Archives du mot-clé etapeExperienceNature

Truckee Lake de Christopher Hittinger

Bonjour chers Voyageurs,

truckeelane

Aujourd’hui nous allons suivre un convoi de familles de pionniers parties pour un périple d’Independence (Missouri) à Fort Sutter (côte ouest) grâce au Docu-BD Truckee Lake de Christopher Hittinger. Comme vous l’aurez compris, l’histoire décrite est réelle. Et je vous préviens tout de suite : elle est mortifère.

Au printemps 1846, un groupe de 81 pionniers, appelé convoi ou expédition Donner du nom d’un pionnier qui sera leur chef, part du Missouri pour rejoindre la côte ouest. Ils veulent rejoindre avant les premières neiges Fort Sutter. Après plusieurs semaines de voyage et pour rattraper leur retard, ils empruntent le raccourci Hastings, qui se révélera beaucoup plus périlleux et difficile qu’anticipé. Obligés d’abandonner chariots et bétails, ils continuent d’avancer pour ne pas périr en plein hiver. Bloqués dans la Sierra Madre, le convoi se retrouve dans une situation inextricable.

Le livre suit comme un journal la lente agonie de ces familles parties pour un avenir meilleur mais qui se trouvent confrontées à l’implacabilité de la nature. Absolument bouleversant, ce livre met en lumière les sacrifices de personnes prêtes à tout pour survivre. Si le dessin des visages peut paraître étonnant, le format à l’italienne avec les dessins pleines pages rend l’histoire encore plus immersive sans jamais être voyeuriste.

Bonne lecture !

Corisande

(Source photo : hellowsun – Pixabay / bedetheque.com)

A la découverte de l’Ouest américain

L’ouvrage Sur les routes de l’Ouest : sur les traces de l’expédition Lewis et Clark retrace le parcours de la première exploration officielle des Etats-Unis. L’auteur du livre, Françoise Perriot, a décidé de suivre le tracé de l’expédition pour ressentir l’émotion des premiers aventuriers.

routes de l'Ouest

A la suite de la cession de la Louisiane en 1803 par Bonaparte, les Etats-Unis doublent d’un coup leur superficie. La Louisiane de l’époque ne correspond pas à l’Etat que l’on connaît aujourd’hui : elle allait de la Louisiane actuelle jusqu’au Canada. Après cet événement, le président Thomas Jefferson envoie deux jeunes capitaines, Lewis et Clark, avec pour mission de découvrir une voie fluviale qui, remontant le Missouri, conduirait jusqu’au Pacifique. Cette expédition changea la destinée de la nation américaine.

Cet ouvrage retrace le parcours de l’expédition, allant de St Louis à Astoria sur la côte Pacifique, en passant par les grands espaces du Montana. Grâce à ses cartes très claires, ses illustrations nombreuses et les explications de l’auteur, on découvre la richesse et la beauté de ces territoires.

Découvertes et dépaysement garantis !

Epona

(Source images : Pixabay et Electre)

L’Homme qui tua Lucky Luke de M. Bonhomme

hommeluckyluke

Non, vous ne rêvez pas, il existe bien une BD sur la mort de Lucky Luke ! Cette histoire montre notre héros solitaire en bien mauvaise posture dans le petit village de Froggy Town. Alors qu’il tente de résoudre une affaire de vol, la malchance joue contre lui avec la disparition de son arme puis de son cheval. Il n’aura de cesse de trouver l’origine de tous ses déboires.

Bon, je ne vais pas vous le cacher, on se doute de qui a fait le coup avant la fin de la BD, mais l’essentiel n’est pas là. Ce sont les motivations des malfrats qui interpellent et rendent l’histoire plus profonde. Plus mature, plus complexe, avec des choix de couleurs tranchés, cette BD est un nouvel apport à la série des Lucky Luke qui permet un renouvellement de l’image du héros.

Cette lecture m’a rappelé l’excellent film L’homme qui tua Liberty Valance (dont le titre de la BD semble être inspiré). Oh si, allez, vous l’avez sûrement vu ! On suit le destin de Stoddard, qui devient célèbre pour avoir tué un grand malfrat : Liberty Valance. C’est Stoddard qui raconte alors l’histoire derrière ce duel des années plus tard. Ce film est génial, avec James Stewart, John Wayne, (James Stewart) et réalisé par John Ford.

James StewartAi-je dit qu’il y avait James Stewart ? 🙂

Partez vers l’Ouest et dites-moi quel duel vous a le plus marqué !

Corisande

(Source images : Electre & LoganArt – Pixabay)

Le nom des étoiles de Pete Fromm

 

Avec Le nom des étoiles paru en 2016 aux éditions Gallmeister, Pete Fromm nous emmène à nouveau au coeur des grands espaces. Plus de vingt ans après son séjour à Indian Creek, voici Pete Fromm au seuil d’une nouvelle aventure en solitaire.

nom des étoilesEn effet, âgé d’une quarantaine d’années, Pete Fromm a deux beaux garçons et une vie splendide en plein cœur du Montana. Son passé de ranger et d’emplois saisonniers dans les espaces les plus sauvages des États-Unis est derrière lui, il est désormais père de famille. Un jour, on lui propose de partir s’installer un mois dans une cabane perdue au cœur de la Bob Marshall Wilderness. Dans cette région, qui abrite l’une des plus fortes densités de grizzlys des États-Unis, il devra surveiller la croissance d’alevins dans la rivière.

 

Alors qu’il pense partager cette expérience avec ses deux fils, sa femme et les conditions extrêmes s’y opposent. Cependant, ses fils sont bien présents dans son esprit. On découvre un Pete Fromm père de famille. La solitude, la nature, et sûrement sa maturité, lui permettent d’entamer des réflexions sur sa place de père et la place de la nature dans sa vie. Au fil de ses souvenirs il s’interroge sur ce qui a fait de lui un homme, un père, et sur ce qu’il peut transmettre à ses enfants. 

Dans ce roman, les récits de son aventure alternent avec les souvenirs : Indian Creek est omniprésent. Que vous ayez lu ou non Indian Creek, Pete Fromm nous offre un grand moment d’évasion, tout en beauté et en finesse. 

Bonne lecture !

Epona

(source images : Wikipedia et Gallmeister)

Le polar et la pêche

Quand on pense au polar on pense souvent « action, meurtres, … »  mais on ne pense jamais à  « nature,  pêche, évasion ». La rivière de sang de Jim Tenuto ou encore Dérive sanglante de William G. Tapply sont deux romans policiers qui nous proposent un savoureux mélange de grands espaces et d’enquêtes ! Des polars qui nous tiennent en haleine et qui nous laissent même penser  que nous pourrions pêcher demain sans soucis!                  

dérive sanglante

Suite à un improbable accident de montagne qui lui a fait perdre la mémoire, Stoney Calhoun est un homme sans passé. Cinq ans après avoir quitté l’hôpital, une confortable somme d’argent en poche, il a refait sa vie dans le Maine et coule des jours paisibles entre la boutique de pêche où il travaille et sa cabane enfouie au cœur des bois. Jusqu’à ce que son meilleur ami disparaisse. Calhoun se lance alors sur sa piste et accumule les découvertes macabres. Au fur et à mesure, il se découvre d’inattendus talents d’enquêteur qui vont le confronter aux fantômes de son passé.

    Première aventure de Stoney Calhoun, Dérive sanglante nous promène à travers les paysages idylliques et chargés d’histoire du Maine, jusqu’à un final aussi violent qu’étonnant.

  Ex-star de football universitaire et vétéran de la Guerre du Golfe, Dahlgren Wallace n’aspire qu’à poser ses valises. Aussi, lorsque le magnat des médias Fred Lather lui propose de devenir guide de pêche dans sa propriété du Montana, l’occasion est trop belle. Jusqu’au jour où l’un des invités se fait assassiner à quelques pas de lui. D’abord accusé du meurtre, Wallace est contraint de mener sa propre enquête.

    Les étendues sauvages du Montana constituent le décor somptueux et menaçant d’une enquête riche en rebondissements. Portrait acide d’une Amérique déglinguée, La Rivière de sang est la première aventure de Dahlgren Wallace.