Archives du mot-clé etapePolarJaponais

Un grand cinéaste de polars : Takeshi Kitano

Takeshi Kitano commence sa carrière en tant que liftier dans un cabaret. C’est là qu’il remplace au pied levé un des comédiens un soir de spectacle. Beat Takeshi est né.

2699674472_db7806edc8

Avec son complice Beat Kiyoshi, il forme le duo Two Beats et se lance à l’assaut de la télévision japonaise en 1980. En parallèle, il entame une carrière au cinéma, en apparaissant notamment dans Furyo de Nagisa Oshima en 1983 au côté de David Bowie. En 1989, Takeshi Kitano se lance dans la réalisation avec le polar Violent cop. Scénariste et acteur principal de ses propres films, Takeshi Kitano le réalisateur se fait connaître par ses polars au style mélancolique et violent : Jugatsu (1990), Sonatine (1993) et Aniki, mon frère (2000). Il y compose des personnages mutiques et inquiétants, que son visage à moitié paralysé (à la suite d’un accident de moto en 1994) contribue à rendre plus égnimatiques encore.

Composition1

A côte de ses polars Kitano réalise des films plus poétique et mélancolique :  Hana-bi(1997) (film qui obtient le Lion d’Or à Venise, et l’impose définitivement au plan mondial), A scene at the sea (1992), L’Ete de Kikujiro(1999)

En 2010, avec Outrage, il renoue avec les films de gangsters ou de Yakusas.

Portrait de Natsuo Kirino

14269

Natsuo Kirino, née en 1951, vit à Tokyo. Elle est l’auteur de 24 romans, de nouvelles et d’un essai, lauréate de dix prix littéraires, elle est l’un des écrivains les plus populaires du Japon.

Son œuvre est traversée par une réflexion sur les relations entre les hommes et les femmes, et sur la place des Japonaises dans la vie active contemporaine. Elle est traduite dans 28 pays et plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma.

Composition1

Elle a commencé à écrire en 1984 et n’a cessé depuis lors de remporter prix sur prix : Edogawa Rampo, Naoki, Shibata Renzaburo, Fujinkoron, Grand prix de la littérature policière…

Intrusion – Natsuo Kirino

Cette semaine plongez vous dans Intrusion de Natsuo Kirino. Ce roman qui présente un double portait de femme s’interroge sur la puissance destructrice de la passion amoureuse.

Tamaki est une jeune romancière d’une trentaine d’années, qui a vécu une histoire 69659079d’amour intense et prolongée avec Seiji, son éditeur. Leur séparation un an plus tôt a été très douloureuse, mettant en péril leurs familles respectives, et Tamaki se plonge dans le travail sans pouvoir vraiment effacer sa présence. Elle s’attèle à un nouveau roman, Inassouvi, qui est une enquête littéraire sur un auteur de best-sellers, et plus particulièrement sur son roman autobiographique, Innocent, où il raconte une histoire d’amour passionnée qui a failli détruire sa famille. Tamaki cherche la trace de cette maîtresse aussi célèbre que mystérieuse, prénommée Oko. Elle interroge les femmes de l’entourage de l’auteur, et son épouse.

 

Rendez-vous dans le noir – Otsuichi

La littérature policière japonaise regorge de thriller psychologique dont la petite musique singulière imprime durablement l’esprit. Otsuichi en est un des meilleurs représentants à l’heure actuelle. Oubliez la violence, oubliez l’action et le bruit… mais découvrez un roman subtil à vous glacer le dos pour un bon moment… Lisez « Rendez-vous dans le noir » !

Michiru, jeune fille d’une vingtaine d’année, a perdu la vue dans un accident de voiture. Depuis le décès de son père, elle vit seule et recluse dans la maison familiale à proximité de la gare. L’obscurité et le mutisme son quotidien. Kasue, son amie d’enfance, est son seul contact avec l’extérieur. Un jour, Michiru sent une présence étrangère dans la maison et comprend qu’un intrus s’est introduit chez elle. Elle se remémore alors ce meurtre qui a été perpétré quelques jours plutôt à la gare. Et si le meurtrier c’était introduit chez elle ? Progressivement, dans l’obscurité et le silence, se noue une étrange relation entre celui qui se cache et celle qui ne voit pas…

9782809710120,0-2153396 (1)

 

 

« Faire abstraction de la présence d’autrui était impossible. Ils n’étaient pas parvenus à s’ignorer l’un l’autre. Dès l’instant où ils avaient pris conscience du fait que l’autre savait, quand bien même ils auraient tenté de passer outre, le contact avait été établi. »

 

 

« Rendez-vous dans le noir » est un roman déroutant. De prime abord, c’est un polar classique. Mais très vite, de part son ambiance et les faux semblants, on évolue vers le thriller psychologique. L’intrigue est toute en finesse, subtilité, et l’auteur nous tient en haleine tout au long de celle-ci. Son dénouement, aussi surprenant que bien ficelé, vous glacera le dos.

Otsuichi est un jeune auteur nippon. Il est qualifié de romancier à double facette. Ses écrits, principalement des romans et des nouvelles, se divisent en textes « noirs », aux thèmes sinistres et morbides, et en œuvres « blanches », plus mélancoliques et mettant en avant la psychologie des personnages.

« Rendez-vous dans le noir » est une oeuvre blanche d’Otsuichi, qui est, sans conteste, un auteur à suivre !

 

Tokyo Zodiac Murders – Soji Shimada

Un meurtre en chambre fermée de l’intérieur, un détective hors normes, des déductions logiques, le tout saupoudré de mysticisme oriental et d’astrologie… Voici pour vous un roman d’énigme nippon. Un casse tête japonais à savourer et élucider !

A la veille de la Seconde Guerre mondiale, dans le climat étrange du Japon impérial, une stupéfiante série de meurtres déroute la police et tient la population en haleine. Ce qui commence par un mystérieux décès dans une chambre fermée de l’intérieur, avec la mort du vieux peintre reclus Heikichi Umezawa ; prend une dimension unique en son genre lorsque d’autres cadavres de la famille Umezawa sont progressivement retrouvés. Faute d’indices, l’affaire sera alors classée s’en avoir été résolue. C’est près d’un demi-siècle plus tard, que Mitarai, astrologue, logicien et détective, avec son assistant Ishioka, s’attaquent à cette énigme diabolique, après avoir été sollicité par une femme dont le père récemment décédé avait été mêlé à cette affaire. Réussiront-ils à la résoudre ?

9782743620486,0-555621

 

« Monsieur Mitarai, vous connaissez bien sûr l’affaire de la famille Umezawa et des meurtres astrologiques perpétrés avant la guerre ? »                                                                                                                               Mitarai lui répondit sans ambages que non, ce qui la stupéfia. (…) Je dois dire que, sur le moment, je fus aussi surpris qu’elle. Je ne pensais pas qu’il existait encore au Japon quelqu’un ignorant cette sordide histoire.

 

 

Ce roman va vous plonger dans cette affaire diabolique ! Voici le défi de l’auteur (in Tokyo Zodiac Murders p.282) :

Le défi lancé au lecteur :                                                                                                                                       Peut-être est-il un peu tard. J’espère évidemment que les lecteurs feront preuve de fair-play, mais je souhaite tellement qu’au moins un d’entre vous réussira à résoudre cette énigme que je ne peux m’empêcher de vous encourager avec ces quelques mots :                                                  Il va sans dire que vous êtes désormais en possession de tous les éléments nécessaires. N’oubliez pas que la clef de l’énigme est limpide et qu’elle se trouve juste sous votre nez.    Soji Shimada

Alors bonne enquête !

 

Miyuki Miyabe – Du polar au manga

51HZ0HZQ4PL._SY344_BO1,204,203,200_Miyuki Miyabe devient rapidement un auteur phare de la littérature policière japonaise  avec la publication d’Une carte pour l’enfer en publiant. Ce roman reste l’un des plus lu de l’archipel nippon, et lui permet d’obtenir l’équivalent du Goncourt en 1993.

 

Toujours en 1993, paraît La librairie Tanabe, recueil de nouvelles contant les aventures de M. Iwa et de son neveu, propriétaires d’une librairie et détectives amateurs.

9782809700459_1_75

 
Elle sort cinq ans plus tard Crossfire, roman faisant appel aux mêmes ingrédients que le roman dévoilé la semaine dernière : enquête classique, thriller psychologique, romance amoureuse sur fond de récit fantastique et de critique sociale.

livre-brave-story-tome-10-1680-10

 

 

Avec Brave Story, Miyuki Miyabe s’essaye au genre fantastique. Cette trilogie est rapidement adaptée en manga par le dessinateur Yôichiro Ôno. Sortiront ensuite le film d’animation et le jeu vidéo.

Une carte pour l’enfer – Miyuki Miyabe

Avec Une carte pour l’enfer, venez plonger dans les excès du Japon des années 90 : argent, crédit facile, pègre, bourse à son apogée.

une_carte_pour_l_enfer_381Précédemment blessé lors d’une interpellation mouvementée, l’inspecteur Honma est au repos. Un petit-cousin de son épouse, respectable banquier, en profite pour lui demander de rechercher sa fiancée, Shoko, disparue à la suite d’une dispute d’amoureux à propos d’une carte de crédit. Ce qui se présentait comme une tâche de médiation de quelques heures devient bientôt une enquête éprouvante dans l’enfer personnel d’une femme qui n’est pas celle qu’elle prétendait être.

 

 

De facture classique le roman de Miyuki Miyabe, le roman tombe rapidement dans une profonde noirceur, avec une intrigue parfaitement menée, sans tomber pour autant dans le thriller.

Miyabe

A sa sortie au Japon, ce roman a obtenu le prix Yamamoto (un Goncourt du policier)

Meurtres à la cour du prince Genji – Nagao Seio

 Dans le Japon du XIe siècle, à la cour de Heian, tout n’est que peur, intrigues, empoisonnements, inceste et magie noire dissimulés par des jardins raffinés, des éventails et des paravents, derrière le flot sinueux des longues chevelures noires des femmes.

Meurtre_a_la_cour_du_prince_GenjiCe roman s’inspire du célèbre Dit du Genji, une épopée classique écrite par Shikibu Murasaki au XIème siècle et considérée comme une œuvre fondatrice de la littérature japonaise. Cette dame de cour, qui a vécu à l’époque de Heian, rapporte l’histoire vraie d’un fils d’empereur, d’une beauté extraordinaire, mais exclu de la succession au trône. Cet enfant fondera par la suite une nouvelle dynastie.

L’histoire débute, au palais impérial de Kyôto, un soir d’orage, avec la mort violente de la favorite. Celle-ci laisse un nouveau-né, le prince Genji, que l’impératrice en titre souhaite voir écarté du pouvoir au profit de son propre fils. Le souverain finit par céder dans l’intérêt du nourrisson. Il craint en effet que les assassins de sa maîtresse ne s’en prennent au jeune prince. En dépit de cette précaution, une série de meurtres vont venir perturber la vie du prince radieux quelques années plus tard. C’est le meilleur ami de Genji, qui mène l’enquête avec l’aide de Dame Murasaki.

Ce polar historique, qui nous plonge au cœur de la vie quotidienne des aristocrates japonais et de leurs courtisanes, nous apprend beaucoup sur la politique et les mœurs à l’époque de Heian.