Archives du mot-clé musiques de films

Wayne’s World de Penelope Spheeris

 

Récemment j’ai fait du tri dans ma collection de cassettes vidéos (pour vérifier qu’elles soient bien rembobinées) et je suis tombé sur un film que je n’ai pas visionné depuis des années… Je l’ai regardé pourtant des dizaines de fois lorsque j’étais adolescent. C’est un film mythique avec des répliques mémorables. En voici quelques unes, reconnaissez-vous ce film?

(Pour info, ce jeu ne présente aucun intérêt puisque la réponse est le titre de l’article.)

« Un jour elle sera mienne, oh oui ! Un jour elle sera mienne ! »

« Qu’est-ce qu’il y a Chouchou ? Quoi ? Les plutoniens ont enlevé Wayne ? Ah non, j’avais mal compris… Wayne est dehors. »

« Garth ! t’as fait un haiku ! … Excellent ! »

« -Stacy, on s’est séparés depuis deux mois, tu sais ça ?                                                                               -ça veut pas dire qu’on peut pas sortir ensemble                                                                                             -Mais si au contraire, c’est exactement ça la séparation »

« Garth ! le mariage dans plusieurs pays est un substitut à la peine de mort ! »

« Vous trouvez ça normal ? pourquoi il est venu avec des contrats lui… Vous avez vu la 4ème dimension ? Celui où le type signe un contrat et on lui coupe la langue. Elle meure pas, elle devient énorme et turgescente et elle fait des bébés langues. Plutôt cool non? »

J’espère que ce florilège de répliques permettra à ceux n’ayant jamais vu Wayne’s World de mieux cerner le ton du film…

Présenter et résumer Wayne’s World en quelques lignes est une entreprise délicate et compliquée mais je vais tenter… Non je plaisante, le synopsis est très simple : c’est une histoire d’amitié sur fond de Rock’n’Roll (il y a également un peu de romance) !!!

Wayne’s World est une comédie culte du début des années 90 dans laquelle on suit le quotidien mouvementé de Wayne Campbell et Garth Algar. Tous deux partagent la même passion dévorante pour la culture Rock et animent une émission télévisée sur une chaîne locale d’Aurora dans la banlieue de Chicago, elle s’appelle Wayne’s World (d’où le titre du film, choix judicieux). La réalisation est quelque peu artisanale mais le dynamique duo assurent lors de ses prestations ! Cette notoriété naissante attise la convoitise d’hommes d’affaires peu scrupuleux…

Et puis Wayne rencontre Cassandra, c’est le coup de foudre ! Il est temps pour lui de sortir de l’adolescence et de s’émanciper…  L’émission Wayne’s World est-elle menacée ??? Qu’en est-il de l’amitié entre Wayne et Garth ???

Wayne’s World est un film qui vous fera (surement) rire et bouger la tête frénétiquement (comme tout bon rockeur chevelu devant un mur d’enceintes)!

Pourquoi rire? Parce que le film est drôle tout simplement ! Les personnages sont gentiment déjantés, inconscients, pas vraiment responsables mais très sympathiques. Bref, à l’image de beaucoup d’entre nous à l’adolescence (et même un peu plus tard). L’humour est absurde, loufoque, présent dans chaque séquence, efficace en somme.

Et puis vous bougerez frénétiquement le tête à l’écoute de la bande sonore du film ! Elle est composée de titres de Jimi Hendrix, The Red Hot Chili Peppers, Queen et d’Alice Cooper !!! De nombreux clins d’œil à la scène Rock sont d’ailleurs disséminés dans ce film !

Cliquez ici pour visionner un extrait.

Pour être honnête, Wayne’s World a quelque peu vieilli… Il fête cette année ces 25 bougies.  Mais il n’a rien perdu de son énergie et constitue toujours un excellent moment de détente! Pour la génération des trentenaires d’aujourd’hui, il reste indémodable !

Et puis sincèrement, un film associant le Rock’n’Roll à l’humour, quoi de plus plaisant ?

Mégateuf

Elias

(source photos : Fan de ciné – allociné)

Un peu de Dapper Dan, messieurs ?

Bonjour chers auditeurs,

champcoton

Me revoilà pour un nouvel article autour des BO de films (je sais, vous ne m’avez pas réclamé à corps et à cris, mais je ne le prends pas mal, et je reviens quand même! 🙂 )

Aujourd’hui, arrêtons-nous sur une comédie américaine qui n’a pas pris une ride : O’Brother, where art thou ?, des frères Cohen, sorti en 2000. L’histoire, vraiment ? Trois détenus s’évadent d’une prison du Mississippi dans les années 30 et sont poursuivis par un shérif retors. S’engage alors un road-movie rempli de rebondissements cocasses, dignes du travail des frères Coen. Mais le plus marquant reste la musique, qui mélange plusieurs sonorités musicales bien connu aux Etats-Unis : le gospel, le blues ou encore la country.

Vous ne vous en souvenez plus ? Alors faites un petit tour ici.

Ces mélodies vous permettront de partir en voyage avant l’heure et de commencer un bel été !

Bonne écoute et bonnes vacances à tous 🙂

Corisande

(Source image : Joggie – Pixabay)

Emotion du mois : le courage

Bonjour chers auditeurs,

Le rire, la mélancolie, l’amour, la peur, la joie (oui je sais, cette liste commence à être longue !)… Quel sentiment pourrions-nous aborder cette semaine ? Mais le courage, évidemment ! Enfourchez votre destrier, et suivez-nous !

Ca vous a plu ? Retrouvez-nous la semaine prochaine pour une nouvelle aventure, et cette fois-ci laissez-vous entraîner par Str@wberry dans de nouvelles contrées !

A très bientôt !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir ! »

Corisande

De l’importance de la musique de film

Bonjour chers auditeurs,

 

Le titre de cet article devrait vous interpeller ! Si vous nous suivez depuis le début, vous devez être convaincus de l’importance de la musique de film. Pour émouvoir, pour surprendre, pour appuyer, un film sans musique est difficilement imaginable.

Et pourtant… et pourtant il y a des films qui prennent le parti de ne pas en proposer. Je pense notamment au film Le Projet Blair Witch. Vous allez me rétorquer que c’est normal car ce film se voulait documentaire, produit brut de la réalité. Et le film ne pâtit pas de l’absence de musique.

Mais très récemment au Festival International du film d’Aubagne, il y a eu une master class où huit élèves ont créé, avec le soutien de Bruno Coulais et Gilles Alonzo, une musique pour ce film. Proche du bruitisme, « car il ne faut pas que la musique prenne le pas sur un film qui s’en passait très bien »*, les élèves ont tout de même créer un motif revenant dans plusieurs passages. Je ne peux pas vous faire écouter d’extraits, mais je trouve cette démarche très originale.

Et vous, quelle importance accordez-vous à la musique dans un film ? Est-ce qu’en plein visionnage une musique vous interpelle ?

Je vous dis à la semaine prochaine pour une nouvelle émission !

« Le B.A. Ba des B.O., écoutez, y’a tout à voir »

Corisande

 

* Vous pouvez retrouver un article entier sur cette composition dans le journal 20 minutes du 18 mars 2016.

La peur, bis !

Bonjour chers auditeurs,

Nous voilà repartis pour une nouvelle émission, avec de nouveaux morceaux autour de la peur, du suspense, de l’attente… enfin, vous avez compris !

Allez, je vous laisse partir regarder les films présentés et vous dis à très bientôt pour une prochaine émission !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir »

Corisande

Tremblez, les revoilà !

Bonjour chers auditeurs,

 

Non, vous ne rêvez pas, revoilà le trio inquiétant…

Et je me rends compte qu’ils ont tous les trois un point commun. Vous me direz qu’ils sont compositeurs de films, certes, mais surtout… ils ont tous les trois collaboré étroitement avec un réalisateur bien précis !

John Williams, vous devez vous en douter, forme un duo d’exception avec Steven Spielberg. Ce dernier a confié (à deux exceptions près) la composition des musiques de ses films à John Williams, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a réussi à donner un univers différent pour chaque oeuvre. Dans l’émission, je vous parlais des Dents de la mer et de Mémoires d’une geisha. Mais j’adore également La Liste de Schindler. Et Jurassic Park. Et Indiana Jones… Bon, je ne continue pas la liste, mais je serais curieuse de savoir quelles sont vos préférées ! Moi, une d’entre elles est ici.

Alan Silvestri a quant à lui beaucoup travaillé avec… Robert Zemeckis. Oui, pour Forrest Gump (vous allez croire que je tourne en boucle, mais non non), mais également pour Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, les Retour vers le futur et La mort vous va si bien. Je ne sais pas si vous avez vu cette comédie hilarante, mais je vous invite à écouter ici un extrait de la musique. On est pile dans le thème : suspense, mais avec une grande part d’humour !

Enfin, le moins connu de ces trois compositeurs, Bernard Herrmann, qui a composé pour nombre de films d’Alfred Hitchcock. Et il s’avère que ce sont à chaque fois mes films préférés (coïncidence, je ne crois pas !) : Mais qui a tué Harry ?, L’Homme qui en savait trop, Sueurs froides, La Mort aux trousses, Psychose, Pas de printemps pour Marnie Sueurs froides (ou Vertigo) est mon préféré d’Hitchcock. Je ne résiste donc pas à vous faire écouter ce morceau.

Alors, je ne sais pas vous, mais j’aime bien quand des réalisateurs et compositeurs travaillent souvent ensemble. On retrouve leur oeuvre avec plaisir et on embarque dans un univers différent mais rassurant.

 

Allez, je vais écouter pour la trente-cinquième fois Indiana Jones ! A la semaine prochaine pour trembler d’effroi !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir »

Corisande

La peur, émotion du mois !

Bonjour chers auditeurs,

Lundi, jour de pluie ? Nooooooon, jour … d’une nouvelle émission ! Et après le rire, la mélancolie et l’amour, nous nous devions d’aborder la peur ! Alors, verrouiller la porte et monter le son, c’est parti.

Bon, j’espère que ces extraits vous ont juste assez fait sursauter pour avoir envie d’écouter la prochaine émission ! A (très) bientôt ! 🙂

 

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir »

Corisande

L’émotion du mois

Bonjour à tous,

Une nouvelle semaine qui commence, une nouvelle émotion mise à l’honneur !

Après le rire et la mélancolie, nous allons nous intéresser à : L’amour

Et pour cela, nous vous avons préparé une émission tout en sentiments.

Alors écoutez et savourez…

Mais je suis sûre que vous avez vous aussi une musique d’amour préférée au cinéma. Allez, dites-nous tout dans les commentaires… Et à lundi prochain pour la suite !

« Le B.A.BA des B.O., écoutez, y a tout à voir »

Str@wberry