Archives du mot-clé etapePoesie

Vénus Khoury-Ghata

Où vont les arbres ? de Vénus Khoury-Ghata

Découvrons cette semaine une poète libanaise qui exprime son lourd parcours à travers la poésie. Vénus Khoury-Ghata a vécu une enfance difficile et la poésie l’a toujours aidée à s’exprimer. Dans ce livre « Où vont les arbres ? », elle rend hommage aux mères et aux enfants qui s’échappent du cocon familial difficile.

où vont les arbresL’auteur a vécu la révolution libanaise de 1972 et a voulu exprimer à travers les arbres ce que les hommes ont vécu. Dans son livre « Où vont les arbres ? », la place de la mère est primordiale. Ces poèmes, cris contre la violence faite aux hommes et à la nature, expriment réellement la nostalgie des choses évanouies avec l’enfance d’un monde où le mot étranger ne signifie rien. L’auteur a obtenu le Prix Goncourt de la poésie-Adrien Bertrand en 2011 avec ce recueil. Prenez le temps de lire ce livre, et découvrez une large palette d’émotions.

Vénus Khoury-GhataVénus Khoury-Ghata, romancière et poète est l’auteur de nombreux ouvrages : Anthologie personnelle, Le moine, l’Ottoman et la femme du grand argentier, La fille qui marchait dans le désert… Traduite en plus de 15 langues, son oeuvre a été récompensée par de nombreux prix, notamment le Grand Prix de  Poésie de l’Académie française en 2009.

Ecoutez ici un entretien avec l’auteur lors de l’émissions de France Culture « La Poésie n’est pas une solution ».

Les enfants nés à la lisière des saisons
ont les épaules étroites du ruisseau
les cils emmêlés du houx opiniâtre
Les mères les lavent dans Des bassines au long cours
les frictionnent au benjoin malgré la pénurie des sentiments
L’herbe qui pousse sur leurs paumes jaunit quand les petits doigts atteignent le rebord des livres
Ils se croient érudits alors qu’ils sont de passage dans les pages

Haïkus du temps présent, de Madoka Mayuzumi

Poursuivons notre voyage à la découverte des poèmes japonais avec le recueil de Madoka Mayuzumi, Haïkus du temps présent. Ces poèmes décrivent le Japon d’aujourd’hui à travers la sensibilité de l’auteur et instaurent un véritable rapport poétique grâce aux saisons. Un ouvrage très riche, tout en subtilité, offrant de nombreux éclairages sur le Japon, ses habitants et sa culture.

Haikus du temps présent

Ce recueil regroupe 84 haïkus célébrant les saisons, du printemps à l’automne. Chaque haïku est accompagné de commentaires de l’auteur révélant ce qui l’a fait naître, ainsi que les poèmes et les poètes avec qui il entre en résonance. Même si les commentaires sont présents et répondent à la tradition de partage d’un moment poétique, le lecteur peut bien sûr élargir le champ des interprétations possibles et réinventer chaque poème.

Madoka Mayuzumi

Madoka Mayuzumi, née en 1962, devient célèbre en 1994 lorsqu’elle obtient le prix Kadokawa. Elle a été nommée « ambassadrice de la culture japonaise » en France en 2010 et a enseigné le haïku à la Maison de la Culture du Japon à Paris. Dans la tradition des poètes voyageurs, elle a parcouru à pied les sentiers du Japon sur les traces de Bashô, mais aussi la Corée, la France, l’Espagne (pèlerinage de Compostelle).

Dans ce recueil, elle suit la tradition japonaise puisqu’elle respecte les contraintes formelles fixées par Bashô au XVIIe siècle. Selon elle, « le haïku, forme poétique la plus brève au monde, rend compte du lien ancestral des Japonais avec les différentes saisons et tout ce qui leur est associé : plantes, animaux, activités humaines. »

Voici deux haïkus célébrant le printemps puis l’hiver :

Printemps

Devant les cerisiers en fleur

on ne peut douter

des lendemains

Hiver

Sous le ciel bleu glacé

impossible de fuir

ou de se cacher

Poèmes d'amour

Poèmes d’amour de Jorge Luis Borges

A l’approche de la Saint-Valentin, commençons par un recueil de poèmes d’amour du poète argentin Jorge Luis Borges. En explorant les nombreux cahiers de poésie de Borges, le poète et traducteur argentin Silvia Baron Supervielle s’est aperçue que beaucoup d’entre eux parlaient d’amour, elle a donc fait le choix d’en faire un recueil.

Poèmes d'amourComme l’explique si bien Maria Kodama dans l’avant-propos, ce livre  est « une anthologie de poèmes d’amour... L’amour qui est si fragile et beau, comme une fleur, comme l’arôme des jasmins en novembre à Buenos Aires. Ce livre est composé de poèmes d’une beauté incroyable, non seulement par la forme et les mots qui les habitent, mais encore par la délicate et complexe sensibilité qu’ils nous révèlent. »
L’éditeur nous propose ici un livre bilingue puisque la version espagnole se trouve sur toutes les pages de gauche et la version française sur les pages de droite. Pour ceux qui veulent réviser leur espagnol, c’est le moment.

jorge-luis-borgesJorge Luis Borges (1899-1986) est un écrivain argentin de prose et de poésie. Conteur, poète, essayiste, il est reconnu comme le maître incontesté des lettres argentines. Ses recueils de nouvelles sont considérés comme des classiques de la littérature contemporaine. Voici ses principaux écrits : Fictions (1944), L’Aleph (1949), Le rapport de Brobie (1970), Le livre de sable (1975).

Le poète se livre dans sa poésie. Les traits lumineux de son écriture dévoilent ses préférences, ses chagrins, les choses et les êtres auxquels il est profondément attaché. Il souffrait d’amour comme tous les hommes :

La veille

Des milliers de particules de sable,
Des fleuves qui ignorent le repos, la neige
Plus délicate qu’une ombre, légère
Ombre d’une feuille, le placide
Rivage de la mer, l’écume momentanée
Les anciens chemins du bison
Et de la flèche fidèle, un horizon
Et un autre, les rizières et la brume,
Le sommet, les minéraux dormants,
L’Orénoque, l’inextricable jeu
Que tissent la terre, l’eau, l’air, le feu,
Les lieues d’animaux soumis,
Écarteront ta main de la mienne,
Mais aussi la nuit, l’aube, le jour…