Archives du mot-clé création littéraire

Le Prix Goncourt est attribué à …

Comme chaque année, place au rituel des prix littéraires. Petit focus sur le Prix Goncourt et la célèbre Académie du même nom.  En effet, le prix Goncourt 2017 sera remis aujourd’hui à midi.

En 1862, les frères Goncourt créent une société littéraire devant permettre à un jury de dix écrivains de décerner un prix annuel au meilleur ouvrage d’imagination en prose. Le premier prix Goncourt est ainsi remis en 1903.

Parmi le palmarès, on trouve André Malraux avec La Condition humaine, Henri Barbusse avec Le Feu, Patrick Modiano pour Rue des boutiques obscures. Et plus récemment, Laurent Gaudé, Pierre Lemaitre et Leïla Slimani.

Plusieurs ouvrages retracent l’histoire littéraire française à travers ce prix. 

Tout d’abord, « Un siècle de Goncourt«  de Robert Kopp, est paru en 2012 dans la collection La Découverte de Gallimard.

Comme tous les ouvrages publiés dans cette collection, on trouve ici l’histoire du Prix Goncourt avec de nombreux visuels et informations très intéressantes.

« Du côté de chez Drouant : cent dix ans de vie littéraire chez les Goncourt«  de Pierre Assouline paraît en 2013. L’auteur, qui fait lui-même parti des membres de l’Académie, raconte une histoire de la vie littéraire à travers plus d’un siècle de Prix Goncourt.

Cet ouvrage est tiré d’une série d’émissions diffusée sur France Culture.  Pierre Assouline s’appuie sur sur les archives de l’Académie et sur la presse littéraire de l’époque pour dévoiler les coulisses de leur attribution, jurés, consécrations, polémiques, etc.

Pour compléter cette présentation, la bande dessinée « En route pour le Goncourt«  de Mathieu Ephrem et Jean-François Kierzkowski, raconte de façon humoristique les affres de la création littéraire.

Il s’agit d’un recueil de strips publiés sur le blog « Le journal de la création » qui présentent le quotidien d’un écrivain, entre procrastination et autosatisfaction. De la première phrase au choix du titre, de l’angoisse de la page blanche à la fausse bonne idée, récit de l’épreuve de l’écriture du premier roman.

Il existe en parallèle le Goncourt des Lycéens lancé en 1988 dans une dizaine de lycées bretons. Aujourd’hui, 52 classes de lycéens âgés de 15 à 18 ans lisent et étudient en deux mois, avec l’aide de leurs professeurs et l’Association Bruit de Lire, la douzaine de romans de la sélection de rentrée de l’Académie. Très reconnu aujourd’hui, le résultat suit de quelques jours le Goncourt proprement dit. Il est rare que les deux prix décernent le même roman.

L’Académie Goncourt décerne également d’autres prix tout au long de l’année :
– le Goncourt du Premier Roman
– le Goncourt de la Nouvelle
– le Goncourt de la Poésie Robert Sabatier

(source images : Electre)

Epona

Epona