Archives du mot-clé Bob Kane

Dans l’ombre du « Chevalier noir »

batman

 

Cette illustration ne vous intrigue pas ?

Pourtant elle devrait, si vous connaissez un peu le personnage de Batman ! En principe Bruce Wayne alias Batman n’utilise jamais d’arme à feu et les déteste comme personne…

 

Et pour cause, c’est l’une d’entre elle qui est à l’origine du plus grand malheur de son existence : la mort de ses parents. D’ailleurs je vous mets au défi de me montrer une autre image de Batman en train de tirer ! (Bon, il en existe quelques-unes, mais très rares !).

L’histoire remonte à son enfance, lorsqu’un soir, alors qu’ils sortent du cinéma en famille, ses parents sont agressés par un bandit. L’affaire tourne mal, des coups de feu retentissent… ses parents en sang s’écroulent sur le sol, le tireur s’enfuit dans la nuit… Le garçon qui n’a rien pu faire, reste seul, vivant, le poids de la mort de ses parents sur la conscience…

Hanté par cette scène et par la culpabilité, le jeune Bruce Wayne fait alors le serment de dédier sa vie à combattre le crime, quoi qu’il en coûte…

Le personnage de Batman naît cette nuit-là, d’un fait divers tragique, dans un rue sordide de Gotham City (plus tard baptisée « Crime Alley »)…

batman. les chroniques de BatmanBatman est certainement l’un des super héros les plus intéressants, en tout cas pour ma part (soyons honnête, c’est mon préféré !). Il est différent de ses congénères. Pour lui, point de super-pouvoir dû à la science ou au surnaturel. Batman puise sa force dans sa détermination à mener un combat juste. Bien sûr, il bénéficie de toute une panoplie de gadgets Hi Tech, d’une force hors du commun mais là n’est pas l’essentiel du personnage et le plus important dans ses récits.

Batman, c’est avant tout un grand détective, et une volonté d’agir… qui peut paraître illusoire ou pathétique tant il y aurait à faire à Gotham City. Il en est conscient et sait qu’il n’y a qu’une seule issue possible à cette lutte effrénée contre le crime : la mort…

Oui, tôt ou tard il y laissera la vie… Qu’importe la justice, sa justice doit être rendue, même si pour cela il doit agir en dehors du cadre légal.

Et c’est là toute l’ambiguïté du personnage, de quel côté est-il vraiment ? Batman est-il du côté de la justice ou assouvit-il une vengeance ? Est-il du côté du bien ou du mal ? Est-il un héros ou un fou ? Difficile de trancher, les avis divergent selon les auteurs, les récits, les adaptations…

Il existe pourtant une grande différence entre lui et ses ennemis. Une règle qui a fait de lui le défenseur de Gotham et son plus grand justicier. Une règle qu’il ne doit à aucun moment transgresser, au risque de rejoindre le rang des criminels psychopathes de la ville : ne pas utiliser d’arme à feu et ne pas tuer ses ennemis intentionnellement !

Même si la mort est bien souvent présente dans ses aventures, ce n’est pas délibéré, Batman n’est pas un exécuteur.
joker brian bollanUn criminel, son pire ennemi, l’a bien compris et va tenter par tous les moyens (généralement les pires) de le pousser à franchir ce point de non-retour et à commettre l’acte irréparable. Son nom, le Joker… On ne sait grand chose de lui à part qu’il est complètement dément et imprévisible…

A maintes reprises, le Batman sera tenté, et aura l’opportunité d’en finir avec le Joker, de manière définitive…

Il ne l’aurait jamais fait, enfin jusqu’à maintenant…*

*Le roman graphique « Killing Joke », un classique des aventures du justicier (par Alan Moore et Brian Bolan s’il vous plait), laisse le lecteur dans le doute quant à cette éventualité…

 

Elias
Elias