Archives du mot-clé etapePolar

L’île du serment de Peter May


Peter May
est devenu un romancier écossais incontournable. Il est auteur de romans policiers et s’est fait un nom à la télévision britannique en créant des scénarios de séries télévisées, très prisées outre-Manche. Avec L’île du serment, il nous entraîne dans un voyage à travers le temps et les lieux, on découvre tout un pan de l’histoire écossaise.

L’histoire se déroule lieu sur l’île d’Entry Island, à l’est du Canada, petite île peuplée de personnes originaires d’Ecosse. Tout y est paisible jusqu’à cette nuit de tourmente où James Cowell est poignardé à mort. Sa femme prétend qu’un assaillant s’en est pris à elle avant de tuer son mari, mais tous suspectent l’épouse. L’enquêteur en place ne le pense pas coupable : il a cette impression particulière de la connaître depuis toujours.

Dans ce roman, Peter May mêle enquête policière, fantastique et souvenirs personnels. On ressent vraiment son amour pour l’Ecosse : il nous raconte la vie sur les îles Hébrides, la famine des pommes de terres, l’exil forcé des habitants vers le Canada. Au-delà de cette plongée dans le passé, il nous livre une enquête policière sur fond de paysages sauvages magnifiques et inquiétants, balayés par des vents furieux.
Un roman magnifique !

Pour en savoir plus sur Peter May, découvrez son site en français (il vit en France depuis de nombreuses années).

Epona

(source image : Electre)

Quoâ, les romans policiers pour ados existent !!!

Oh oui ils existent, et ils sont même très bons si vous voulez mon avis !

Les éditeurs savent que le public adolescent est porteur (et les adultes piquent honteusement leurs lectures à  ces petits qui changent, qui ont la voix qui mue, les pieds qui poussent, des boutons partout, bref, des ados quoi ! Mais, qui suis-je pour juger, j’adooore les romans pour ados), ils se sont donc mis à créer des collections de qualité non seulement de fantasy, de fantastique, sentimental … mais aussi de policier.

Voici un aperçu du meilleur des collections (avec en bonus un pitit roman pour chaque collection, tout à fait empruntable de surcroît):

RAGEOT

  • Collection « Thriller » infiltresAdolescent en fauteuil roulant, Adam est un geek surdoué en piratage informatique. Recruté par les services secrets, il a pour mission de s’engager dans une course automobile afin d’infiltrer la jet-set, dont certains membres veulent s’emparer d’un virus dangereux…

ROUERGUE

  • Collection « DoADo noir »beingOn découvre, lors d’une intervention chirurgicale qu’un adolescent de 16 ans n’est pas de nature humaine. Poursuivi par un groupe d’hommes armés, il cherche à leur échapper et tente désespérément de découvrir qui ou quoi il est… Un thriller haletant autour de la question de l’identité humaine.

SYROS

  • Collection « Rat noir » terminale-terminusL’enquête sur la mort du frère aîné d’Alexia, renversé par une voiture, va s’achever. Mais certains doutes subsistent, d’autant que Louis était depuis trois ans le souffre-douleur de ses camarades au lycée. Prix NRP de la littérature jeunesse 2010. Prix Frissons Vercors 2011.

GULF STREAM

  • Collection « Courants noirs » vous-ne-tuerez-pas-le-printempsLondres / Châlons-sur-Marne, 1943. Une grande partie de l’Europe est occupée par la Wehrmacht. Pour aider la Résistance française à préparer le débarquement des troupes alliées qui doit prendre à revers l’armée d’Hitler, Churchill crée un organisme secret, le S.O.E. (Spécial Opérations Executive). Elaine, une jeune Anglaise de 19 ans, qui s’y est engagée à l’insu de son ami Frank, est ainsi envoyée en mission à Châlons-sur-Marne comme opératrice radio pour le réseau Pianist.À peine arrivée à Châlons, elle croise la route du commandant Wagner, chef du service de sécurité allemand, un homme séduisant mais redoutable qui va sans cesse se trouver sur son chemin. Et puis elle apprend que le réseau Pianist a subi récemment de nombreuses arrestations. Autour d’elle, les camarades résistants tombent un à un. Un traître se cache-t-il parmi eux ? Pour mener à bien sa mission, à qui Elaine va-t-elle pouvoir se fier ? À l’énigmatique Maxime ? À la craintive Marcelle ? Au bougon Perceval ?Comment pourrait-elle deviner qu’elle n’est qu’un des rouages d’un plan machiavélique conçu en haut lieu ? Comment pourrait-elle imaginer le rôle que son ami Frank, resté à Londres, va tenir dans la partie qui se joue ?

LE MASQUE

  • Collection « MsK » (pas uniquement polar)i-hunt-killersJazz est le fils d’un serial killer.Après l’arrestation de son père, il tente de reprendre une vie normale dans la petite ville de Lobo’s Nod. Jusqu’à ce qu’on retrouve un corps. Puis deux. Un meurtrier sévit à nouveau dans la région. Quel meilleur coupable que le fils du monstre ? Pour prouver son innocence, Jazz décide d’aider la police à traquer le coupable. Mais est-ce si facile quand on a reçu le goût du sang en héritage ?

ACTES SUD JUNIOR

  • Collection « Ado thriller »  reves-en-noir

Jill, une jeune aveugle en révolte contre son handicap, est soudain en proie à d’étranges visions nocturnes. Un jour, elle croise un des personnages de ses nuits ; elle décide de suivre son instinct et la piste dangereuse du mystérieux Louis. Un voyage dans le monde des rêves mené au rythme d’un thriller.

Et en bonus quelques titres sans collection, mais tout aussi bons ! (ça c’est de la rime)

totale-angoisse

Tueur en série, évadé de prison, psychotiques livrés à eux-mêmes, clandestin prêt à tout pour « passer à l’ouest »… Une série de récits à suspense qui ne laisse pas aux lecteurs le temps de reprendre leur souffle. Du thriller cent pour cent, sang pour sang. Un livre gorgé d’adrénaline dans lequel l’angoisse n’a d’égale que le plaisir de tourner les pages toujours plus vite.

noa-torson

Hacker talentueuse et solitaire, Noa vit depuis plusieurs années en marge de la société. Un jour, elle se réveille sur une table d’opération, une cicatrice en travers de la poitrine, sans savoir où elle est et pourquoi elle a été opérée. Elle prend la fuite et se retrouve très vite poursuivie par des tueurs. Polar 2015 du meilleur roman jeunesse (Festival de Cognac).

bleu-blanc-sang

5 juin 2018. Un convoi transportant une toile d’une artiste méconnue du XVIIIe siècle, Justine Latour-Maupaz, est attaqué au lance-roquettes sur une autoroute française. Au même moment, une de ses oeuvres est adjugée pour 53 millions de dollars lors d’une vente aux enchères. Eva Brunante, dont le père, seul exégète de l’artiste, a disparu, mène l’enquête.

Bastet

[Sources : la base Electre et les sites des éditeurs]

 

 

 

Des bas-fonds de Londres à La Grosse Pomme

Ken Bruen est né en 1951 à Galway en Irlande. Docteur en métaphysique, il  a commencé à publier à la fin des années 90, après avoir enseigné l’anglais un peu partout dans le monde.  Il stoppe sa carrière d’enseignant après un séjour de quatre mois en prison au Brésil (pour mieux connaître l’auteur, retrouvez son interview ici). De là, il commence la série  R&B (Roberts et Brant) deux flics qui exercent dans les quartiers populaires de Londres.

mutant

Ne vous attendez pas à deux inspecteurs charmants, Roberts et Brant ne font pas dans la dentelle, ils ont plutôt les manières des délinquants qu’ils poursuivent. Ici ils sont à la recherche du « Mutant », un être sanguinaire prêt à tout pour retrouver son ex-petite amie qui l’a quitté et a fui de l’autre côté de l’Atlantique.

Brant est envoyé en mission pour retrouver le « duo  Sparadrap », un couple de malfrats déjà à l’œuvre dans le premier opus de la série R&B intitulé  Le gros coup . Pour cela Brant passe par l’Irlande, où il fait la rencontre -autour de quelques whiskies- de son cousin Pat, un Irlandais pure souche.

L’intrigue est assez brouillonne , plutôt propice à mettre en avant des personnages déjà bien empêtrés dans leurs histoires personnelles. Falls, l’acolyte féminine est attachante tant elle fait preuve de courage, de volonté et de répartie féministe bien placée. Une équipe à suivre !

Célia

[Sources images : Pixabay-Unsplash et Electre ]

Une enquête extravagante d’Arto Paasilinna

Partons à présent en Finlande avec Arto Paasilinna pour son roman « Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison« . Quel titre et quelle couverture !

potager-des-malfaiteurs

L’inspecteur principal, la quarantaine sportive, est envoyé par la Sécurité nationale finlandaise dans l’ouest de la Laponie. Il doit enquêter sur un ancien kolkhoze reconverti en une florissante exploitation agricole spécialisée dans la culture biologique d’herbes aromatiques, de sapins de Noël et de champignons.

Peu à peu, l’inspecteur découvre que les immenses champignonnières sont en réalité un camp de travail forcé où la patronne de l’exploitation, une veuve au caractère bien trempé, séquestre des malfrats ayant échappé aux griffes de la justice.

Sensé faire appliquer la loi, il se retrouve dans l’illégalité. En effet, il est séduit par la philosophie de l’entreprise – et par la fille de la patronne . Il s’embarque corps et âme dans cet étrange projet.

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant tant l’histoire très originale et drôle : le lecteur est partagé entre une enquête policière, des kidnapping, la construction d’un aéroport en pleine Laponie et une histoire d’amour.

Un roman haletant et extravagant, même s’il manque parfois de vraisemblance.

D’autres romans de cet auteur scandinave sont tout aussi décalés comme « Le lièvre de Vatanen » ou « Petits suicides entre amis« .

Découvrez ici Arto Paasilinna, cet auteur drôlissime, dans un article de L’Express.

Epona

(source image : Electre)

Contes de fées et meurtres en Belgique

 

Nadine Monfils

Nadine Monfils est belge et vit à Montmartre. Elle est l’auteur d’une quarantaine de romans et de pièces de théâtre, dont des polars à la « Série Noire » et des thrillers chez Belfond. Journaliste, elle a donné des ateliers d’écriture dans les prisons.

Elle a obtenu plusieurs prix pour ses polars, notamment pour Babylone Dream  (Prix du polar de Cognac) et elle a connu deux gros succès de librairie avec  Les vacances d’un serial killer  et  La petite fêlée aux allumettes , tous deux publiés chez Belfond.

Pour Gérard Collard, elle est « l’héritière de Frédéric Dard. Celle qui redonne des couleurs à la langue française qui la fait pétiller, s’amuser… Les formules fusent, drôles où derrière un éclat de rire se cache une réflexion plus profonde qu’elle ne parait ! ». Il nous parle ici de son dernier roman Elvis Cadillac publié en 2016 aux Editions du Fleuve.

fêlée allumettes

 La petite fêlée aux allumettes

 La petite fêlée aux allumettes  est un polar un peu foutraque, dévoilant  une belle galerie de personnages : l’Inspecteur Cooper –personnage qui semble le plus « normal »- a quand même besoin de respirer un canard en plastique  pour calmer ses angoisses, son acolyte Michou complète ses revenus par son activité en boîte de nuit et Mémé Cornemuse,  une grand-mère vraiment allumée cite du Jean-Claude Van Damme et n’hésite pas à supprimer ceux qui osent se mettre sur son chemin !

Le personnage principal de ce roman est Nake, une jeune fille un peu perdue. A la suite du décès de sa grand-mère qui l’a élevée, elle  se met en recherche de son père qu’elle n’a jamais connu.Elle va découvrir au cours de sa quête d’embarrassants  secrets de famille…

Pour tout héritage, elle a reçu de sa grand-mère une boîte d’allumettes. Elle se rend bientôt compte que lorsqu’elle craque une allumette de la boîte, elle voit l’image d’une fillette assassinée. Ces étranges apparitions correspondent à des meurtres ayant réellement eu lieu dans la ville de Pandore…. L’Inspecteur Cooper et son associé vont tenter de résoudre ces énigmes avec Mémé Cornemuse qui n’est pas toujours d’une très grande aide !

Célia

« La petite fille aux allumettes » est également disponible sur e-media.

[Source image : Pixabay-geralt et Electre]

Coup de gigot et autres histoires à faire peur de Roald Dahl

Bonjour chers Voyageurs,

Si je vous dis « polars », vous me dites « Michael Connelly, Fred Vargas »… Et si je vous répondais Roald Dahl ! En effet, on se souvient surtout de lui pour Charlie et la Chocolaterie (ou pour d’autres œuvres dont nous avons déjà parlé comme Les Minuscules, ou les adaptations cinématographiques qui ont été faites de ses œuvres). Mais il a écrit un recueil de nouvelles pour enfants qui fait sourire (d’un sourire nerveux) autant que frémir : Coup de gigot et autres histoires à faire peur.

coupdegigot

L’histoire de ce recueil la plus emblématique est sans conteste Coup de gigot. L’histoire ? Une femme attend patiemment son époux chez elle, et quand ce dernier rentre pour lui annoncer qu’il la quitte, elle l’assomme (et le tue) d’un coup de gigot sur le crâne. Elle va alors tenter de s’en sortir en brouillant les pistes. Et quel meilleur moyen que de faire disparaître l’arme du crime ?

Cette histoire vous fait penser à du Hitchcock ? Bien vu, puisqu’il est le 28ème court-métrage de la saison 3 du programme Alfred Hitchcock présente, et c’est le maître lui-même qui l’a réalisé. Pour rappel, cette série proposait des intrigues policières au format court avec une fin surprenante à chaque fois. De grands réalisateurs tels Sydney Pollack ou Robert Altman ont également réalisé des court-métrages de cette série.

alfred-hitchcock

Le recueil regroupe 4 nouvelles, toutes plus horribles les unes que les autres, il faut bien l’avouer. Ma préférée restera sans conteste Tous les chemins mènent au ciel, dont l’humour noir est poussé très loin (mais je ne vous en dis pas plus). D’ailleurs, cet humour noir n’est pas sans rappeler l’univers d’Edgar Allan Poe, sans toutefois la présence d’éléments fantastiques. Roald Dahl, comme à son habitude, utilise un langage clair et simple mais sait distiller, à la manière d’un maître du polar, l’angoisse et le doute.

Je ne résiste pas à vous faire lire un court extrait de la nouvelle Coup de gigot :

« En traversant la pièce, elle eut l’impression que ses pieds ne touchaient pas le sol. Elle ne ressentit rien, rien excepté une légère nausée. Tout était devenu automatique. Les marches qui la conduisaient à la cave. L’électricité. Le réfrigérateur. Sa main qui y plongea pour attraper l’objet le plus proche. Elle le sortit, le regarda. Il était enveloppé. Elle retira le papier. C’était un gigot d’agneau. Bien. Il y aurait du gigot pour dîner. Tenant à deux mains le bout de l’os, elle remonta les marches. Et lorsqu’elle traversa la salle de séjour, elle aperçut son mari, de dos, debout devant la fenêtre. Elle s’arrêta. »

N’hésitez pas à lire ces nouvelles, ou même les écouter, car il existe un audio-livre proposant ce recueil !

Joyeux frissons

Corisande

(Crédits photo : Electre / skeeze – Pixabay)

« Molécules » : polar décalé signé François Bégaudeau

Source Electre

De quoi ça parle ?
Annecy, 1995. Jeanne Deligny, 44 ans, infirmière, est retrouvée morte sur le palier de son appartement. Le crime n’ayant aucun motif apparent, les enquêteurs ont du mal à avancer. Mais la découverte tardive d’une pièce à conviction permet de trouver un suspect appelé Gilles Bourrel, un ancien petit ami de la victime, qui avoue être l’auteur de l’homicide, selon lui involontaire.
Qui mieux que lui pour nous en parler ?
Voici une interview de François Bégaudeau qui va certainement
vous donner envie de lire son roman.
Selon lui, « tout est susceptible d’être un matériau comique […]
même les pires horreurs ».
Un polar décalé où François Bégaudeau invite la drôlerie, le comique, le burlesque
au service d’un fait divers. Ironique et pétillant !
A vous de juger et surtout de nous dire ce que vous en avez pensé !
Luz
(Source ill : Electre)

« L’erreur est humaine » de Woody Allen

Vous connaissez certainement Woody Allen comme acteur, scénariste ou encore réalisateur. Nous vous proposons de le découvrir en tant qu’écrivain avec son livre « L’erreur est humaine » publié en 2007.

Dix-huit nouvelles loufoques (et le mot est faible), composent cet ouvrage. Nous avons choisi de vous faire écouter la première nouvelle de ce recueil qui s’intitule « Recalé ». Vous pouvez retrouver cet enregistrement sur France Inter dans l’émission « Micro fiction ».

Nous attendons vos commentaires!

police« Sans foi ni matelas » est l’une des nouvelles. Je vous invite vivement à découvrir cette histoire irrésistiblement drôle aux allures d’enquêtes policières!

Tous les éléments d’un bon polar s’y trouvent : un couple en cavale, des policiers perspicaces, des victimes inconsolables, un témoin qui a plein de choses à raconter et un crime… complètement absurde !!!

En voici un extrait…

A la seconde où la gouvernante entra dans la chambre principale, elle sut qu’il manquait quelque chose. Soudain, elle comprit – elle n’en crut pas ses yeux ! Quelqu’un s’en était pris au matelas et avait découpé l’étiquette portant la mention :  » La loi interdit formellement aux personnes n’étant pas propriétaires de l’article d’en retirer l’étiquette. » Un frisson parcourut Tobias. Ses jambes se dérobèrent sous elle, elle eut envie de vomir.

Elias

(sources photos : Electre et gra3s-Pixabay)