Archives du mot-clé roman policier

De Vargas aux jeux de l’amour et de la mort

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous allons parler d’une icône féminine du polar. Avec son premier roman paru en 1986, Fred Vargas, de son vrai nom Frédérique Audoin-Rouzeau est une figure inconditionnelle du polar français. Ce pseudonyme a été choisi en référence à Maria Vargas joué par l’actrice Ava Gardner dans le film La Comtesse aux pieds nus. C’est donc sous le titre Les jeux de l’amour et de la mort qu’elle signe sont son premier roman où elle met en scène une enquête policière dans le domaine de l’art.

Tom, jeune peintre débutant, cherche à faire ses preuves dans le métier mais ne sait pas comment s’y prenre. Il va alors tenter d’approcher le plus grand artiste de son époque, R.S Gaylor, lors d’une soirée de gala afin de lui soumettre ses premières esquisses de peinture. Mais son plan tombe à l’eau lorsqu’il bute sur un cadavre alors qu’il pénétrait dans le bureau du peintre sans y avoir été invité…jeu-amour

Tom est un héros sympathique, attachant et loufoque: un grand artiste distrait. Suspecté de meurtre, il ne fera rien pour se disculper, enchaînant gaffes sur gaffes, au grand désespoir de l’inspecteur Galtier

D’une apparence plutôt classique, ce policier nous passionne par son histoire tortueuse. En suivant tantôt les réflexions et les actions de Tom, tantôt celles de Galtier, tantôt celles de Jeremy, l’auteur nous perd sur différentes pistes, avec plusieurs scénarios plausibles, mais sans que l’on devine jamais quelle pourrait être la vérité.  Et si tout le monde avait fait fausse route depuis le début ?

Dans ce roman j’ai surtout aimé l’interaction entre les deux personnages principaux : Tom et Galtier. Leurs échanges sont un mélange entre la curiosité et l’énervement, ils sont tous les deux intrigués par l’autre sans arriver à se déchiffrer

Une lecture fluide et agréable : je conseille ce roman pour quiconque veut se lancer dans le genre policier !

(Source images: couverture du livre : Electre; livre en cœur : Pixabay) 

Sunray

Poulets Grillés de Sophie Hénaff

poulets grillés de sophie Hénaff

 

Poulets grillés de Sophie Hénaff n’assouvira pas vos besoins les plus carnivores, néanmoins, ces poulets grillés slash poussins perdus et poussés au placard par la hiérarchie du 36 Quai des Orfèvres sauront tirer les ficelles de l’émotion et du rire dans votre corps réjoui par les déconvenues de ce petit groupe de policiers (bien mal assortis il faut en convenir !)

sophiehenaff

La romancière nous livre là son premier opus et c’est un roman de maître où une commissaire devenue indésirable doit travailler avec une équipe de bras cassés – dont plus personne ne veut –  sur des enquêtes –  dont plus personne ne veut non plus- .

Attention à vos rides du sillon naso-génien, elles ne risquent pas de s’arranger avec la lecture de ce livre !

Si vous n’avez pas peur de réitérer un très bon moment en compagnie d’une comédie policière, vous pouvez vous ruer sur les nouvelles aventures de la commissaire Anne Capestan et son équipe accompagnés par … de nouvelles recrues !!!

rester groupes henaff

 

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter l’auteure parler de son roman sur le site La fringale culturelle ici

bastetBastet

 

Portrait de Natsuo Kirino

14269

Natsuo Kirino, née en 1951, vit à Tokyo. Elle est l’auteur de 24 romans, de nouvelles et d’un essai, lauréate de dix prix littéraires, elle est l’un des écrivains les plus populaires du Japon.

Son œuvre est traversée par une réflexion sur les relations entre les hommes et les femmes, et sur la place des Japonaises dans la vie active contemporaine. Elle est traduite dans 28 pays et plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma.

Composition1

Elle a commencé à écrire en 1984 et n’a cessé depuis lors de remporter prix sur prix : Edogawa Rampo, Naoki, Shibata Renzaburo, Fujinkoron, Grand prix de la littérature policière…

Intrusion – Natsuo Kirino

Cette semaine plongez vous dans Intrusion de Natsuo Kirino. Ce roman qui présente un double portait de femme s’interroge sur la puissance destructrice de la passion amoureuse.

Tamaki est une jeune romancière d’une trentaine d’années, qui a vécu une histoire 69659079d’amour intense et prolongée avec Seiji, son éditeur. Leur séparation un an plus tôt a été très douloureuse, mettant en péril leurs familles respectives, et Tamaki se plonge dans le travail sans pouvoir vraiment effacer sa présence. Elle s’attèle à un nouveau roman, Inassouvi, qui est une enquête littéraire sur un auteur de best-sellers, et plus particulièrement sur son roman autobiographique, Innocent, où il raconte une histoire d’amour passionnée qui a failli détruire sa famille. Tamaki cherche la trace de cette maîtresse aussi célèbre que mystérieuse, prénommée Oko. Elle interroge les femmes de l’entourage de l’auteur, et son épouse.

 

Rendez-vous dans le noir – Otsuichi

La littérature policière japonaise regorge de thriller psychologique dont la petite musique singulière imprime durablement l’esprit. Otsuichi en est un des meilleurs représentants à l’heure actuelle. Oubliez la violence, oubliez l’action et le bruit… mais découvrez un roman subtil à vous glacer le dos pour un bon moment… Lisez « Rendez-vous dans le noir » !

Michiru, jeune fille d’une vingtaine d’année, a perdu la vue dans un accident de voiture. Depuis le décès de son père, elle vit seule et recluse dans la maison familiale à proximité de la gare. L’obscurité et le mutisme son quotidien. Kasue, son amie d’enfance, est son seul contact avec l’extérieur. Un jour, Michiru sent une présence étrangère dans la maison et comprend qu’un intrus s’est introduit chez elle. Elle se remémore alors ce meurtre qui a été perpétré quelques jours plutôt à la gare. Et si le meurtrier c’était introduit chez elle ? Progressivement, dans l’obscurité et le silence, se noue une étrange relation entre celui qui se cache et celle qui ne voit pas…

9782809710120,0-2153396 (1)

 

 

« Faire abstraction de la présence d’autrui était impossible. Ils n’étaient pas parvenus à s’ignorer l’un l’autre. Dès l’instant où ils avaient pris conscience du fait que l’autre savait, quand bien même ils auraient tenté de passer outre, le contact avait été établi. »

 

 

« Rendez-vous dans le noir » est un roman déroutant. De prime abord, c’est un polar classique. Mais très vite, de part son ambiance et les faux semblants, on évolue vers le thriller psychologique. L’intrigue est toute en finesse, subtilité, et l’auteur nous tient en haleine tout au long de celle-ci. Son dénouement, aussi surprenant que bien ficelé, vous glacera le dos.

Otsuichi est un jeune auteur nippon. Il est qualifié de romancier à double facette. Ses écrits, principalement des romans et des nouvelles, se divisent en textes « noirs », aux thèmes sinistres et morbides, et en œuvres « blanches », plus mélancoliques et mettant en avant la psychologie des personnages.

« Rendez-vous dans le noir » est une oeuvre blanche d’Otsuichi, qui est, sans conteste, un auteur à suivre !

 

Miyuki Miyabe – Du polar au manga

51HZ0HZQ4PL._SY344_BO1,204,203,200_Miyuki Miyabe devient rapidement un auteur phare de la littérature policière japonaise  avec la publication d’Une carte pour l’enfer en publiant. Ce roman reste l’un des plus lu de l’archipel nippon, et lui permet d’obtenir l’équivalent du Goncourt en 1993.

 

Toujours en 1993, paraît La librairie Tanabe, recueil de nouvelles contant les aventures de M. Iwa et de son neveu, propriétaires d’une librairie et détectives amateurs.

9782809700459_1_75

 
Elle sort cinq ans plus tard Crossfire, roman faisant appel aux mêmes ingrédients que le roman dévoilé la semaine dernière : enquête classique, thriller psychologique, romance amoureuse sur fond de récit fantastique et de critique sociale.

livre-brave-story-tome-10-1680-10

 

 

Avec Brave Story, Miyuki Miyabe s’essaye au genre fantastique. Cette trilogie est rapidement adaptée en manga par le dessinateur Yôichiro Ôno. Sortiront ensuite le film d’animation et le jeu vidéo.

Une carte pour l’enfer – Miyuki Miyabe

Avec Une carte pour l’enfer, venez plonger dans les excès du Japon des années 90 : argent, crédit facile, pègre, bourse à son apogée.

une_carte_pour_l_enfer_381Précédemment blessé lors d’une interpellation mouvementée, l’inspecteur Honma est au repos. Un petit-cousin de son épouse, respectable banquier, en profite pour lui demander de rechercher sa fiancée, Shoko, disparue à la suite d’une dispute d’amoureux à propos d’une carte de crédit. Ce qui se présentait comme une tâche de médiation de quelques heures devient bientôt une enquête éprouvante dans l’enfer personnel d’une femme qui n’est pas celle qu’elle prétendait être.

 

 

De facture classique le roman de Miyuki Miyabe, le roman tombe rapidement dans une profonde noirceur, avec une intrigue parfaitement menée, sans tomber pour autant dans le thriller.

Miyabe

A sa sortie au Japon, ce roman a obtenu le prix Yamamoto (un Goncourt du policier)

Du Sang sur Abbey road – William Shaw

William Shaw est journaliste pour plusieurs magazines anglais et américains. Le cadre de son premier roman est le Londres des années 60. Voici un roman policier classique dans la construction de l’intrigue mais qui sait faire preuve d’originalité dans le contexte de son histoire. Du Sang sur Abbey Road vous fera découvrir le monde des groupies des Beatles, le racisme en Angleterre et la guerre au Biafra. Il se démarque aussi par ses 2 personnages principaux attachants et opposés : un duo improbable.

du sang sur abbey roadLondres, 1968, quartier d’Abbey Road. Le corps nu d’une jeune femme est retrouvé sous un matelas. En charge de l’enquête, le détective Cathal Breen pense à une des fans des Beatles qui campent près du célèbre studio.
Après avoir terni sa réputation par un inexplicable acte de lâcheté, Breen sait que cette affaire est son unique chance de sauver sa carrière. Mais ce vieux garçon, encore sous le choc de la mort de son père, va devoir faire face à une société en pleine mutation qui le dépasse. Et personne n’incarne mieux cette nouvelle réalité que la jeune inspectrice chargée de l’assister.

 

Bonne lecture !

Les Découvreurs