Archives du mot-clé etapePolarJaponais

L’équation de plein été – Keigo Higashino

Nous voici arrivé à mi-chemin de notre voyage « Polar à la sauce Soja ». Pour cette cinquième étape, nous vous invitons à découvrir un polar ceinture noire : « L’équation de plein été ». Lisez et profitez, l’auteur, Keigo Higashino, va vous mettre ippon par l’impeccable intrigue de cette histoire.

Le physicien Yukawa séjourne dans la station balnéaire de Hari-Plage, aux charmes désuets et délaissée par les touristes. Le professeur Yukawa est là car il a été convié comme expert par la société DESMEC concernant l’exploitation des ressources sous-marines à Hari-Plage. Yukawa s’installe à l’auberge Rokuganso où séjourne déjà Kyohei, le neveu des propriétaires ; et Masatsugu Tsukahara, ancien policier de Tokyo. Le soir même de son arrivée, Tsukahara disparaît et son corps est retrouvé le lendemain sur les rochers en bord de mer. S’agit-il d’un accident, d’un suicide, d’un meutre… Kusanagi, l’ami policier de Yukawa, et sa collègue Utsumi, sont chargés de mener discrètement l’enquête, parallèlement à la police locale.

9782330031992,0-2134355 (1)

 

 

« Le corps se trouvait en bord de mer, à environ deux cents mètres au sud du port de Hari-Plage. Un policier en uniforme était debout devant la digue. La fourgonnette des techniciens de la police scientifique était garée à proximité. Il n’y avait pas de badauds, sans doute à cause de l’heure matinale. »

 

 

C’est un excellent polar qui se lit d’une traite. On y retrouve notre duo de détectives Yukawa – Kusanagi, personnages récurrents d’Higashino.Il y a du rythme, des histoires cachées, des liens complexes entre les personnages. Le tout est savamment mélangé et saupoudré d’une bonne dose de suspense pour nous accrocher de part en part de l’intrigue.

Hypothèse, déduction, logique et le tout est résolu. Maintenant à vous de lire cette passionnante enquête, sur fond de question environnementale, et d’apprécier ce duo de détectives nippons !

Le vase de sable – Seicho Matsumoto

Nous vous proposons de continuer notre voyage ferroviaire à travers le Japon, grâce à l’oeuvre de Seicho Matsumoto. Après « Tokyo Express », voici le roman « La vase de sable », où l’enquête est mise sous la responsabilité du talentueux et marginal inspecteur : Imanishi.

Le 12 mai, 3h00 du matin, gare de Kamata. Un mécanicien fait ses vérifications avant le départ du train de la ligne Keihin – Tohoku, quand il découvre un cadavre. La victime, un homme âgé de 55 ans, a été étranglé et frappé, après avoir ingurgité de l’alcool et des somnifères. 1er indice : la victime ; originaire de la région de Tohoku, et plus précisément de la petite ville de Kameda ; aurait été vu la veille au soir en compagnie d’une personne dans un bar aux alentours de la gare. L’enquête est placée sous la responsabilité de l’inspecteur Imanishi. Il débute celle-ci à Iwaki, dont dépend Kameda, avec le commissaire Yoshimura, pour qui le meurtrier ne peut pas être originaire de cette paisible ville. Pour eux, commence alors, un long voyage dans cette région du Japon, pour faire toute la lumière sur ce meurtre.

Le-Vase-de-sable-de-MATSUMOTO-Seicho

 

Le jeune mécanicien, éclairant avec sa lampe électrique les roues du septième wagon de queue, eut un haut le corps. Il resta immobile, le souffle coupé, puis se mit à courir brusquement en agitant les bras, et déboula dans la cabine du conducteur qui venait juste de procéder à l’alimentation en électricité. 

– Eh, je viens de découvrir un cadavre !

 

 

Après « Tokyo Express », c’est avec plaisir que l’on retrouve l’inspecteur Imanishi. Avec sa rigueur quasi-scientifique, il dresse le profile de la victime pour tenter de découvrir le mobile du meurtre, et mène son enquête de train en train. Sans être révolutionnaire, « Le vase de sable » est un bon roman policier dont l’intrigue est de bout en bout bien ficelée. Ce roman, sous prétexte du polar, nous permet aussi de retrouver une critique sociale du Japon, dressée par son auteur, Seicho Matsumoto.

Bonne lecture !

Et pour prolonger votre voyage nippon, visitez la médiathèque numérique e-medi@. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien suivant :

new-logo-emedia4

Tokyo Express – Seicho Matsumoto

Deux corps retrouvés sur une plage ; un suicide présumé ; une affaire de corruption ; l’instinct de deux inspecteurs… Mystère, mystère ??? Nous avons le plaisir de vous présenter le roman « Tokyo express » de Seicho Matsumoto, troisième livre du voyage « Polar à la sauce soja » !

Les cadavres d’un fonctionnaire et d’une serveuse d’un restaurant de Tokyo sont retrouvés sur une plage de Kyushu. L’homme et la femme sont enlacés et gît à côté une bouteille empoisonnée au cyanure. Les policiers chargés de l’enquête n’ont aucun doute : il s’agit d’un double suicide amoureux. Pourtant, un inspecteur plus obstiné, ne peut chasser de son esprit des détails incohérents qui sèment le doute : pourquoi l’homme a-t-il passé six jours seul dans sa chambre d’hôtel avant d’aller subitement se suicider sur la plage ? Pourquoi a-t-il fait une partie du voyage seul, comme le prouve le ticket du wagon-restaurant retrouvé dans son manteau ? Et surtout n’est-ce pas étrange  que la mort de ce jeune fonctionnaire arrange tous les dirigeants du ministère, perturbé par une sale affaire de corruption ? Décidé à lever le voile sur ces ambiguïtés et soupçonnant que le double suicide s’apparente à un double crime, l’inspecteur Mihara se lance dans une enquête haletante qui le fera traverser tout le Japon en train.

517CK3PKY0L._SY344_BO1,204,203,200_

 

« Le double suicide était-il un acte si banal pour s’imposer ainsi d’emblée comme solution – bien que le raisonnement y conduisant demeurât inconnu ? Jutaro ressentait une impression de manque, comme si l’on avait supprimé les causes qui menaient à la conclusion. »

 

 

 

Tout l’intérêt de ce roman réside dans l’obstination de l’inspecteur Mihara à comprendre et à apporter les preuves de ses convictions : double suicide ou meurtre caché ? C’est un roman, type roman d’énigme, captivant de part son intrigue, ses personnages ; et de part le contexte où le train joue un rôle prédominant.

Vous allez adorer voyager en train de bout en bout du Japon, depuis votre fauteuil.

Bonne lecture et à très vite pour découvrir d’autres polars à la sauce soja.

Fantômes et samouraïs – Okamoto Kido

Cette semaine découvrez Fantôme et samouraïs d’Okamoto Kido.

Fantomes et samouraisUn jeune journaliste, passionné par le XIXème siècle et ses coutumes, interroge Hanshichi, un vieux détective.

Hanshichi raconte alors ses enquêtes et ses exploits avec une méthode de déduction qui n’est pas sans rappeler celle de Sherlock Holmes. Au fil des 14 enquêtes nous nous attachons à ce détective sympathique en découvrant aussi la vie du Japon traditionnel avec ses croyances, ses vêtements, ses métiers… Le Japon est à l’époque en pleine mutation, il est sur le point de basculer dans l’ère moderne.

 

Petit mot sur l’autOkamoto Kidoeur : Okamoto Kido

Okamoto Kido (1872-1939) a écrit plus d’une centaine de pièce pour le théâtre Kabuki. Il est connu pour être un des fondateurs du roman policier se déroulant à l’époque Edo. Passionné par Conan Doyle et le personnage de Sherlock Holmes, il s’en inspire pour créer son personnage récurrent Hanshichi.

Le Lézard noir – Edogawa Ranpo

 

RebondissemenLe-lezard-noir-de-EDOGAWA-Ranpot à chaque page, enlèvement, déguisement, voilà autant d’ingrédients qui méritent de découvrir Le Lézard noir, roman policier japonais édité en 1929 et écrit par Edogawa Ranpo.

L’histoire est celle de l’enlèvement d’une petite fille, Sanae, fille d’un richissime homme d’affaires, par Midorikawa, dit Le Lézard noir. Le but, obtenir du père de Sanae le bijoux le plus convoité au monde, l’étoile égyptienne, en échange de sa fille. Pour récupérer Sanae saine et sauve Iwase fait appel au plus grand détective japonais Akechi.

 

Edogawa_lampo

Loin des polars publiés aujourd’hui, Le Lézard noir se concentre sur l’action, les
énigmes et le travestissement des personnages, est permet ainsi, d’avoir un roman court et dense où le lecteur ne s’ennuie pas une seconde.