Archives du mot-clé musique de film

Un peu de Dapper Dan, messieurs ?

Bonjour chers auditeurs,

champcoton

Me revoilà pour un nouvel article autour des BO de films (je sais, vous ne m’avez pas réclamé à corps et à cris, mais je ne le prends pas mal, et je reviens quand même! 🙂 )

Aujourd’hui, arrêtons-nous sur une comédie américaine qui n’a pas pris une ride : O’Brother, where art thou ?, des frères Cohen, sorti en 2000. L’histoire, vraiment ? Trois détenus s’évadent d’une prison du Mississippi dans les années 30 et sont poursuivis par un shérif retors. S’engage alors un road-movie rempli de rebondissements cocasses, dignes du travail des frères Coen. Mais le plus marquant reste la musique, qui mélange plusieurs sonorités musicales bien connu aux Etats-Unis : le gospel, le blues ou encore la country.

Vous ne vous en souvenez plus ? Alors faites un petit tour ici.

Ces mélodies vous permettront de partir en voyage avant l’heure et de commencer un bel été !

Bonne écoute et bonnes vacances à tous 🙂

Corisande

(Source image : Joggie – Pixabay)

Mon compositeur entre tous

Bonjour chers auditeurs,

Aujourd’hui, pas d’émission autour d’une émotion (essayez de le dire vite !) mais un article spécial sur LE compositeur que je préfère. Oui, vous savez déjà qui c’est, mais oui, je vais quand même rédiger l’article. Il s’agit donc de M. Alexandre Desplat.

Si, vous le connaissez forcément. Il a mis en musique tous les genres de films (même un dessin animé !) et composé des dizaines de musiques de films. Je n’ai pas le compte exact de toutes ses œuvres (il est très prolifique) mais j’ en ai écouté 31. Et je ne résiste pas à l’envie de vous faire mon petit top 5 de ses mélodies :

1 – La Jeune fille à la perle

2 – Tamara drewe

3 – Harry Potter et les reliques de la mort

4 – The Queen

5 – (j’hésite, mais je dirai) Le Discours d’un roi

Certes, il a composé pour des films français, notamment pour le très bon De battre mon cœur s’est arrêté, mais j’ai une attirance particulière pour les films anglais (parfois américain) et pour les belles envolées ! Que dire sur ce compositeur ? Il a reçu un Oscar et de nombreux prix pour son œuvre, mais surtout il arrive à insuffler des mélodies qui correspondent parfaitement aux films et transportent le spectateur dans l’univers de l’histoire, sans omniprésence ni envahissement.

Mais par contre j’aurais besoin de votre aide. Lors de l’écoute du morceau « Nicholas and Tamara » de Tamara Drewe, j’ai cru reconnaître quelques notes d’un morceau d’un autre film à 2min20, mais impossible de remettre la main dessus ! J’ai penché pour la magnifique scène dans La jeune fille à la perle où Griet s’écrie « There are colors in clouds » (il y a des couleurs dans les nuages) mais ça ne correspond pas. Donc si vous avez une idée, n’hésitez pas !

Mais j’écris, j’écris, et je ne pose pas la question importante : quelle musique préférez-vous de M. Desplat ?

A la semaine prochaine pour un prochain article où je ne manquerai pas de rebondir sur vos goûts !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir ! »

Corisande

(crédit photo : Aurellen van Welden, Flickr)

Dernière émotion

Bonjour chers auditeurs,

Et oui, snif, nous voici rendus à cette période du voyage où nous sommes plus près de la fin que du départ… Mais ne vous en faîtes pas, il nous restait encore une émotion en réserve. Et la voici :

Certes, c’est un choix pas banal pour une émotion de musique de film. Qu’en pensez-vous?

Retrouvez-moi la semaine prochaine pour un focus sur MON compositeur préféré (oui, vous vous doutez déjà de son nom… mais j’assume !).

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir ! »

Corisande

De la musique classique… de films !

Bonjour chers auditeurs,

 

La musique de films, c’est bien souvent la création de morceaux originaux par des compositeurs de talent. Mais la musique de films, ça peut également être l’utilisation de musiques déjà existantes. Alors de la musique contemporaine, surtout. Mais aussi de la musique dite « classique ». Et bien souvent à notre insu !

L’exemple le plus parlant qui me vient à l’esprit (vous allez me huer, tant pis !), c’est : La Belle au bois dormant. Vous le savez peut-être, mais le dessin animé de Walt Disney comporte de très nombreux morceaux du compositeur Piotr Tchaikovski du ballet éponyme. Le studio a même transformé ces mélodies en chansons en ajoutant des paroles, et je trouve le résultat très réussi (comme ici). Il n’est plus possible de trouver le CD de la musique du dessin animé, je vous conseille donc de regarder à nouveau le dessin animé (vous avez une excuse, foncez !).

J’adore particulièrement une des dernières scènes, lorsque Maléfique fait tomber la foudre pour faire pousser les ronces : les impacts de foudre correspondent parfaitement à la musique, ce qui rend la scène d’autant plus impressionnante.

N’hésitez pas à faire écouter aux enfants de votre entourage la musique du ballet : ils pourront s’amuser à retrouver les scènes du dessin animé !

Et vous, quelle musique classique vous a marqué dans un film ?

Je vous dis à la semaine prochaine pour une nouvelle émission ! 🙂

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir ! »

Corisande

PS : j’aurais pu également vous parler du film Scoop de Woody Allen où l’on peut entendre… Tchaikovski et son Lac des cygnes ! Oui, j’adore ce grand compositeur !

Emotion du mois : le courage

Bonjour chers auditeurs,

Le rire, la mélancolie, l’amour, la peur, la joie (oui je sais, cette liste commence à être longue !)… Quel sentiment pourrions-nous aborder cette semaine ? Mais le courage, évidemment ! Enfourchez votre destrier, et suivez-nous !

Ca vous a plu ? Retrouvez-nous la semaine prochaine pour une nouvelle aventure, et cette fois-ci laissez-vous entraîner par Str@wberry dans de nouvelles contrées !

A très bientôt !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir ! »

Corisande

De l’importance de la musique de film

Bonjour chers auditeurs,

 

Le titre de cet article devrait vous interpeller ! Si vous nous suivez depuis le début, vous devez être convaincus de l’importance de la musique de film. Pour émouvoir, pour surprendre, pour appuyer, un film sans musique est difficilement imaginable.

Et pourtant… et pourtant il y a des films qui prennent le parti de ne pas en proposer. Je pense notamment au film Le Projet Blair Witch. Vous allez me rétorquer que c’est normal car ce film se voulait documentaire, produit brut de la réalité. Et le film ne pâtit pas de l’absence de musique.

Mais très récemment au Festival International du film d’Aubagne, il y a eu une master class où huit élèves ont créé, avec le soutien de Bruno Coulais et Gilles Alonzo, une musique pour ce film. Proche du bruitisme, « car il ne faut pas que la musique prenne le pas sur un film qui s’en passait très bien »*, les élèves ont tout de même créer un motif revenant dans plusieurs passages. Je ne peux pas vous faire écouter d’extraits, mais je trouve cette démarche très originale.

Et vous, quelle importance accordez-vous à la musique dans un film ? Est-ce qu’en plein visionnage une musique vous interpelle ?

Je vous dis à la semaine prochaine pour une nouvelle émission !

« Le B.A. Ba des B.O., écoutez, y’a tout à voir »

Corisande

 

* Vous pouvez retrouver un article entier sur cette composition dans le journal 20 minutes du 18 mars 2016.

La peur, bis !

Bonjour chers auditeurs,

Nous voilà repartis pour une nouvelle émission, avec de nouveaux morceaux autour de la peur, du suspense, de l’attente… enfin, vous avez compris !

Allez, je vous laisse partir regarder les films présentés et vous dis à très bientôt pour une prochaine émission !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir »

Corisande

Tremblez, les revoilà !

Bonjour chers auditeurs,

 

Non, vous ne rêvez pas, revoilà le trio inquiétant…

Et je me rends compte qu’ils ont tous les trois un point commun. Vous me direz qu’ils sont compositeurs de films, certes, mais surtout… ils ont tous les trois collaboré étroitement avec un réalisateur bien précis !

John Williams, vous devez vous en douter, forme un duo d’exception avec Steven Spielberg. Ce dernier a confié (à deux exceptions près) la composition des musiques de ses films à John Williams, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a réussi à donner un univers différent pour chaque oeuvre. Dans l’émission, je vous parlais des Dents de la mer et de Mémoires d’une geisha. Mais j’adore également La Liste de Schindler. Et Jurassic Park. Et Indiana Jones… Bon, je ne continue pas la liste, mais je serais curieuse de savoir quelles sont vos préférées ! Moi, une d’entre elles est ici.

Alan Silvestri a quant à lui beaucoup travaillé avec… Robert Zemeckis. Oui, pour Forrest Gump (vous allez croire que je tourne en boucle, mais non non), mais également pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, les Retour vers le futur et La mort vous va si bien. Je ne sais pas si vous avez vu cette comédie hilarante, mais je vous invite à écouter ici un extrait de la musique. On est pile dans le thème : suspense, mais avec une grande part d’humour !

Enfin, le moins connu de ces trois compositeurs, Bernard Herrmann, qui a composé pour nombre de films d’Alfred Hitchcock. Et il s’avère que ce sont à chaque fois mes films préférés (coïncidence, je ne crois pas !) : Mais qui a tué Harry ?, L’Homme qui en savait trop, Sueurs froides, La Mort aux trousses, Psychose, Pas de printemps pour Marnie Sueurs froides (ou Vertigo) est mon préféré d’Hitchcock. Je ne résiste donc pas à vous faire écouter ce morceau.

Alors, je ne sais pas vous, mais j’aime bien quand des réalisateurs et compositeurs travaillent souvent ensemble. On retrouve leur oeuvre avec plaisir et on embarque dans un univers différent mais rassurant.

 

Allez, je vais écouter pour la trente-cinquième fois Indiana Jones ! A la semaine prochaine pour trembler d’effroi !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir »

Corisande