Archives du mot-clé etapePremiersRomans

L’homme du verger – Amanda Coplin

Une harmonie se dégage à la lecture de « L’homme du verger ». Tout y est accordé comme dans un tableau. Amanda Coplin réussit le pari de mettre en symbiose le style, les personnages et les paysages.

l'homme du vergerÀ l’aube du XXe siècle, dans une région reculée le long de la côte pacifique des États-Unis, Talmadge  » l’homme du verger  » prend soin de ses arbres fruitiers. Depuis près d’un demi-siècle, cet homme mène une existence apaisée, rythmée par les saisons des fruits. Jusqu’au jour où deux jeunes filles farouches et abandonnées font irruption dans son domaine… Leur arrivée bouleversera définitivement la vie de ces personnages, les rappelant à leurs douloureux passés. 

 

L’homme du verger clôture notre saison. Sobriété, justesse, plénitude font partie des mots définissant l’ambiance de cette histoire. La partition est jouée jusqu’au bout sans fausse note.

Les Découvreurs

 

L’épouse modèle – Emma Chapman

Publié chez Plon sous la plume d’une jeune auteure britannique, L’épouse modèle est un premier roman plus que réussit ! Pour cet avant-dernier titre de notre voyage « Premiers romans », laissez-vous embarquer dans un univers noir et cinglant qui ne vous laissera aucun répit.Premier roman Emma Chapman

Une histoire qui vous fait froid dans le dos : 

L’épouse modèle, c’est l’histoire de Marta. Mariée à Hector depuis maintenant plusieurs années, elle veille à respecter soigneusement et rigoureusement un livre offert à son mariage par sa belle-mère : L’épouse modèle. En effet, Marta range, nettoie, cuisine… Et avale à heure fixe, sous couvert de son mari, une poignée de médicaments qu’elle décide soudainement et secrètement de ne plus prendre. La dépression refait alors surface et les hallucinations viennent rapidement hanter l’environnement quotidien de Marta. A moins que ça ne soit des souvenirs ? Peu à peu, le tableau parfait de sa vie rangée lui semble plus trouble : l’héroïne est-elle en train de devenir folle ? Peut-elle vraiment avoir confiance en son mari ? Et surtout, peut-elle réellement continuer à se faire confiance ?

Entre roman psychologique et intrigue policière : 

Construit comme un véritable thriller psychologique, le premier roman d’Emma Chapman dresse le portrait bouleversant d’une femme complexe au passé douloureux et plonge le lecteur dans une ambiance sombre et sordide. L’auteure joue sans cesse sur l’ambigüité de la folie ou non de Marta, le personnage principal de L’épouse modèle, et installe le doute et un malaise permanent dans l’esprit du lecteur. A la fois terrifiant et inquiétant, ce roman vous happe dès les premières lignes pour se clore sur un dénouement final aussi bluffant qu’effrayant.

Alors autant vous le dire tout de suite : pour un coup d’essai, voici un véritable un coup de maître !

Les Découvreurs

Un ciel rouge le matin – Paul Lynch

Né en 1977 à Limerick, Paul Lynch a grandi dans le Donegal. Il signe avec Un ciel rouge, le matin son premier roman, salué par la presse anglo-saxonne.

paul-lynch

 

Une chasse à l’homme tragique

Printemps 1832. Coll Coyle, jeune métayer au service d’un puissant propriétaire anglais, apprend qu’il est expulsé avec femme et enfants de la terre qu’il exploite. Ignorant la raison de sa disgrâce, il décide d’aller voir l’héritier de la famille, qui règne désormais en maître. Mais la confrontation tourne au drame : Coll Coyle n’a d’autre choix que de fuir. C’est le début d’une véritable chasse à l’homme, qui va le mener de la péninsule d’Inishowen à Londondeny puis aux États-Unis, en Pennsylvanie. Pleine de rage et d’espoirs déçus, son odyssée tragique parle d’oppression et de vengeance, du lien viscéral qui unit les hommes à leur terre.

Un ciel rouge le matin

La poésie en plus !

Une chasse à l’homme effroyable où cruauté et misère se côtoient. Une balade irlandaise qui nous fait découvrir les paysages somptueux de l’Irlande, en contradiction complète avec la noirceur et la violence glacée de certains personnages. Une balade historique également, de l’Irlande aux chantiers ferroviaires de Pennsylvanie où de nombreux émigrés irlandais ont péri, en passant par la traversée de l’Océan Atlantique vers cette terre promise. Un récit haletant, une traque qui fait froid dans le dos jusqu’à l’inéluctable.

Rencontrez Paul Lynch, il nous explique ici la genèse de son roman :

Bon voyage !

Les Découvreurs

Du Sang sur Abbey road – William Shaw

William Shaw est journaliste pour plusieurs magazines anglais et américains. Le cadre de son premier roman est le Londres des années 60. Voici un roman policier classique dans la construction de l’intrigue mais qui sait faire preuve d’originalité dans le contexte de son histoire. Du Sang sur Abbey Road vous fera découvrir le monde des groupies des Beatles, le racisme en Angleterre et la guerre au Biafra. Il se démarque aussi par ses 2 personnages principaux attachants et opposés : un duo improbable.

du sang sur abbey roadLondres, 1968, quartier d’Abbey Road. Le corps nu d’une jeune femme est retrouvé sous un matelas. En charge de l’enquête, le détective Cathal Breen pense à une des fans des Beatles qui campent près du célèbre studio.
Après avoir terni sa réputation par un inexplicable acte de lâcheté, Breen sait que cette affaire est son unique chance de sauver sa carrière. Mais ce vieux garçon, encore sous le choc de la mort de son père, va devoir faire face à une société en pleine mutation qui le dépasse. Et personne n’incarne mieux cette nouvelle réalité que la jeune inspectrice chargée de l’assister.

 

Bonne lecture !

Les Découvreurs

 

En ce lieu enchanté

En ce lieu enchanté – Rene Denfeld


Ne vous fiez pas aux apparences ! Ce lieu enchanté n’est pas si idyllique qu’il n’y parait ! C’est dans l’univers carcéral américain que se situe ce premier roman inclassable. Entre tragédie, poésie et imaginaire, Rene Denfeld signe ici un petit chef-d’oeuvre.En ce lieu enchanté

La prison comme « un lien enchanté » :

Enfermé au cœur d’une prison américaine située on ne sait où, Arden, le narrateur, attend son heure comme beaucoup des condamnés à mort qui l’entourent. Ce détenu, qui ne parle plus, a commis des actes affreux et vit replié sur lui-même dans sa cellule, avec pour seule échappatoire la littérature et les livres de la bibliothèque. York, un autre pensionnaire tout aussi tordu, accepte sa condamnation : il souhaite mourir. Pourtant, une enquêtrice spécialisée dans les peines de mort, « la dame », va tout mettre en oeuvre pour reconstituer son histoire et lui obtenir la grâce… Entourés d’un prêtre déchu, d’un directeur fatigué et d’autres bourreaux, ces personnages aux facettes si opposées se croisent et se côtoient pour prouver qu’un peu de beauté est possible dans un univers si sordide.

A l’origine de « En ce lieu enchanté » : 

Rene Denfeld est une journaliste américaine de 35 ans. Elle a travaillé pendant de nombreuses années comme enquêtrice spécialisée dans le milieu carcéral. Un métier qui l’amène à côtoyer des condamnés à mort, mais aussi leurs proches et les familles des victimes. Rene Denfeld explique très simplement qu’elle aurait pu écrire un essai :  « J’aurais pu faire une non fiction autour du milieu carcéral mais la fiction permet de s’éloigner de toutes ses propres mesquineries ». Elle ajoute également que le roman permet de faire entrer la poésie même dans les situations les plus douloureuses. « En tant que journaliste, je ne pouvais pas utiliser cette poésie. L’écriture me l’a permis. Ce roman est une manière de parler de la façon dont on peut transcender les pires situations par la poésie ». The Enchanted (En ce lieu enchanté) est son premier roman, très remarqué par la critique.

Image de prévisualisation YouTube

Le but de ce roman n’est pas de porter un jugement sur ces histoires toutes plus cruelles les unes que les autres. L’auteure réussit juste à en sortir toute la grandeur et la beauté humaine à travers un style et une écriture poétique. En ce lieu enchanté prouve également que la littérature et les mots ont le pouvoir de nous transformer.

Excellente lecture,

Les Découvreurs.

Le Clan suspendu – Etienne Guéreau

 

Poursuivons notre voyage avec le romancier français Etienne Guéreau. Musicien de formation, il a étudié le piano au conservatoire d’Issy-­les-­Moulineaux. À partir de la fin des années 90, il publie des recueils et des ouvrages pédagogiques. En 2009, il sort son deuxième disque À l’Orient de Rio. Voici donc son premier roman : Le Clan suspendu.

Clan suspendu

Un clan haut perché dans les bois

Ismène vit parmi les siens, dans un village accroché à dix mètres de hauteur. Tous pratiquent des rites immuables et répètent inlassablement Antigone, la tragédie qu’il leur faut connaître sur le bout des doigts. Descendre leur est interdit, car en bas une créature sanguinaire massacre ceux qui s’aventurent sur son territoire… Quand le jeune Hémon décide de contester l’ordre établi, tout bascule. Pour fuir cet univers oppressant et comprendre le sens profond de la tradition qui leur a été inculquée, Ismène va devoir percer le secret qui menace son clan. Elle seule osera désobéir afin d’échapper à son destin.

Pour en savoir plus sur l’histoire :

« Addictif ! »

Un récit original qui réunira les adeptes de fantasy, de polar, de roman historique, d’ethnologie et de tragédie classique. Bref un roman qui plaira à un grand panel de lecteurs ! Malgré quelques longueurs, toutefois indispensables à la mise en place du contexte, on est très vite embarqué par les personnages aux multiples facettes, tantôt gentils, tantôt méchants. Le Clan suspendu explore la question du rituel, de la transmission, et des comportements dans un contexte sectaire et confiné. Le dénouement est imprévisible et les 100 dernières pages se lisent d’une traite !

Pour en savoir encore plus sur le projet de l’auteur :

Lisez et commentez !

Les Découvreurs

 

Le complexe d’Eden Bellwether – Benjamin Wood

Pour ce nouveau premier roman, nous vous plongeons dans la manipulation, la folie et le génie mais aussi dans la franchise, la modestie et l’empathie. Vous l’aurez compris ici deux mondes différents vont se confronter à travers deux personnages, Eden et Oscar.

Avec pour cadre l’université de Cambridge, Le complexe d’Eden Bellwether est un roman mélangeant suspense, drame, histoire d’amour, psychologie, musique…  

le complexe d'eden bellwether

Nous vous proposons une présentation de ce roman par son éditeur français :

Image de prévisualisation YouTube

 

Son auteur :

Benjamin Wood, né en 1981, a grandi dans le nord-ouest de l’Angleterre. Amplement salué par la critique et finaliste de nombreux prix, le Complexe d’Eden Bellwether a été publié dans de nombreux pays depuis sa sortie.

Pour compléter, cliquez ici!

Les Découvreurs

 

Monsieur est mort – Karine Silla

Secrets de famille, tabous et culpabilité sont les maîtres-mots de ce 3ième premier roman que nous vous présentons. Monsieur est mort se révèle être une réussite, et Karine Silla nous offre ici une histoire cruelle et douloureuse sur le pardon et le deuil. Un roman emprunt d’une profonde tristesse qui entraîne le lecteur dans une ambiance lourde et pesante…

« Mon père est mort il y a deux jours » : 

Ce sont par ces mots que commence le roman. Suite à cette nouvelle, Vincent décide de rentrer à Paris après quinze années passées en Inde, à Calcutta. Le temps du voyage estMonsieur est mort propice à la réflexion : une fois arrivé en bas de son ancien immeuble, il est incapable de franchir le pas de la porte. Il pérégrine dans les rues de Paris et est assailli par les souvenirs trop douloureux qu’il s’était tant appliqué à oublier : son passé de toxicomane, le suicide de son frère Gabriel, une éducation détruite par son père, le manque d’amour de sa mère…                 Mais le héros réussira-t-il à retourner chez lui, à briser les tabous qui hantent sa mémoire ? Vincent, ce deuxième enfant d’une fratrie de quatre garçons, devient malgré lui le fils prodigue d’une famille rongée par les secrets et les non-dits familiaux.

Karine Silla : une entrée tardive en littérature

Issue du milieu du cinéma et du théâtre, Karine Silla est dramaturge, réalisatrice, scénariste et actrice. Née à Dakar en 1965, elle commence à écrire dès son enfance et se tourne rapidement vers le court et long métrage. En signant son premier roman, l’auteure met en avant son talent d’écriture sur fond d’historie vraie devenue fiction.          Et puisque un auteur lui-même parle toujours mieux que quiconque de son propre roman, découvrez-en davantage sur Monsieur est mort :

Image de prévisualisation YouTube

Dans ce livre, le lecteur est confronté à la réalité tragique de cette famille si particulière ; le secret et le silence rôdent à chaque page de Monsieur est mort. Malgré le manque d’action, les flashback et les monologues tissent un univers noir au suspense palpable : découvrir au fil des pages les raisons qui ont poussé le héros à tout quitter et à oublier l’existence même des siens. Mais peut-on vraiment haïr sa propre famille ?

Les Découvreurs