! En principe Bruce Wayne alias Batman n’utilise jamais d’arme à feu et les déteste comme personne…

 

Et pour cause, c’est l’une d’entre elle qui est à l’origine du plus grand malheur de son existence : la mort de ses parents. D’ailleurs je vous mets au défi de me montrer une autre image de Batman en train de tirer ! (Bon, il en existe quelques-unes, mais très rares !).

L’histoire remonte à son enfance, lorsqu’un soir, alors qu’ils sortent du cinéma en famille, ses parents sont agressés par un bandit. L’affaire tourne mal, des coups de feu retentissent… ses parents en sang s’écroulent sur le sol, le tireur s’enfuit dans la nuit… Le garçon qui n’a rien pu faire, reste seul, vivant, le poids de la mort de ses parents sur la conscience…

Hanté par cette scène et par la culpabilité, le jeune Bruce Wayne fait alors le serment de dédier sa vie à combattre le crime, quoi qu’il en coûte…

Le personnage de Batman naît cette nuit-là, d’un fait divers tragique, dans un rue sordide de Gotham City (plus tard baptisée « Crime Alley »)…

batman. les chroniques de BatmanBatman est certainement l’un des super héros les plus intéressants, en tout cas pour ma part (soyons honnête, c’est mon préféré !). Il est différent de ses congénères. Pour lui, point de super-pouvoir dû à la science ou au surnaturel. Batman puise sa force dans sa détermination à mener un combat juste. Bien sûr, il bénéficie de toute une panoplie de gadgets Hi Tech, d’une force hors du commun mais là n’est pas l’essentiel du personnage et le plus important dans ses récits.

Batman, c’est avant tout un grand détective, et une volonté d’agir… qui peut paraître illusoire ou pathétique tant il y aurait à faire à Gotham City. Il en est conscient et sait qu’il n’y a qu’une seule issue possible à cette lutte effrénée contre le crime : la mort…

Oui, tôt ou tard il y laissera la vie… Qu’importe la justice, sa justice doit être rendue, même si pour cela il doit agir en dehors du cadre légal.

Et c’est là toute l’ambiguïté du personnage, de quel côté est-il vraiment ? Batman est-il du côté de la justice ou assouvit-il une vengeance ? Est-il du côté du bien ou du mal ? Est-il un héros ou un fou ? Difficile de trancher, les avis divergent selon les auteurs, les récits, les adaptations…

Il existe pourtant une grande différence entre lui et ses ennemis. Une règle qui a fait de lui le défenseur de Gotham et son plus grand justicier. Une règle qu’il ne doit à aucun moment transgresser, au risque de rejoindre le rang des criminels psychopathes de la ville : ne pas utiliser d’arme à feu et ne pas tuer ses ennemis intentionnellement !

Même si la mort est bien souvent présente dans ses aventures, ce n’est pas délibéré, Batman n’est pas un exécuteur.
joker brian bollanUn criminel, son pire ennemi, l’a bien compris et va tenter par tous les moyens (généralement les pires) de le pousser à franchir ce point de non-retour et à commettre l’acte irréparable. Son nom, le Joker… On ne sait grand chose de lui à part qu’il est complètement dément et imprévisible…

A maintes reprises, le Batman sera tenté, et aura l’opportunité d’en finir avec le Joker, de manière définitive…

Il ne l’aurait jamais fait, enfin jusqu’à maintenant…*

*Le roman graphique « Killing Joke », un classique des aventures du justicier (par Alan Moore et Brian Bolan s’il vous plait), laisse le lecteur dans le doute quant à cette éventualité…

 

Elias
Elias

« Watchmen » d’Alan Moore et Dave Gibbons

 

Film Title: Watchmen
Who watches the Watchmen ?

En effet, qui surveille les Watchmen ? Pourquoi rendent-ils la justice à la place des autorités compétentes ???

Au nom de qui et de quoi assurent-ils la loi et l’ordre ?

watchmen-the-complete-motion-comic-20090220030446796-000En tout cas, pas au nom du gouvernement américain dirigé par Nixon ! Celui-là même qui a rendu l’activité des super-héros illégale en 1977!

Et à en croire la population, les super-héros n’ont plus de légitimité à agir, leur époque est révolue ! Même si certains persistent dans leurs quêtes, la plupart ont jeté l’éponge. De toute manière, les citoyens américains ont d’autres préoccupations… Bien plus sérieuses…

Nous sommes en 1985 et La guerre froide a pris une ampleur alarmante. Notamment depuis la victoire des Etats-Unis au Vietnam. L’équilibre de la terreur est rompue et la tension est à son comble entre les deux blocs. L’apocalypse atomique menace l’humanité toute entière et la fin du monde est proche…

watchmen (1)Dans ce chaos, un meurtre est commis. Rien d’exceptionnel en soit, pourrait-on penser. Pourtant la victime n’est pas n’importe qui…

Eddie Black, retrouvé mort après s’être fait défenestré, a été un super-héros dans le passé. A l’époque, il se faisait appeler « Le Comédien » et intégrait l’équipe de justiciers « les Minutmen ».

watchmen-motion-2Rorschach, un ex-coéquipier, veut comprendre le mobile du crime. Qui a-t-on cherché à éliminer : le vieux Eddie Black ou l’ancien super-héros ???

Les justiciers à la retraite sont-ils en danger ? A en croire Rorschach, oui une menace existe.

Il décide de mener son enquête et part à la rencontre des Minutmen… Depuis 1977, chacun a fait sa vie de son côté. Pour eux, la page « super-héros » est tournée depuis bien longtemps.

Pourtant on ne se détache pas d’une double identité aussi facilement…

dr manhattan

9782365770095,0-1306575Paru à partir de 1986, Watchmen est devenu au fil des années, une référence incontournable du genre super-héros et du comics de manière générale. Watchmen est un roman graphique dense et haletant, avec son lot  de personnages mémorables.

Un univers marquant, chaotique et une vision inédite des super-héros et de la société américaine des années Reagan…

A lire absolument ! 🙂

 

 

Focus sur Alan Moore

 

Alan_Moore_(2)Alan Moore est certainement l’un des scénaristes de comics les plus célèbres et les plus influents de ses trente dernières années.

C’est au cours des années 80, qu’il se forge une réputation de scénariste d’exception avec la publication de quelques titres, devenus cultes. Citons par exemple « Watchmen », « V pour Vendetta », « The killing Joke ».

Oui, la plupart des ses réalisations sont devenues des références du 9ème art. Elles ont bien souvent rencontré un succès critique et public. Alan Moore est d’ailleurs l’un des scénaristes qui a reçu le plus de récompenses ! Et non des moindres !

Prix du meilleur album étranger au Festival d’Angoulême 1989 pour « Watchmen » (avec Dave Gibbons) et en 1990 pour « V pour Vendetta ».

Prix Eisner du meilleur scénariste à plusieurs reprises, notamment pour « The Killing Joke », « From Hell », « Watchmen ».

En 2014, il entre au temple de la renommée Will Eisner !

Au fil de ses projets et de ses collaborations, il a œuvré à rendre le comics plus mature, plus élaboré, plus actuel.

Cet artiste est un génie assurément et son oeuvre a dépassé le cadre du 9ème art pour conquérir Hollywood !

Avez-vous déjà vu le film « From Hell » avec Johnny Depp ? En tout cas, c’est une adaptation d’un comics d’Alan Moore.

Voici quelques affiches des films adaptés de l’oeuvre d’Alan Moore :

Composition1

 

« La ligue des gentlemen extraordinaires » d’Alan Moore et Kevin O’Neil

Si je vous dis Allan Quatermain, Le capitaine Némo ou encore Dr Henry Jekyll , cela vous dit forcement quelque chose. Tous ces personnages sont issus de la littérature du 19eme siècle mais pas seulement…

En effet nous avons décidé de vous parler aujourd’hui de la série  » La Ligue des Gentlemen Extraordinaires » d’Alan Moore et Kevin O’Neil.

La ligue des gentlemen extraordinaires



«  Le XX e siècle se profile et l’heure est aux grands bouleversements. Au sortir de la chaste et poussiéreuse ère victorienne, on a plus que jamais besoin de champions… »

Cette série nous raconte l’histoire de  ces champions. Pour protéger l’Angleterre des menaces environnantes , un certain Campion Bond, agissant pour le compte du Mystérieux M. M, recrute des individus aux talents incroyables afin de former « la ligue des gentleman extraordinaires ». Et c’est ainsi que l’on retrouve Némo,  héros légendaire de Jules Verne, Mina Murray, personnage de fiction tiré du Roman Dracula qui a la particularité de se transformer en vampire, le célèbre aventurier Allan Quatermain, le Dr Jekyll et son double Mr Hyde ou encore Hawley Griffin  qui n’est autre que l’homme invisible.

C’est en 1999 que le projet se concrétise entre Alan Moore, connu notamment pour l’album V pour Vendetta et le dessinateur Kevin O’Neil. Le concept ne va pas sans rappeler une certaine similitude avec les Avengers  et c’était bien là leur souhait : créer une justice League à l’époque Victorienne.

Les scénarios sont bien ficelés et on y découvre toute la complexité humaine de nos célèbres personnages. Bien que considérés comme des héros, ils nous apparaissent ici comme des personnages marqués par leur histoires, remplis de doutes et de failles. Leurs aventures  délirantes  se succèdent mêlant humour, action et terreur  sur fond  de paysage surréaliste et parfois futuriste. Une série qui a su trouver son public.

Nous sommes ici sur une édition  « intégrale » proposée par Panini comics. Mais il est toutefois important de préciser que cet album regroupe uniquement les 2 premiers volumes de la série qui comportent chacun 6 aventures et qu’il existe bien une suite. Le plus de cette édition : on y trouve des suppléments tels que dessins, jeux ou nouvelles dont une qui nous en dit plus sur le passé du personnage d’Allan Quaterman.

Certains se souviendront également de l’adaptation cinématographique de Stéphen Norrington sortie en 2003 qui n’a malheureusement pas fait l’unanimité des critiques malgré un certain succès commercial.  Alan Moore lui-même s’était déclaré mécontent de cette adaptation. Histoire de vous rafraîchir la mémoire je vous propose de revoir quelques images :

La Ligue des Gentlemen Extraordinaires

 

Pour les grands fans de la bd, les amoureux du cinéma ou encore ceux qui auront envie de découvrir les aventures de cette ligue délicieusement atypique  sachez que Fox prépare un reboot de la série. Très peu d’informations circulent encore sur ce projet. A l’heure actuelle on sait juste que le film serait produit par la société de John Daviset supervisé par Ira Napoliello et Matt Reilly. Reste à savoir si le projet verra le jour et si cette fois la reconnaissance du public et la critique seront au rendez vous…

Les origines littéraires des super-héros #1

Louis_Français-Dantès_sur_son_rocher

 

Parmi les personnages de littérature qui ont directement inspiré l’univers des super-héros, on peut citer l’implacable Comte de Monte Cristo.

Et oui, nos super-héros ont un petit quelque chose d’Edmond Dantès ! Cela ne fait aucun doute :

Il y a d’abord la double identité, grande spécialité d’Edmond Dantès. Un art du déguisement qui lui permet d’approcher au plus près ses ennemis sans être démasqué.

Comme les super-héros, le Comte de Monte Cristo a une existence singulière, qui a basculé irrémédiablement à un moment clé de son existence. Pour Spider-man, c’est la morsure d’une araignée radioactive à l’adolescence. Pour Edmond Dantès, c’est autre chose… A la veille du mariage avec l’amour de sa vie, le jeune homme est trahi par ses amis et jeté en prison. Sa vie s’écroule d’un coup.

CC_No_03_Count_of_Monte_CristoA l’instar de la plupart des super-héros, il y a également « métamorphose » du personnage. Le héros de Dumas n’a pas subi d’expérience mais un emprisonnement de plusieurs années qui va donner naissance à un nouvel Edmond Dantès, méconnaissable… Lui qui croyait autrefois à l’amour et au bonheur, n’aspire plus qu’à une chose une fois sa liberté retrouvée : se venger!

Autre aspect qui lie les super-héros à Edmond Dantès : consacrer sa vie et ses ressources pour accomplir sa propre justice. En cela Edmond Dantès est lui aussi un justicier.

Côté « super pouvoir », le personnage de Dumas n’en n’est pas pourvu. Cependant il profite d’une richesse colossale, qui lui permet de mener a bien ses plans les plus machiavéliques.

Pas de costume éclatant pour le Comte de Monte Cristo, mais une importante variété de déguisements et d’attitudes qui font de lui un personnage hors norme !

v pour vendetta bdSi vous souhaitez découvrir un super-héros inspiré de roman d’Alexandre Dumas, nous vous conseillons de lire « V pour Vendetta » d’Alan Moore.

Vous connaissez V ? N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce personnage et ses origines littéraires !

L’influence du Comte de Monte Cristo sur V est d’ailleurs suggérée dans l’adaptation cinématographique de James McTeigue (très bon film que nous vous invitons à découvrir également!)

v pour vendetta