Archives du mot-clé aventure

La Dernière fugitive, Tracy Chevalier

Après la peinture et la tapisserie, Tracy Chevalier nous fait découvrir un autre art, la couture, et plus spécifiquement l’art du quilt, à ne pas confondre avec le fameux kilt écossais. Le quilt est en fait le terme anglo-saxon pour désigner une courtepointe, ou couvre-lit, réalisé selon différentes techniques, de l’appliqué au patchwork. Autour de cet art manuel exigeant rigueur et concentration, Tracy Chevalier nous plonge dans l’Amérique du milieu du XIXe siècle, marquée par l’industrialisation et l’esclavage, à travers les yeux d’une jeune quaker, Honor Bright.

Source : Electre

Honor Bright est une couturière prodige anglaise appartenant à la Société Religieuse des Amis, un mouvement religieux fondé en Angleterre au XVIIe siècle par des dissidents de l’Église anglicane, et dont les membres sont communément appelés « quakers », littéralement « trembleurs » en anglais. Ce terme ferait référence aux Écritures, mais aussi à l’état de transe et d’extase qui pouvait saisir certains fidèles au cours des cultes.

Abandonnée par son fiancé britannique, Honor décide de suivre sa sœur Grace en Amérique, celle-ci devant épouser un jeune Anglais émigré dans l’Ohio. Malheureusement, elle se retrouve vite seule au sein de ce Nouveau Monde, si différent de sa terre natale, tant au niveau des mœurs que de l’environnement. Même l’art du quilt est différent, l’appliqué  – où les fragments sont cousus directement sur un même tissu – étant privilégié au patchwork, où les morceaux de tissus sont assemblés un à un pour former une seule et même pièce. Néanmoins, le quotidien de la jeune quaker, partagé entre couture, tâches domestiques et prière, est perturbé par la découverte du « chemin de fer clandestin », un réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada. Tiraillée entre le désir d’aider les fugitifs, les recommandations de neutralité de sa nouvelle famille et son attirance envers Donovan, un chasseur d’esclaves sans scrupules mais amoureux d’elle, Honor Bright apprend petit-à-petit à se forger ses propres convictions et sa propre pensée.

Tracy Chevalier mêle de nouveau avec doigté et brio faits historiques et destins individuels, avec ce souci du détail et de l’authenticité qui la caractérise, tout comme un style narratif clair, fluide et très sensoriel. Les personnages sont tous dépeints avec beaucoup de délicatesse, même les plus sombres d’entre eux. Les femmes occupent en outre une place prépondérante, comme dans ses autres ouvrages. De fil en aiguille, Honor Bright s’émancipe, et finit par trouver sa place au sein de ce Nouveau Monde, telle une pièce d’un patchwork.

CHEVALIER Tracy. La Dernière fugitive. Paris : Quai Voltaire/Les Éditions de la Table Ronde, 2013. 384 pages.

Mathilde Chicaud
Mathilde L’Arbre-en-ciel

 

lonesome dove

Lonesome Dove – Larry McMurtry

En route pour le Texas !! C’est là que vous allez découvrir la vie des cow-boys. Larry McMurtry est un romancier, essayiste et scénariste américain. Son roman, Lonesome Dove, que nous avons choisi de vous présenter a reçu le prix Pulitzer en 1986 et a également fait l’objet d’une adaptation cinématographique. 

   A Lonesome Dove, Texas, les héros sont fatigués. Augustus McCrae et Woodrow Call ont remisé leurs armes après de longues années passées à combattre les Comanches. En cette année 1880, pourtant, l’aventure va les rattraper lorsqu’ils décident de voler du bétail au Mexique et de le convoyer jusque dans le Montana pour y établir un ranch. Commence alors un périple inédit de plusieurs milliers de kilomètres à travers l’Ouest. 

 De nombreuses épreuves attendent encore le convoi lors de cet extraordinaire périple à travers l’Ouest. Les hommes devront tour à tour affronter les éléments déchaînés, des pillards et leurs propres démons. Quand, au bout d’un piste longue et périlleuse, ils arriveront enfin dans le Montana, certains manqueront à l’appel. 

Notez que Lonesome Dove a été réédité par les éditions Gallmeister en 2011 et à nouveau en 2017 dans la collection Totem. Nous vous conseillons avec enthousiasme cette maison d’édition qui effectue un travail éditorial passionnant pour les amoureux de littérature américaine. C’est par ici.

Vous trouverez un article sur l’auteur ici et un article sur la série TV ici.

  
Lonesome Dove est un roman dont on a dû mal à se séparer. Les personnages sont attachants, authentiques et truculents. Du Nouveau-Mexique au Montana on est littéralement transporté dans les grand espaces américains. Mais je n’en dirais pas plus, je vous laisse le soin de juger par vous-même…

Bonne traversée de l’ouest et bonne lecture!

Zabo 

(source: electre)

Tout en haut du monde de Rémi Chayé

Mettez votre anorak et vos moufles car nous partons loin, dans le grand froid, au pays des extrêmes. Avec Tout en haut du monde, Rémi Chayé le réalisateur, nous propose un vrai film d’aventure qui nous emmène sur les glaces mouvantes et les mers gelées du pôle Nord.

Nous sommes dans la Russie de la fin du XIXème siècle. Sacha, jeune aristocrate, n’arrive pas à se remettre de la perte de son grand-père, le grand explorateur Oloukine. Ce dernier a disparu alors qu’il devait rejoindre le pôle Nord avec son navire, l’insubmersible Davaï. Persuadée que les recherches n’ont pas été effectuées au bon endroit, Sacha se lance sur ses traces tant pour le retrouver que pour redorer l’honneur de sa famille. En effet, pour tous, Oloukine a échoué dans sa mission où le tsar avait pourtant investit une importante somme d’argent.

Sacha se fait alors engager comme mousse à bord du brise-glace le Norge et convainc le capitaine de mettre le cap au Nord. Malheureusement, le navire fait naufrage en percutant un iceberg. L’équipage n’a alors plus d’autre choix que de s’enfoncer dans la banquise et retrouver le Davaï pour effectuer le chemin du retour.

Plus qu’un récit d’aventure, le film nous brosse le portrait d’une époque et de la condition féminine. Le voyage se fait également initiatique pour l’impétueuse Sacha qui s’émancipera peu à peu du carcan aristocratique pour devenir une femme libre.

Rémi Chayé et son équipe nous offre des images sublimes de paysages polaires et de navigation en utilisant un style graphique volontairement épuré.

Pour voir la bande annonce, c’est par ici 

A noter que Tout en haut du monde a reçu le prix du public au festival du film d’animation d’Annecy en 2015.

(sources: Pixabay / Allociné)

J’irai dormir…

 

Qui n’a pas rêvé une fois dans sa vie de partir avec pour seul bagage un baluchon à la rencontre des habitants de contrées lointaines où découvrir de nouveaux horizons ?

Antoine de Maximy en a fait une réalité ! A vos sacs à dos, partons avec Antoine « dormir chez vous ».dormir

Depuis 2004, Antoine de Maximy part seul dans divers pays du monde où il s’invite chez les habitants pour manger, dormir et ainsi découvrir leur vie quotidienne à l’aide de deux caméras fixées sur lui. Voilà le concept de la formidable émission  « J’irai dormir chez vous » !

Sans aucune préparation préalable, le globe-trotteur nous montre de façon spontanée son recueil d’informations sur le mode de vie des habitants grâce à sa bonne humeur,  son naturel et l’impact que peut avoir les caméras sur les populations autochtones.

Un agréable moment à partager en famille. Je ne résiste pas à l’envie de vous faire découvrir l’émission dans un pays que j’affectionne particulièrement: l’Uruguay. Ouvrez-grand vos yeux, c’est par ici!

Et pour ceux qui préfèrent le support papier, il existe aussi le livre « J’irai dormir chez vous: carnets d’un voyageur taquin » où Antoine revient voyageursur ses périples et péripéties dans 35 pays. De quoi voyager même dans son canapé!

Amis lecteurs, bonne découverte!

Sunray

[Source photos : Marcheur au sac à dos : Hermann/Pixabay — Oreiller : Flickr/Guillaume Capron — Couverture: Electre]

Elles ont conquis le monde : les grandes aventurières

Christel Mouchard publie en 2007 « Elles ont conquis le monde : les grandes aventurières 1850-1950 ». L’ouvrage, richement illustré et documenté, dresse 31 portraits de femmes, connues ou méconnues, à la conquête du monde (Alexandra David-Néel, Ella Maillart…). Elles ont conquis le monde, d’est en ouest et du nord au sud, le collé bien monté, pour que leur vertu ne soit en rien suspectée, leur corset étroitement lacé. Mais sous leurs armures vibraient des émotions violentes, des sentiments brûlants qu’elles nous font partager.

Des femmes aventurières qui ont marqué l’histoire aux femmes d’aujourd’hui qui n’ont cessé de sillonner le monde, la bibliothèque des Sables d’Olonne invite ses lecteurs à prendre le large dans le cadre de ses animations d’automne.